DERNIER MATCH

RSC ANDERLECHT 0-4 PARIS SAINT-GERMAIN

LIGUE DES CHAMPIONS

3ème JOURNEE

MERCREDI 18 OCTOBRE 2017

20h45

STADE CONSTANT VANDEN STOCK

ANDERLECHT

BELGIQUE

 

PROCHAIN MATCH

OLYMPIQUE DE MARSEILLE-PARIS SAINT-GERMAIN

LIGUE 1

10ème JOURNEE

DIMANCHE 22 OCTOBRE 2017

STADE ORANGE VELODROME

MARSEILLE

BOUCHES DU RHÔNE

21h00

 

En direct sur

CANAL+

Dimanche prochain c'est le classique du Championnat de France de Ligue 1, OM-PSG ce match déchaîne beaucoup de passions aussi bien du côté parisien que marseillais, je vous propose cette semaine de revivre certains de ces matchs enflammés aussi bien les victoires que les défaites parisiennes.

 

Ce vendredi nous finissons le tour d'horizon de 5 OM-PSG qui ont marqués l'histoire des 2 clubs par une leçon de football donnée par les joueurs du club de la capitale, les marseillais n'avaient ce soir là pas mis un pied devant l'autre ce qui avait mis les supporters olympiens en furie, on peut le comprendre 1-5 ce fût la conclusion de ce festival offensif du PSG qui donna donc mal à la tête aux joueurs de l'OM.

 

5/5 - 2017: 1-5 LA PUNITION

 

Dimanche 26 février 2017 - Championnat de France de Ligue 1, 27e journée au Stade Vélodrome Marseille

OLYMPIQUE DE MARSEILLE-PARIS SAINT-GERMAIN: 1-5 (0-2)

65262 spectateurs - Buts: Marquinhos 6e, Cavani 16e, Lucas 49e, Draxler 61e, Matuidi 72e pour le PSG, Fanni 70e.

 

OM : Y.Pelé – Sakai, Fanni, Rolando, Evra (cap) – Vainqueur, Zambo Anguissa, M.Lopez – Thauvin, Njie, Payet
Remplaçants : Samba (g), Sertic, Doria, Bedimo, Sanson, Cabella, Rabillard
Entraîneur : R.Garcia

PSG : Trapp – Meunier, Marquinhos, Thiago Silva (cap), Kurzawa – Verratti, Rabiot, Lucas, Pastore, Matuidi – Cavani
Remplaçants : Areola (g), Aurier, Kimpembe, Nkunku, Di Maria, Draxler, Ben Arfa

Entraîneur: Unaï Emery

un score pour l’histoire

Le PSG se déplaçait à Marseille à l’occasion de la 27e journée de Ligue 1 et il a écrit une page de son histoire en s’offrant sa plus grosse victoire à Marseille (5-1). Les Parisiens ont été immenses de bout en bout et ils ont étrillé une équipe marseillaise jamais dans le coup.

Les deux équipes équipes entrent sur la pelouse, les tifos sont globalement assez ratés, soit moches, soit illisibles.

C’est l’OM qui donne le coup d’envoi et Paris se met tout de suite dans le bain. Marseille montre vite de l’intensité sur les premiers contacts. Pastore explose au duel face à Sakai et cela part, Silva doit concéder un corner, facilement repoussé (3e). Paris répond par une bonne montée de Meunier mais son centre est contré (4e). Le stade est très chaud mais le PSG ne s’affole pas pour l’instant et joue avec sérénité. Paris ouvre le score sur un coup de pied arrêté royal : Verratti sert Thiago Silva dans la surface qui remise pour Marquinhos seul au second poteau qui conclut de près (0-1, 6e).

Marseile répond par un tacle très sale de Zambo Anguissa sur Pastore, pas sanctionné par un carton qui aurait été logique, tandis que Rabiot se signale également par un bon retour sur Payet (7e). Les Parisiens sont très calmes et Evra fait une faute sur Lucas, excentré, mais le coup-franc ne donne rien (11e). Paris est bien entré dans le match et Meunier va chercher un corner. Lucas le tire, Kurzawa est trouvé au point de penalty mais sa tête est claquée par Pelé (12e) ! Le corner qui suit est mal dégagé mais Paris ne l’exploite pas (13e). L’OM réagit par un bon centre que Trapp dégage du poing et Lucas joue ensuite mal le contre (14e). L’OM se lance dans le match et Payet tente sa chance du droit des 20m, cela passe au ras du poteau (15e). Paris va finalement doucher le Vélodrome d’une douceur exceptionnelle : Verratti trouve Pastore devant la surface qui dévie en une touche pour Cavani qui crucifie Cavani (0-2, 16e).

L’OM est littéralement KO et le PSG a la rencontre à sa main, continuant à jouer tranquillement son jeu. Lucas se signale sur une percée mais il est contré aux 25m (21e). Paris frôle même le 3-0 : Lucas récupère un ballon perdu par deux défenseurs marseillais, il s’avance et choisit la frappe face à Pelé alors que Cavani est seul. Le gardien gagne son duel et Cavani met sa reprise au-dessus, hurlant ensuite sur le choix personnel de Lucas (23e) ! Evra se fait plaisir sur un tacle encore bien sale sur Lucas, toujours pas sanctionné d’un avertissement (25e). Paris joue à sa main et fait tourner face à une équipe apathique. Le PSG enchaîne une très longue séquence de passes et obtient finalement un corner (28e). Il est finalement bien mal tiré et Verratti prend finalement un carton jaune évitable sur une main pour arrêter l’action (29e). Payet tire bien le coup-franc et fait passer un frisson (30e).

Pastore et Cavani jouent également mal un contre tandis que l’OM semble à peine se réveiller (31e). Les hommes de Garcia réussissent une bonne séquence et obtiennent un corner que Kurzawa repousse (33e). Verratti envoye aussi Cavani au but mais, excentré, il tente un lob largement hors-cadre (35e). Pastore et Kurzawa s’amusent côté gauche et le latéral tente sa chance dans la surface mais c’set dévié en corner (36e). Sur celui-ci, Thiago Silva marque le but du 3-0 mais il est refusé après que Cavani, hors-jeu, ait touché le ballon sur l’action (36e). Côté Marseille, Njie tente sa chance mais le cadre n’est pas attrapé (37e). Lucas s’amuse par deux fois avec Evra mais c’est un débordement de Pastore qui crée la panique. Il centre pour Cavani aux 6m qui est gêné au moment de reprendre et marquer (41e). Après cette nouvelle alerte, l’OM va un peu pousser et Verratti dégage par deux fois avant que Matuidi ne concède un coup-franc à 32m. Payet le tire dans le mur, à l’image du match olympien (44e)… A la pause, le PSG a réussi une énorme démonstration de puissance face aux OIympiens et mène 2-0 de façon plus que logique.

A la mi-temps, Garcia sort le catastrophique Evra pour Bedimo et la partie repart. Il ne faut que 45 secondes à Pastore pour tirer en bonne position mais sa frappe manque de puissance et Pelé capte (46e). L’OM n’agresse pas le PSG comme imaginé et se contente d’un centre de Sakai bien capté par Trapp (47e). Marseille tente de construire mais c’est le PSG qui marque le 3e but : Pastore décale Kurzawa d’un coup du foulard, il centre pour Matuidi qui dévie et Lucas conclut de près (0-3, 50e).

Le Vélodrome est mort et Cabella tente de réveiller l’OM en remplaçant Njie (52e). Paris continue de pousser et Pastore envoie Kurzawa en profondeur, le latéral tente sa chance et Pelé dévie en corner (55e). Draxler remplace l’Argentin et Lucas tire un nouveau corner dangereux mais repoussé (56e). Sur un nouveau corner parisien, Kruzawa domine dans les airs et Pelé évite le 4e but, encore (57e). Draxler se montre aussi et envoie Matuidi au but qui tire mais Pelé sort un nouvel exploit pour dévier en corner (59e). Sur celui-ci, Kurzawa s’impose mais n’attrape pas le cadre (60e). Cela va finalement craquer juste après : Marquinhos lance Meunier sur le côté qui accélère et trouve Draxler seul au contre pour marquer (0-4, 61e).

Le Vélodrome n’en peut plus de voir son équipe sombrer de façon lamentable tandis que le PSG est toujours aussi dominant et se replace parfaitement. Garcia voit l’immense écart entre les deux équipes et Sertic remplace Thauvin, un choix défensif (66e). Paris avance et Cavani tente sa chance de loin, frôlant le cadre (68e). L’OM va finalement revenir au score sur un coup-franc inexistant : Payet le tire, Trapp renvoie mal, Lopez reprend et Fanni marque de près (1-4, 70e). Le but fait du bien aux joueurs de l’OM mais Paris est encore dangereux en contre : Verratti sert Lucas qui est contré. Le ballon reste dans le camp marseille et Paris déroule : Lucas sert Verratti dans la surface qui combine avec Draxler. L’Italie met finalement en retrait pour Matuidi qui trouve la lucarne (1-5, 72e).

Emery en profite pour faire entrer Di Maria pour LUcas mais c’est l’OM qui part en contre et Payet entre dans la surface; il se met sur son pied gauche et envoie une frappe qui touche le poteau puis ressort (75e). Côté Paris, on ne concède pas grand chose et Silva s’arrache même sur un centre, concédant un corner (80e). Sur celui-ci, Sakai reprend mais Trapp capte tranquillement (80e). Verratti trouve ensuite Cavani d’une diagonale formidable mais l’Uruguayen n’est pas assez vif dans son enchaînement (81e). Ce sera le dernier ballon du Matador, remplacé par Ben Arfa. La fin de match est un match amical et Draxler envoie Ben Arfa côté gauche mais le centre du gaucher est intercepté par Rolando (86e). Paris continue de jouer et Di Maria tente d’envoyer Ben Arfa au but mais Fanni veille, pour une fois (89e).

Le match se finit peu après et Paris signe donc une victoire historique, la plus large de son histoire au Stade Vélodrome. Le PSG a réussi un match tout bonnement parfait de bout en bout, se montrant très largement supérieur collectivement.

LE PARIS SAINT-GERMAIN FOOTBALL CLUB

Toutes les informations sur le Paris Saint-Germain d'hier à aujourd'hui.

INFOS PSG

Retrouvez les dernières infos au jour le jour de la saison du Paris Saint-Germain version 2017-2018.

SAISON 17-18

Effectif, Staff, résultats, classements, statistiques de la saison, buteurs, matches amicaux ou compétitions retrouvez le PSG 2017-2018.

LE PSG D'HIER

ICI C'EST PARIS, le Paris du passé, le PSG de Susic, Dalheb, Weah, Ginola, Fernandez, Bathenay, J.Djorkaëff et compagnie c'est la que ça se passe.

PARIS SAINT-GERMAIN HANDBALL

Vivez l'expérience PSG hand avec PSGFC.FR

PARCE QUE LE PSG SE CONJUGUE AUSSI AU FEMININ

Histoire, résultats, classements, les filles de Paris c'est ici


Email