27/03/17  PSG FEMININES: LE CUP SERA PRESENT POUR PSG-BAYERN

 

Cette semaine aura lieu le 1/4 de finale retour de la ligue des champions féminine entre le PSG et le Bayern Munich.

 

Pour rappel le PSG avait perdu le match aller 0-1, mais garde toutes ses chances pour ce match retour qui aura lieu au Parc des Princes ce mercredi 29 Mars.

 

A cette occasion le CUP à décidé de faire venir ses membres pour ce match au combien important pour la suite de l'aventure européènne des filles du PSG, leur décision à été signifier par un communiqué qui incite les filles du PSG à battre le Bayern:

 

"On vous donne rendez-vous mercredi 29 Mars au parc des princes pour pousser nos féminines à la victoire en champions league contre le bayern Munich. N'oublions pas qu'elles représentent notre club, notre ville et nous nous devons de leurs rendre le soutien qu'elles nous ont accordé ces dernières années. Ensemble nous sommes invincibles !! Allez les filles écrasez les !!!"

 

Comptons sur le CUP pour aider le PSG a se qualifier pour les 1/2 finales de cette prestigieuse compétition.

27/03/17  DIEGO COSTA FAIT UN APPEL DU PIED A LA LIGUE 1

 

Dans un entretien accordé à Téléfoot, l'attaquant de Chelsea Diego Costa a lancé un appel au PSG et aux clubs français en faisant savoir qu'il pourrait être intéressé par une aventure en Ligue 1...

 

"L’OM construit un beau projet. Le PSG, on connaît, est respecté en Europe. Monaco a aussi un beau projet et possède de grands joueurs. La Ligue 1 se développe. Je suis très content à Chelsea mais tout peut se passer dans le football. S’il faut changer, la France est un pays où je n’ai jamais joué. Donc pourquoi pas ?"

 

Pour information, l'international espagnol de 28 ans est sous contrat jusqu'en 2019 avec Chelsea.

24/03/17  LIGUE DES CHAMPIONS FEMININE: LE PSG GARDE TOUTES SES CHANCES

 

Paris se présente pour ce quart de finale aller de Ligue des Champions Féminines avec un déficit de confiance. En effet, le PSG de Patrice Lair s'est incliné 2-0 sur la pelouse de l'OM dimanche précédent alors qu'il dominait assez nettement la rencontre. Presque aussi important, Cristiane sortait blessée de cette rencontre et des rumeurs concernant son état de santé annoncaient une blessure jusqu'à la fin de saison, il n'en a rien été mais elle restait toujours diminuée avec une blessure à l'épaule. L'absence de Marie Katoto étant déjà très handicapante, celle de Cristiane l'aurait été encore plus. 

 

Composition du PSG : Kiedrzynek - Georges, Delannoy, Paredes - Lawrence, Geyoro, Cruz, Périsset - Boquete - Délie, Cristiane.


Banc : Geurts, Cissokho, Palacin, Diallo, Lahmari, Morroni, Formiga

 

Entraîneur: Patrice Lair

 

Alors qu'on annoncait un 4-2-3-1 dans la presse ce matin, Patrice Lair remet en place un 3-5-2 plutôt bien maîtrisé par les joueuses du PSG. Lawrence placée sur la droite du terrain et Périsset à gauche, alors qu'elles peuvent jouer de l'autre côté de l'aile. Formiga laissée sur le banc, certainement en prévision d'une fin de rencontre où le PSG devra accélerer ou tenir le ballon. 

 

Le début de rencontre est assez compliqué pour le PSG, le Bayern se montrant assez agressif sur les joueuses parisiennes. Pourtant, c'est le PSG qui va avoir le premier ballon de but. Dès la 6ème minute, Boquete seule devant la gardienne Korpela reprend un ballon mais il est détourné in-extrémis du bout du pied gauche par la gardienne finlandaise du Bayern qui peut dégager en corner. Ce corner ne donnera rien, mais les joueuses de Munich se sont bien calmées suite à cette action et le PSG commence à récupérer de plus en plus de ballons. Paris continue de pousser et Cruz récupère un ballon et frappe au but, le ballon est détourné par Korpela sur la barre transversale en tentant d'arrêter le ballon des deux mains, le ballon retombe au sol, Délie se jette mais ne cadre pas sa frappe, touchée par une défenseure (10ème). Le Bayern réagit tout de même avec Miedema lancée sur la gauche de la surface, et Georges intervenait bien pour repousser le ballon.

 

L'intervention était la bien venue tant l'action était chaude. (12ème). Le Bayern continue de se montrer dangereux, un centre de la gauche dans la surface pour Rolser, mais Paredes lui retire le ballon du pied, mettant un temps à intervenir, difficilement maintenue sur ses appuis (19ème). Délie répond en tirant à mi-hauteur sur la droite de la surface à 12m du but, mais Korpela détournait bien en corner (20ème), deux corners à la suite qui ne donneront rien. Délie tente une nouvelle frappe de loin, mais c'est contré. (25ème).

Sur le contre, le Bayern remonte mais Geyoro fait faute sur Rolser, la jeune parisienne prendra un carton jaune logique (26ème). Le coup franc lointain est tiré par Behringer mais repoussé par Delannoy (28ème). Sur une belle percée de Cristiane, la Brésilienne tire mais c'est contré de nouveau en corner (29ème). A la demi-heure, Cruz prise en sandwich par trois adversaires s'énerve et se frictionne un peu avec la capitaine Allemande Behringer, les deux prendront un carton jaune également (32ème).

 

Lair demande à ses joueuses de ne pas reculer. Sur une belle remontée parisienne, Cristiane décale bien Délie, mais la Brésilienne est signalée hors-jeu (37ème). Paredes à son tour récupère un ballon haut à la suite d'un coup de pied arrêté et tire au but, mais c'est encore contré en corner (39ème). Paris domine son sujet et enchaine les situations, sans marquer. Après une minute de temps additionnel, Boquete obtient la dernière occasion de la première période, avec un tir de Boquete à 20m mais non cadré, filant sur la gauche du but (45ème+1). 0-0 à la pause, mais Paris méritait mieux.

 

En seconde période, Paris tient le même rythme et tente de faire souffrir le Bayern. Boquete obtient d'entrée une opportunité mais le tir n'est pas cadré (46ème). Juste après, C'est encore l'Espagnole qui se distingue mais Korpela bloque le tir (48ème). Cristiane montrant toute son agilité et sa technique sur l'action. Paris tient la route et, sous les cris de son entraineur breton, empêche le Bayern de sortir de son camp. Après un bon centre de Lawrence sur la droite filant devant le but, Cruz récupère et redonne derrière, c'est contré mais Geyoro récupère et tente sa chance à 25m, le ballon file au but mais Korpela se couche bien (52ème). Sur une faute de Geyoro, Behringer fait sortir son camp sur coup de pied arrêté, mais sans danger (54ème).

Sur le contre, Cruz est bien lancée par Cristiane, la Costaricienne se présente face à Korpela mais la gardienne remporte le duel, Cruz tergiversant trop (55ème). Paris continue de pousser pour marquer, Lawrence sur la droite déborde et centre, le ballon est tenu par la défense mais personne ne le dégage, Délie tente de le reprendre mais la défense parvient enfin à se dégager (59ème). Lair, suite à cette action, fait sortir Boquete pour faire entrer Diallo, alors que l'Espagnole ne semblait pas du tout diminuée ou blessée (60ème). Sur un long ballon, Georges renvoie le ballon mais plein axe. Behringer peut le reprendre à 25m mais ce n'est pas cadré (62ème). Suite à une faute sur Cruz, sur la gauche du terrain, Périsset envoie le ballon dans la surface, Georges le reprend de la tête mais non cadré (64ème). Cruz remonte le ballon plein axe et décale Lawrence, qui se recentre et frappe du gauche mais la encore, le ballon n'est pas cadré (65ème). L'entraineur Allemand fait sortir Vanessa Faisst pour faire entrer l'Ecossaise Lisa Evans pour tenter de contenir les montées de Lawrence, très présente (66ème).

 

La Bayern est maintenu dans son camp, Paris tenant le ballon, et n'arrive à sortir qu'en envoyant de longs ballons pour Miedema, mais la défense du PSG est prompte à intervenir. Sur un coup franc lointain tiré par Delannoy sur la droite, le ballon est repris de la tête par Cruz, puis Délie, le ballon prend la direction du but, mais Korpela le capte (69ème). Suite à une faute de Geyoro sur Däbritz, le ballon revient sur Miedema devant la surface mais Delannoy intervient, le ballon revient dans les pieds Allemands, mais le tir de l'arrière droite du Bayern passe au dessus (70ème). Sur la relance, Lawrence perd le ballon et Däbritz retrouve le ballon devant la surface, elle décale Miedema qui parvient à tirer et le ballon frôle le poteau gauche de Kiedrzynek, le touche et finit au fond (1-0, 71ème).

 

Sur l'engagement, Cristiane est fauchée, Bauner prendra un carton jaune (72ème). Le coup franc est tiré et le ballon revient dans les pieds de Cristiane qui reprend mais le ballon passe de justesse à côté du but, détourné par une jambe Allemande (73ème). Paris tient le ballon et continue de se montrer offensif pour revenir à la marque, Paredes par deux fois envoie des ballons par dessus la défense, mais la défense Bavaroise peut se dégager. Le Bayern obtient un bon coup franc, tiré par Behringer et le ballon revient au second poteau pour Miedema à la lutte avec Delannoy, mais la tentative n'est pas cadrée (77ème). Encore une énorme occasion pour le PSG, Cruz dans l'axe, décale Périsset sur la gauche qui centre, Cristiane au second poteau reprend de la tête, mais le ballon passe encore juste à côté du but de Munich (80ème). Cruz obtient un bon coup franc à proximité de la surface du Bayern sur la droite. Mais le coup franc est dégagé par la défense (81ème). Les Munichoises ont une belle occasion sur coup franc mais la défense pourra se dégager (83ème). Cruz ressort bien le ballon et le cuir revient sur Lawrence sur la droite, Cristiane s'enferme et le ballon retourne (85ème).

 

Nouveau changement pour le Bayern avec la sortie de Melanie Rolser et l'entrée de Vanessa Bürki (85ème).périssert sur la gauche obtient un coup franc, il sera tiré par Cruz pour Cristiane, à la lutte avec la défenseure, le ballon peut être repris par la Brésilienne, mais Abbé repousse, le ballon reste dans la surface, Cristiane y retourne, mais Korpela était plus rapide (87ème). Nouveau corner pour le PSG, sur la gauche, tiré par Cruz, Cristiane encore de la tête au second poteau, qui repousse le ballon en corner (88ème). Le second corner ne donnera rien, entre temps, Baunach sort, remplacée par Lotzen (89ème). Le temps additionnel est annoncé et le PSG aura trois minutes pour revenir. Cristiane obtient un coup franc et le ballon à 35m va être tiré par la Brésilienne mais le ballon envoyé dans la surface est renvoyé par la défense, Cristiane tente de le récupérer et renvoyer dans le paquet, mais l'arbitre sifflera la fin de la rencontre. Le PSG aura pourtant dominé son sujet, mais il n'aura pas été payé.

 

LES AUTRES RESULTATS DES 1/4 DE FINALE ALLER

 

Rosengard 0-1 Barcelone  
Fortuna Hjorring 0-1 Manchester City
Wolfsbourg 0-2 Lyon

24/03/17  L'ARGENTINE S'IMPOSE MOLLEMENT, DI MARIA DECISIF

 

Dans un match loin d'être à un grand niveau entre l'Argentine et le Chili, le milieu offensif du PSG Angel Di Maria a été décisif. El Fideo a provoqué le penalty de la victoire (1-0) transformé par Lionel Messi. Une victoire pour l'Albicéleste qui lui permet de respirer au classement et de prendre la 3e place du classement Amérique du Sud pour la Coupe du monde 2018 à une longueur de l'Uruguay et huit du Brésil.

24/03/17  URUGUAY-BRESIL: CAVANI BUTEUR MAIS L'URUGUAY BATTU

 

Cette nuit, l'Uruguay d'Edinson Cavani et le Brésil de Marquinhos s'affrontaient pour la finale du groupe Amérique du Sud comptant pour une qualification pour la Coupe du Monde 2018.

 

Décisif en provoquant un penalty, Edinson Cavani a ouvert le score pour sa sélection rapidement en inscrivant son 44e but de la saison (toutes compétitions confondues) en 45 matchs. Un avantage de courte durée puisque Paulinho égalise 10 minutes plus tard pour le Brésil. L'attaquant de Liverpool permet ainsi au Brésil de rentrer aux vestiaires sur ce score d’un partout.

 

Au retour des vestiaires, la défense de la célèbre se fait crucifier à nouveau par Paulinho. Cavani a ensuite la possibilité de remettre les deux équipes à égalité, mais son coup franc direct est stoppé par le gardien brésilien. Complètement dépassé en la fin de match, l'Uruguay va complètement s'écrouler sur un lob de Neymar et un troisième but de l'avant centre des Reds. Score final 4-1 pour le Brésil. Une victoire qui permet aux Brésiliens de se rapprocher de la Russie en enregistrant une septième victoire consécutive dans les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018.

 

A noter également le bon match de Marquinhos en défense centrale du Brésil qui a montré un autre visage que celui affiché ses dernières semaines avec Paris. Le joueur parisien s'est notamment montré solide dans les duels sous l'oeil attentif de THiago Silva resté sur le banc de touche. Une nouvelle rassurante pour le PSG.

21/03/17  RIOLO NE COMPREND PAS L'ANTI-PARISIANISME DE BAS ETAGE DE CERTAINS COMMENTATEURS

 

Daniel Riolo ne mâche pas ses mots vis à vis de certains "connaisseurs de football" qui en raison des victoires de Monaco se lâchent sur le PSG, extraits:

 

"Je n'arrive pas à comprendre ce qu'il se passent depuis quelques semaines. Monaco est magnifique, c'est vrai.

 

Ensenser Monaco , ça consiste, dans la plupart des phrases que j'entends, à faire une virgule et embrayer sur une phrase qui va démonter le PSG. Je n'arrive pas à comprendre.

 

J'entends que quand Monaco gagne ça humilie le PSG... J'aimerais qu'on m'explique... Pourquoi on ne se contente pas d'admirer Monaco ? Qu'on laisse le PSG à ses problèmes, Paris qui n'est qu'a 3 points seulement.

 

La déroute du PSG à Barcelone n'a rien à voir avec Monaco. C'est toujours la même histoire, le PSG est riche et quand il perd, ça fait beaucoup de bien à beaucoup de monde, dans ce pays. On ne pardonnera jamais au PSG l'identité de son patron.

 

L'argent est toujours repproché à ceux qui en ont. Monaco c'est Auxerre ou Lorient ? Jai dû rater un épisode.

Monaco c'est un petit club pauvre ?

 

C'est le club d'une principauté, propriété d'un oligarque russe, avec un tas d'avantages fiscaux. Je combat ce genre de comparaisons quand on veut enfoncer le PSG.

 

Je lis des absurdités. Allez mettre le nez dans le portefeuille des actionnaires des clubs. Et qu'on ne me dise pas que je suis pro-PSG, on sait à quel point je peux les critiquer."

 

Pascal Praud sera content....

21/03/17 LE PSG SERAIT EN PÔLE POSITION SUR LE DOSSIER ALEXIS SANCHEZ !!!!

 

L'avenir d'Arsenal est des plus flous concernant deux des joueurs majeurs de l'effectif à qui il ne reste qu'une année de contrat, à savoir Mesut Özil et Alexis Sanchez, et le réputé quotidien britannique The Times annonce ce mardi que les deux joueurs devraient être vendus cet été pour financer la reconstruction du club londonien. Ceux-ci ont rejeté plusieurs offres de prolongation et il ne reste plus qu'une vente pour Arsenal, sous peine de les voir partir gratuitement un an plus tard.

 

Alors que l'intérêt du PSG pour l'attaquant chilien de 28 ans a été évoqué à de nombreuses reprises, c'est désormais la destination d'Alexis qui se précise selon The Times. En effet, les Gunners ne voudraient pas renforcer une équipe de Premier League avec le joueur et le PSG est décrit comme étant «la destination la plus probable.» Selon le Times, Chelsea et Manchester City devraient également tenter leur chance avec le polyvalent attaquant. Le quotidien précise également qu'Arsenal espère pas moins de 75M£ pour les deux joueurs, soit 86M€. La répartition de l'argent espéré sur les ventes des deux joueurs offensifs n'est en revanche pas précisée.

 

A noter, toujours dans la presse anglaise, que le très peu recommandable tabloïd The Sun annonce que le PSG a proposé un contrat de deux ans à Arsène Wenger. Alors que des rumeurs évoquaient un départ d'Arsenal en fin de saison, la presse britannique a changé d'avis dernièrement et la tendance concernant l'Alsacien est de le voir rester encore quelque temps à la tête du club londonien.

20/03/17  RABIOT N'ETAIT PAS A 100% CONTRE LE BARCA ET LE REGRETTE

 

Aussi brillant lors du match aller contre Barcelone au Parc des Princes que catastrophique au Camp Nou, Adrien Rabiot avait joué le triste match retour en ayant souffert d'une infection pulmonaire selon certaines rumeur, une version qu'il a appuyée après la rencontre face à Lyon : «Je confirme, j'ai voulu jouer ce match mais ce n'était pas la meilleure chose à faire. Je regrette parce que je n'étais pas à 100% et il aurait peut-être même fallu mettre quelqu'un d'autre à ma place. Mais je tenais à jouer ce match et c'est clair que j'ai été en difficulté.»

Le jeune milieu de terrain va toutefois refuser de se cacher derrière cette excuse pour justifier son non-match absolu en Catalogne et fait une nouvelle fois son mea culpa après ce mauvais choix : «Ce n'est pas dû qu'à ça même si c'est clair que cela a joué. Oui, je regrette un petit peu d'avoir joué ce match dans ces conditions. Maintenant ? Oui, ça va mieux.» Rabiot avait été absent durant la semaine précédant la rencontre et plusieurs sources évoquent un joueur qui avait perdu entre 3 et 4 kilos en raison de cette maladie.

20/03/17  POUR MARQUINHOS LA TREVE INTERNATIONALE ARRIVE A POINT NOMME

 

Le match : 

«Le début du match était un peu difficile, on a fait quelques erreurs mais on a réussi à bien gérer après, à s'améliorer, à créer des occasions. On a réussi à marquer les deux buts en première mi-temps et c'était très important. On savait que cela allait être un match difficile car il y a une très bonne équipe de l'autre côté mais on a été bien dans le match. Le début était difficile mais on a vu un Paris beaucoup mieux ensuite, en fin de première période et en seconde. Et quand tu prends un but d'entrée, c'est toujours difficile. Mais, les supporters nous ont soutenus et nous ont donné la force pour revenir.»

Un moral qui va mieux ?

«C'est avec des matches comme ça, de haut niveau, face à une bonne équipe, et une victoire importante à la maison qu'on va évacuer tous les mauvais moments qu'on a passés avant. Il faut surtout penser à aller de l'avant et aux prochains objectifs. C'est une victoire importante avant la trêve internationale pour y aller la tête tranquille. Couper avec la sélection va nous faire du bien et on va revenir ensuite avec plus de joie et un meilleur état d'esprit pour aller chercher nos objectifs de fin de saison. On en a déjà un après la trêve avec la finale de la Coupe de la Ligue, très importante pour nous. Il faudra qu'on soit très forts pour aller chercher cette coupe. Il faut toujours y croire.»

La course au titre :

«C'est un grand défi. Après notre sortie de la Ligue des Champions, c'est devenu notre principal objectif. Ca va être un défi difficile, mais c'est comme ça qu'on grandit. On va aller chercher le titre. [...] Il faut qu'on reste près, qu'on enchaîne les victoires, qu'on reste collés pour leur mettre un peu de pression. Si l'opportunité arrive, il faut qu'on soit prêts. [...] Après le succès de Monaco, il était très important de gagner. Ca va de mieux en mieux. On arrive à enchainer des victoires malgré des matches difficiles.» 

Mbappe (via Goal.com) :

«C'est un joueur qui joue très bien, à son âge en plus c'est pas facile d'enchaîner les matchs de Ligue 1 et être aussi fort. Il est arrivé en équipe de France, il enchaîne, il marque des buts ce sera un joueur très important pour l'équipe de France et pour Monaco. Il a un grand avenir, j'espère qu'il va continuer à travailler dur et ne pas s'arrêter là, il a encore beaucoup à apprendre. Le voir au PSG ? Pourquoi pas ? Il est très bon a Monaco, j'espère que nos dirigeants le surveillent, c'est un joueur qui fait des différences et qui a des qualités, on verra.»

13/03/17  CAVANI: "REGARDER VERS L'AVANT"

 

Au micro de Canal+, Edinson Cavani est revenu sur le match Lorient-PSG (1-2).

 

"On a joué un match important après ce qu'il s'est passé cette semaine. On a beaucoup travaillé, c'est difficile, mais il faut regarder vers l'avant. Toute la saison, on pense au championnat, c'est notre premier objectif. On voulait gagner pour continuer. Je n'ai pas vu ce qu'il s'est passé avec Aurier, mais ce sont des détails qui font à la fin la différence."

13/03/17  LE DEBRIEF D'UNAI EMERY APRES LE MATCH A LORIENT

 

Le match

 

«On a fini une semaine difficile, mais c'était très important de gagner car notre motivation maintenant, c'est le championnat. On doit démontrer une régularité. La Ligue des Champions était importante mais on doit continuer notre chemin et tenter de remporter les trophées qui restent. On a retrouvé le chemin de la normalité. Mercredi, c'est derrière maintenant.»

 

Aurier ?

 

«Il s'est échauffé à la mi-temps, mais pas après. Donc il a eu besoin de temps pour s'échauffer. J'ai eu une conversation avec lui, pour lui dire ce qu'il devait faire sur le terrain. Il a pris du retard parce qu'on voulait voir si Meunier pouvait continuer.»

 

L'après-Barça : 

 

«On voudrait tous oublier à 100% le match de mercredi, mais ce n'est pas possible. Hier ou aujourd'hui à l'hôtel, même moi j'ai parlé du match de mercredi avec quelques personnes, avec un ami, mon frère, et les joueurs aussi. Mais l'important c'était de se concentrer sur le match aujourd'hui sur ce dont nous avons besoin pour gagner le match. L'analyse du match de mercredi il faudra la faire (sur un temps) plus long, plus tranquillement.  C'est sûr que quand on va regarder Barcelone en quart de finale, on va penser qu'on devrait être à leur place.»

 

La course au titre :

 

«Le suspense en championnat est une bonne chose. Il y a trois équipes pour le titre, à plus de 60 points, c'est une première. C'est bon ! Lyon, Marseille, Lille avec Bielsa vont arriver, c'est très bon. Je défends les équipes françaises et j'attends que tout le monde le fasse.»

06/03/17  LA COMPO DU BARCA SELON SPORT

 

Le 3-4-3 fait fureur en ce moment du côté de la Catalogne, en effet, Lui Enrique ayant prévenu le PSG pour ce match retour, il prévoit de recourir à ce système.

 

Voici la compo probable du Barça selon Sport:

 

Ter Stegen - Piqué, Mascherano, Umtiti ou Jordi Alba - Sergi Roberto ou Rafinha, Rakitic, Busquets, Iniesta, Neymar - Messi, Suarez.

06/03/17 LE PSG SERAIT EN PÔLE POSITION POUR ALEXIS SANCHEZ

 

Sous contrat avec Arsenal jusqu'en 2018, Alexis Sanchez commencerait à en avoir assez de son club actuel.

Il souhaiterait fortement ne pas prolonger avec le club d'Arsène Wenger au vue du manque d'ambition du club londonien qui depuis quelques années piétine sur beaucoup de terrain en Angleterre mais aussi en Europe.

 

Le PSG est sur ce dossier, selon le Daily mirror en pôle devant la Juventus, le FC Séville et l'Atlético Madrid pour s'attacher ses services.