22/02/17  GROSSE CLAQUE PRISE PAR LE PSG A SALZBOURG EN YOUTH LEAGUE

 

Les buts : Wolf (1-0, 15e, passe décisive de Berisha), Filip (2-0, 31e), Filip (3-0, 34e), Filip (4-0, 61e), Mensah (5-0, 74e)

Les avertissements : Weah (84e)

Les expulsions : Luzayadio (36e, tacle violent)

 

Le match :

 

Le PSG a pris une véritable claque à Salzbourg face à une équipe impressionnante dans son pressing et ses transitions offensives. Paris a bu la tasse en une demi-heure à peine et l'expulsion de Luzayadio peu après le 3e but a fini de couler le PSG. Il n'y avait tout simplement pas photo entre les deux équipes et le RBS se positionne clairement comme un candidat à la victoire finale vu la prestation XXL du jour. Pour les jeunes Parisiens, il va falloir se reconcentrer sur la Gambardella et le Championnat.

22/02/17  SERTIC N'A PAS PEUR DU PSG

 

Balayé par le PSG 4-1 en demi finale de la Coupe de la Ligue avec Bordeaux, avant de rejoindre cet hiver l'OM, le défenseur Marseillais Grégory Sertic dit ne pas avoir peur des Parisiens... 

 

"En voyant le match de Paris face au Barça c'est sûr que cela va être compliqué, mais cela reste un match de 90 minutes ou plus. On a toutes les qualités pour les mettre en difficulté. Si le PSG me fait peur ? Non, ils ne me font pas peur. On sera au Vélodrome, on sera chez nous. Les supporters de Marseille attendent ce match avec impatience, nous en tant que joueur aussi. C'est quelque chose qu'il ne faut pas louper. On sait ce que l'on doit faire et on sait ce que l'on va faire."

22/02/17  AURIER SUR LA SELLETTE ?

 

Dimanche soir au Parc des Princes, Unai Emery avait décidé de titulariser Serge Aurier dans le couloir droit de la défense, en lieu et place de Thomas Meunier, qui répond très bien présent depuis le début de l'année 2017. Ce qui est loin d'être le cas d'Aurier.

 

Certes, l'Ivoirien a disputé la CAN, brièvement, mais il n'en reste pas moins que le défenseur n'est pas dans la forme de sa vie, loin de là. On avait écrit que son retour de la CAN serait difficile. Il l'est. Mais entre réaliser des prestations correctes pour un joueur qui a un peu de mal physiquement et faire de matchs à la limite du médiocre, il y a un gouffre. Qu'Aurier franchit de soir en soir...

 

4/10 face à Lille le 7 février dernier. "Dans ce genre de match, il doit apporter une vraie solution" écrivions-nous. Même note trois jours plus tôt à Dijon, avec le commentaire suivant : "Globalement insuffisant". Il avait terminé l'année 2016 par un

 

2/10 à Guingamp : "Il n'a strictement rien réussi sur le plan offensif, et sa prestation défensive n'est guère mieux... Que dire de plus ?" La coupe est pleine, n'en jetez plus.

 

Couvé par le staff parisien après ses dérapages de la saison passée, le voilà désormais devant le feu des critiques, avec un Thomas Meunier qui s'est bien installé à son poste. Aurier doit réagir, et vite, son avenir au PSG est déjà assez entaché. À bon entendeur.

22/02/17  PAS DE SUPPORTERS A MARSEILLE !

 

Alors qu'une réunion était prévue ce mardi pour organiser le déplacement des supporters du PSG dimanche au Stade Vélodrome pour le compte de la 27e journée de Ligue 1, le préfet de police des Bouches-du-Rhône a posé son véto !

 

Selon les informations du quotidien La Provence, des dernières réunions téléphoniques avec la direction du PSG auraient provoqué ce changement de position alors que les autorités étaient prêtes à accepter le déplacement de 500 Parisiens dont 100 Ultras à Marseille. Des engagements n'auraient pas été tenues.

 

"Laurent Nuñez justifie son choix, au regard des deux dernières confrontations au Vel', par les risques de troubles à l'ordre public et non par un manque d'effectifs policiers puisque selon lui 5 compagnies de CRS assureront, en plus des forces de sécurité publique, l'ordre public autour de ce Clasico" précise le quotidien régional Phocéen. Le PSG se déplacera donc seul dimanche...

21/02/17  CONCCURENT DU PSG POUR LE TITRE, NICE PERD PLEA JUSQU'A LA FIN DE SAISON

 

Alors que le PSG récupère peu à peu ses blessés, l'OGC Nice de Lucien Favre vient de perdre l'un de ses joueurs clés jusqu'à la fin de la saison. Selon les informations de Nice-Matin, les Aiglons vont devoir faire sans Alassane Pléa, touché au genou il y a huit jours du côté de Rennes. Le joueur a passé une arthroscopie et la gravité exacte de la blessure n'est pas connue mais la saison de l'attaquant de 24 ans est d'ores et déjà terminée.

Cette saison, le longiligne Pléa s'était imposé comme le meilleur buteur de l'OGC Nice avec 14 réalisations toutes compétitions confondues. D'abord dans l'ombre de Mario Balotelli, il avait repris le flambeau après la baisse de forme de l'Italien et il avait notamment marqué lors du match nul 2-2 au Parc des Princes. C'est bien évidemment un coup très dur pour l'OGCN alors que les Aiglons sont revenus ce week-end à trois points de Monaco et à égalité avec le PSG au classement de la L1.

Le PSG doit rendre visite à Nice le 29 avril prochain dans le cadre de la 35ème journée de Ligue 1, un des déplacements les plus périlleux des Parisiens en cette seconde partie de saison.

21/02/17 MARCO SIMONE EXHORTE LE PSG A ENCORE CROIRE AU TITRE AVANT OM-PSG

 

 Le PSG va se déplacer ce dimanche au Stade Vélodrome pour affronter l'OM dans le cadre de la 27e journée de Ligue 1. Ancien attaquant parisien, Marco Simone a donné son sentiment sur cette affiche au micro de Canal+ Sport...

 

"Paris doit continuer à y croire à ce titre de Champion. Ils ont le potentiel et les joueurs pour aller le chercher. Contre Toulouse (0-0), les Parisiens ont eu un peu de mal mais c'est vrai qu'au niveau mental après un match de Ligue des Champions ce n'est pas évident. Donc cet OM-PSG sera un match délicat car le PSG va retrouver une équipe de Marseille en santé, qui a changé de mentalité et qui est entrain de faire de bons résultats. Ce sera un Classico, à mon avis, très intéressant car si Paris baisse sa situation mentale, Marseille pourrait rivaliser dans le jeu."

14/02/17  RABIOT SE VEUT EN FUTUR PILIER DU PSG

 

Le PSG de 2017 : 

 

«On est revenu en 2017 avec d’autres intentions. Le discours du coach est plus clair aussi. En début de saison, on n’avait pas forcément compris et assimilé tout ce qu’il voulait. C’est ce qui fait la différence. Et ça se voit dans nos performances. On est régulier, notamment à l’extérieur, là où on avait un peu de mal. Le club a aussi fait un bon recrutement hivernal sur le plan offensif. On a bien sûr Edi (Cavani) qui marque beaucoup mais on avait besoin de concurrence devant.»

 

PSG/Barça :

 

«Chaque année on espère que ce sera la bonne. On entend beaucoup de choses : le Barça est en difficulté, il a plus de mal. Je pense qu’un rendez-vous de Coupe d’Europe comme celui-là n’a rien à voir avec le championnat. C’est totalement différent. Personnellement, je suis confiant. On sait que c’est possible de le faire. On a vraiment les armes pour rivaliser. Notamment à domicile. Si on peut prendre l’avantage chez nous et aller au Camp Nou plus sereinement et avec plus de confiance, ça sera une bonne chose. On n’est pas très loin de Barcelone. [...] On doit essayer de ne pas prendre de but chez nous pour avoir le maximum de chance là-bas. C’est ce qui nous a fait défaut les années précédentes. Sinon, ce sera presque impossible. Après, ça reste une très grande équipe, avec un talent offensif incroyable. Mais depuis le début d’année, on n’encaisse plus de but. On a un bon bloc. Le coach travaille beaucoup là-dessus. Cela va nous servir face à Barcelone.»

 

Sa progression : 

 

«Je suis content car ça n’a pas toujours été facile. Il y a eu des hauts et des bas mais dans l’ensemble ma progression a été linéaire. J’espère que ça va continuer. Ce que j’ai fait en quatre ans, je suis fier de l’avoir accompli au PSG. [...] Oui. Depuis le début de saison, ça se passe vraiment bien. J’ai fait une bonne préparation. J’ai la confiance du coach. Je me suis mis dans la tête que le moment était venu pour moi de m’imposer et non pas de rester un espoir ou le jeune prometteur du club. J’ai envie d’être un pilier. Et je m’en suis donné les moyens. Je me suis vraiment investi. Je suis plus sérieux, plus assidu. J’ai compris qu’il fallait travailler, que ça ne venait pas comme ça. Quand on est jeune – même si je suis encore très jeune – on ne comprend pas tout tout de suite. Il y avait aussi des joueurs qui prenaient beaucoup de place, comme Ibra. Les projecteurs étaient braqués sur lui. Du coup, on voyait moins les autres. Depuis son départ, il y a beaucoup de joueurs qui s’expriment.»

 

Sentinelle, son poste d'avenir ?

 

«Mon poste de prédilection, c’est relayeur. Je peux me projeter, je suis plus libre avec le ballon. En ce moment, le coach me demande de jouer en sentinelle. Je le fais pour l’équipe et peut-être pour préparer le match de Barcelone. C’est un poste où j’ai évolué étant plus jeune, au centre de formation. Quand on joue en sentinelle, il faut vraiment être efficace, jouer vite, ne pas trop se projeter parce qu’on est aussi là pour protéger la défense. Souvent, j’ai des envies de monter... Ça ne me déplaît pas de jouer à ce poste-là mais j’ai le temps dans ma carrière de reculer (sourire).»

 

Précurseur pour les autres jeunes du PSG ?

 

«Un peu oui. Ils se sont dit que c’était possible. Ils ont beaucoup travaillé. Ils ont vraiment la volonté de s’imposer ici. Je suis fier car on était ensemble en jeunes et on se retrouve chez les pros. On sait que le PSG a été critiqué par le passé, on a dit qu’il n’y avait pas de place pour les jeunes. On démontre que c’est faux. C’est une bonne chose. Je pense qu’il y en aura d’autres encore.»

 

Un avenir à la Totti ?

 

«Je veux vraiment pouvoir grandir avec le club, l’emmener très haut, gagner des titres et l’aider à prendre une autre dimension. C’est surtout le projet qui est important. Si le projet continue d’avancer comme ça, bien sûr que j’aimerais rester et en faire partie.»

14/02/17  QUELLE EQUIPE FACE AU FC BARCELONE ?

 

 

Choix réduits pour remplacer les Thiago

 

A l'heure d'affronter l'une des références européennes, c'est une équipe du PSG encore une fois privée de plusieurs joueurs clés que va devoir aligner Unai Emery au coup d'envoi. La suspension de Thiago Motta était connue depuis décembre, le forfait de Thiago Silva est tombé hier soir et les Parisiens vont donc se présenter au coup d'envoi sans leur capitaine et son adjoint, perdant au passage autant en talent qu'en expérience. A l'heure d'affronter l'une des meilleures attaques de l'histoire, avoir deux absences pareilles dans le secteur défensif est d'ailleurs probablement ce qui pouvait arriver de pire mais le mal est fait.

De plus, les possibilités pour les remplacer ne sont pas forcément idéales, notamment car leurs deux remplaçants ont chacun au minimum onze ans de moins, soit l'équivalent d'une carrière complète. Dans l'axe de la défense, c'est le jeune Presnel Kimpembe qui va faire la paire avec Marquinhos. Les autres options se nomment Serge Aurier et Grzegorz Krychowiak mais le premier n'a jamais joué dans l'axe avec Marquinhos tandis que le second n'est même pas dans le groupe. Autant dire que le choix est vite vu pour Unai Emery et la méritocratie que le Basque tente de mettre en place doit aujourd'hui profiter au gaucher de 21 ans.

Indirectement, cette absence du Polonais donne aussi le nom du remplaçant de Thiago Motta et il s'agira donc d'Adrien Rabiot. Depuis quelques semaines, le coach parisien teste cette solution lors des entraînements et sur des bouts de match, convaincu que le gaucher élancé est la meilleure solution en l'absence de Motta. Jusque-là, tous les tests n'ont pas été probants mais Paris paye là son incapacité à trouver un remplaçant à Motta depuis des années. A défaut d'avoir un Motta-bis, ce sera donc un profil polyvalent comme Rabiot.

 

Les latéraux, le grand chantier

 

Si les deux grands absents sont à la fois durs à remplacer, vu leur niveau, mais finalement plutôt simples, vu le peu de solutions, particulièrement concernant Motta, la reste de la base défensive est bien moins certaine. Si Trapp ou Marquinhos n'ont aucun doute quant à leur statut de titulaire, les deux ailes sont en revanche des plus incertaines, comme à chaque rencontre. Il n'est plus question de turnover, seulement d'aligner le meilleur de chaque côté et aucun des candidats n'a réellement pris le dessus sur l'autre et chacun peut envier l'autre : Kurzawa a des jambes quand Maxwell a de la justesse tandis qu'Aurier a de la puissance quand Meunier s'appuie plus sa technique. 

Chaque solution présente à la fois bon nombre d'atouts et de points négatifs, selon l'endroit du terrain qu'on regarde. Pour attaquer le point faible barcelonais qu'est Sergi Roberto, Kurzawa est bien évidemment mieux doté mais Maxwell défend mieux et encadrera également avec plus de sûreté le jeune Kimpembe. Sur l'autre aile, la même problématique se pose avec un Aurier capable d'oppresser physiquement Neymar mais dont les lacunes techniques particulièrement visibles en ce moment pourraient faire très mal quand le Barça va se mettre à presser. 

 

Di Maria, Lucas, Draxler, trois joueurs pour deux postes

 

A l'heure de choisir ses arrières latéraux, Unai Emery n'a aucune solution évidente qui se dégage et c'est finalement par paire qu'il pourrait faire son choix. Car devant les deux défenseurs se retrouveront forcément deux ailiers avec lesquels l'entente devra être la plus fluide possible. Testée à de nombreuses reprises, l'entente entre Draxler et Kurzawa n'est pas vraiment apparue comme évidente et l'Allemand, attendu côté gauche, pourrait indirectement offrir son soutien à Maxwell de cette façon. Face à Sergi Roberto, reconverti arrière latéral, le fin dribbleur qu'il est aura forcément un rôle à jouer dans cette partie et sa complémentarité avec un joueur qui monte moins devient forcément moins cruciale. Il est évidemment possible qu'il manque régulièrement de soutien mais il pourra aussi jouer sa carte individuelle à fond face à un joueur peu habitué à cet exercice.

Sur l'autre aile, la paire Aurier/Di Maria se connaît bien et s'entend mieux que celle avec l'Ivoirien et Lucas. Autre souci, aussi bien Lucas qu'Aurier souffrent aussi de leurs performances sportives moindres du moment et leurs titularisations n'ont rien d'évidentes d'un point de vue individuel. Au contraire, la concurrence donne des ailes à Di Maria qui enchaîne les gros matches. Dans une partie où le PSG risque de devoir jouer en contre, l'Argentin est même un des meilleurs joueurs de l'effectif quand il s'agit de jouer en transition. Avec Draxler sur l'autre aile, il offre aussi la possibilité d'échanger d'aile sans souci, là où Lucas peine sur le côté gauche. A l'heure de faire le bilan entre les deux ailiers, seuls les coups de pieds arrêtés semblent plaider en faveur de Lucas, plus régulier que Di Maria dans le domaine. Quant à la complémentarité avec l'arrière, c'est même un trio avec Verratti et Aurier qui se dessine très régulièrement. Mais derrière ses histoires de complémentarité d'ailes, il ne faut pas oublier que c'est Meunier qui a le plus joué dernièrement...

 

Concernant, les trois ailiers, il reste une dernière solution, celle consistant à les aligner ensemble avec l'un des trois qui glisserait dans l'axe. Cela enlèverait un milieu de terrain entre Rabiot, Matuidi et Verrati, très probablement le premier cité, et offrirait plus de solutions offensives. La solution paraît toutefois osée pour plusieurs raisons : aucun des trois n'a jamais joué dans l'axe cette saison, les n°10 identifiés par Emery sont Pastore et Ben Arfa, tous deux un peu justes physiquement pour un match pareil, et Paris n'a aucun intérêt à prendre des risques dès le premier match, encaisser des buts à domicile dans un match de coupe d'Europe étant particulièrement pénalisant. Et comme il l'a expliqué hier, Unai Emery ne compte «pas faire de changements drastiques.» En conséquence, le 4-3-3 parisien devrait donc défier celui du Barça, au moins au coup d'envoi. Le scénario de la rencontre écrira ensuite l'histoire, et les entrants pourraient même en être les héros.

 

Une équipe possible : Trapp - Meunier (ou Aurier), Marquinhos, Kimpembe, Maxwell - Verratti, Rabiot, Matuidi © - Di Maria, Cavani, Draxler.

14/02/17  MARQUINHOS EN DANGER

 

Pour ce huitième de finale aller de Ligue des Champions au Parc des Princes contre le FC Barcelone, le PSG est privé de la moitié de sa défense centrale titulaire avec le forfait de Thiago Silva mais il pourrait bien perdre son autre Brésilien, Marquinhos, pour le match retour. En effet, le jeune défenseur central auriverde (22 ans) est sous la menace d'une suspension au prochain avertissement et un carton jaune ce soir (voire pire) le priverait du match retour le 8 mars prochain au Camp Nou. C'est fort heureusement le seul joueur parisien dans ce cas.

 

Pour rappel, l'arbitre de ce mardi soir sera le polonais Szymon Marciniak, un arbitre qui n'a jamais dirigé le PSG ni le Barça, et un joueur clé du PSG est déjà suspendu pour le match aller, Thiago Motta. En revanche, le grand habitué des cartons qu'est Marco Verratti est tranquille à ce niveau-là vu qu'il a purgé sa première suspension lors de la dernière rencontre de la phase de poules contre Ludogorets (2-2).

14/02/17  LES COMPOS DE PSG-BARCA POUR LA PRESSE

 

Ce mardi à 20h45, le PSG affrontera Barcelone en 8e de finale aller de Ligue des Champions.

¤ Le journal Le Parisien explique que le PSG jouera en 4-3-3 avec la composition suivante.


Trapp - Aurier, Marquinhos, Kimpembe, Maxwell - Rabiot, Verratti, Matuidi (c) - Di Maria (ou Lucas), Cavani, Draxler

 

¤ Le quotidien L'Équipe donne une composition différente, avec Meunier notamment.
Trapp - Meunier, Marquinhos, Kimpembe, Maxwell - Rabiot, Verratti, Matuidi (c) - Di Maria, Cavani, Draxler.

31/01/17  MEUNIER REMERCIE LES SUPPORTERS

 

Si le PSG a perdu bêtement deux points face à Monaco (1-1) dimanche soir en encaissant un but dans les arrêts de jeu, le latéral droit du PSG Thomas Meunier a tenu à remercier les supporters parisiens pour l'ambiance...

"Hormis le résultat, merci aux supporters pour l'atmosphère "Champion's League"!.." a écrit le belge sur son compte Instagram.

31/01/17  GUEDES DONNE LES RAISONS DE SON CHOIX PAR RAPPORT AU PSG

 

En conférence de presse, Gonçalo Guedes s'est présenté et a justifié son choix de rejoindre le PSG cet hiver.

"Je remercie tout le monde au club, ils ont cru en moi. J'espère que je ne vais pas les décevoir. J'ai choisi Paris car c'est un grand club, une belle ville, il y a des supporters d'origine portugaises aussi. Ça a été un poids dans mon choix. Je vais travailler tous les jours pour être le meilleur. "

Es-tu satisfait de ta première au Parc ?

"C'était une grande joie de pouvoir entrer comme ça au Parc. Je me suis bien senti. Il faut continuer, travailler et que tout se passe bien."

"Je joue partout sur le front de l'attaque"

Quel est ton meilleur poste ?

"Je joue où le coach me le dit, partout sur le front de l'attaque. J'ai plus souvent joué sur les ailes, mais c'est le coach qui dicte ses choix."

A quand remontent les premiers contacts ?

"Depuis un certain temps, on a longtemps parlé, notamment avec mon agent. Je connaissais cet intérêt."

C'est un palier de signer à Paris ?

"Oui. À Benfica, les exigences sont importantes, il faut gagner des titres, comme à Paris, même si le niveau des joueurs est différent. Ça va m'aider dans mon évolution."

31/01/17  DRAXLER SE PRESENTE ENFIN

 

Ce lundi après-midi, Julian Draxler était présent devant la presse. L'occasion de mieux faire connaissance avec lui. Interview.

"Merci au président, à Patrick Kluivert, à l'équipe, aux supporters ! Les premières semaines se sont bien passées, ils m'ont bien accueilli. J'ai marqué dès mon premier match, c'est très bien. Ma décision est la bonne de venir ici. L'équipe a une grande renommée au niveau international. Je veux faire partie du gratin européen."

"Patrick est un mec génial, il a été honnête"

Tu as hésité avant de venir ?

"J'ai pris du temps dans la réflexion. J'ai beaucoup vu cette équipe jouer. La Ligue 1 progresse. Ça a été un choix évident pour moi, je voulais vraiment venir ici."

Quel a été l'argument principal de Kluivert ?

"Patrick est un mec génial, il a été honnête. Il m'apprécie. Au-delà des propos, ce qui a fait la différence, c'est l'équipe déjà en place, avec ce football offensif et à base de possession. Je suis convaincu d'avoir pris la bonne décision."

"Je ne me cache pas lors des grands rendez-vous"

As-tu la pression par rapport au prix du transfert ?

"Non, je suis habitué à ça. Wolsfburg avait payé cher pour moi également. Je suis ici pour le projet sportif, la pression est omniprésente, je vais tout donner, quel que soit mon prix."

Tu penses apporter ce petit plus qu'il manque au PSG en Ligue des Champions ?

"Nous avons beaucoup de bons joueurs qui peuvent être décisifs, je peux l'être aussi. Je ne me cache pas lors des grands rendez-vous. Contre le Barça, tout devra être parfait. Je peux jouer un grand rôle dans ces matchs."

La concurrence t'a fait peur ?

"Non, je n'ai pas peur. Au PSG, c'est normal d'avoir deux grands joueurs par poste. On a beaucoup de grands joueurs pour peu de postes. Le coach devra prendre des décisions, et le plus performant jouera."

31/01/17  LO CELSO SE RACONTE ET DIT TOUT

 

En conférence de presse, Giovani Lo Celso a avoué son bonheur d'être au PSG. Interview.

"Je suis dans un grand club, l'accueil a été fantastique. Je remercie l'ensemble des dirigeants et mes coéquipiers. Je suis très reconnaissant. J'ai hâte de pouvoir donner le meilleur de moi-même et de rendre la confiance. La ville est belle, mon adaptation se fait rapidement."

"Je veux apporter mon grain de sable"

Il te faudra un long temps d'adaptation ?

"En Argentine, il y a de la pression, beaucoup même. Dans chaque stade, il y a de la pression. Je suis là depuis un mois, je suis très à l'aise. Petit à petit, on verra pour le temps d'adaptation, ce sera en fonction des entraînements. C'est un très grand club, avec des joueurs de tout premier plan. J'ai hâte de pouvoir jouer avec eux et apprendre. Les joueurs vont m'aider."

Que représente le Championnat de France pour toi ?

"En Europe, il y a les championnats les plus compétitifs. Le football français a beaucoup évolué, il est très suivi en Argentine. J'ai vu tous les matchs du PSG cette saison, c'est un club reconnu mondialement, c'est très important pour moi. Je veux apporter mon grain de sable. Je suis tranquille, j'ai hâte de prouver mes qualités sur le terrain."

"Angel joue le rôle de grand frère"

A quel poste te sens-tu le mieux ?

"Je peux jouer à l'intérieur, dans un milieu à trois, c'est un système de jeu qui me convient bien, je l'aime beaucoup, car il offre de l'espace offensivement. Je dois donner le meilleur de moi-même à chaque entraînement."

Tu as demandé des informations à des Argentins passés par le PSG ?

"Oui, j'ai été en contact avec des coéquipiers actuels. Je me suis renseigné, notamment avec Di Maria, qui vient de la même ville que moi. Il y a aussi Pastore et Lavezzi. Ils m'ont dit que je faisais bien de venir. Les attentes sont très relevées ici."

Di Maria t'aide dans ton adaptation ?

"Oui, il est de Rosario, comme moi, un club de passionnés. C'est vite la folie. J'ai toujours apprécié Angel, c'était mon idole. Être son coéquipier, c'est un rêve qui devient réalité. Angel joue le rôle de grand frère."

31/01/17  KLUIVERT CLÔT LE MERCATO PARISIEN

 

En conférence de presse, Patrick Kluivert a clos le mercato hivernal du PSG.

"Il n'y aura plus d'arrivée. Jesé est encore ici, mais en 24 heures, cela peut encore changer. Concernant les jeunes, normalement, pas de départ !"

24/01/17  DENOUEMENT PROPRE DANS LE DOSSIER RICARDO RODRIGUEZ ?

 

Si le recrutement annoncé de Gonçalo Guedes semblerait sonner la fin du recrutement hivernal pour le côté offensif, rapporte le quotidien Le Parisien, le PSG n'a pas encore fini son marché et travaille sur un dernier dossier...

 

Selon nos informations, les dirigeants parisiens vont s'activer dans les prochaines heures pour Ricardo Rodriguez, le défenseur de Wolfsburg. Une réunion serait même au programme mercredi entre le PSG et les Loups.

 

Comme nous vous l'annonçons depuis le début du mercato, Unaï Émery veut un latéral gauche et milite en privé pour obtenir gain de cause. L'entraîneur basque pense notamment à l'après-Maxwell (en fin de contrat au mois de juin) et surtout à la pubalgie de Layvin Kurzawa qui peut se réveiller à tout moment. 

 

De son côté, l'international suisse souhaiterait rejoindre Paris, aurait donné son accord et attendrait patiemment que les deux clubs trouvent un accord. Rappelons que la clause libératoire du joueur est de 22 M€, une somme que Paris n'a pas encore mise sur la table au cours des dernières réunions. Ce nouveau-rendez-vous sonne donc comme celui de la dernière chance sur cette piste.

24/01/17  ONGENDA A SIGNE AU PEC ZWOLLE

 

Quelques heures après avoir exprimé ses adieux, l'attaquant du PSG Hervin Ongenda (21 ans) a signé ce mardi matin son contrat de trois ans et demi avec le club hollandais du PEC Zwolle. Alors qu'il était sous contrat jusqu'en juin 2017 avec Paris, il aurait résilié ses six derniers mois d'engagement afin de rejoindre son nouveau club libre.

24/01/17  VISITE MEDICALE DEMAIN POUR GONCALO GUEDES

 

Comme l'a annoncé la presse portugaise, Gonçalo Guedes va débarquer ce mardi après-midi à Paris pour s'engager avec le Paris Saint-Germain pour une durée de 4 ans et demi.

Selon les informations du média Goal, la visite médicale de l'attaquant de Benfica âgé de 20 ans aura lieu demain et le contrat devrait être signé dans la foulée. Il sera ensuite officiellement présenté à la presse dans les prochains jours en compagnie de Julian Draxler.

 

Guedes va donc suivre ce soir la demi-finale de la Coupe de la Ligue PSG-Bordeaux dans un hôtel de la capitale en espérant une qualification en finale de sa nouvelle équipe au Parc OL qu'il pourrait prétendre.

Comme annoncé dans la presse portugaise, Gonçalo Guedes va bien rejoindre Paris ce mardi où il est attendu dans l’après-midi. L’international portugais « passera sa visite médicale mercredi matin avant de parapher un contrat de quatre saisons et demi avec le champion de France et d’être présenté à la presse en compagnie de Julian Draxler dans les jours à venir » explique Goal. Aucune date n’a en revanche été fixée pour le moment mais son arrivée ne fait plus aucun doute.

...Copyright (C) http://canal-supporters.com . Vous devez associer ce lien http://canal-supporters.com/2017/01/goncalo-guedes-une-presentation-dans-les-prochains-jours-avec-draxler/ .

20/01/17  NANTES-PSG SANS PASTORE NI KRYCHOWIAK

 

L'entraînement de jeudi a donné quelques indications sur l'état de l'infirmerie du PSG et la presse du jour complète ces informations en vue du déplacement à Nantes qui aura lieu ce samedi dans le cadre de la 21ème journée de Ligue 1. Aussi bien L'Equipe que Le Parisien annoncent que Javier Pastore ne sera pas présent en Bretagne, l'Argentin s'entraînant encore à part. Il pourrait en revanche reprendre l'entraînement collectif après ce week-end selon les deux journaux.

 

Autre joueur touché au genou, le milieu défensif polonais Grzegorz Krychowiak poursuit lui aussi son programme de reprise et il est également espéré de retour à l'entraînement collectif après la rencontre à Nantes qu'il va donc louper. Enfin, le cas de Layvin Kurzawa est abordé par Le Parisien, il a eu droit hier à un programme aménagé et pourrait donc louper le match chez les Canaris. 

 

Unai Emery sera présent devant la presse à 13h30 ce vendredi, il devrait donner des nouvelles de l'infirmerie.

20/01/17  ANDERLECHT CONFIRME LA PISTE SIRIGU MAIS...

 

Parti à Séville pour se relancer, Salvatore Sirigu ne vit pas vraiment ce qu'il attendait en Andalousie puisque, comme à Paris l'an passé, il est cloué sur le banc de touche (3 matches officiels disputés seulement) et son agent lui cherche une porte de sortie durant ce mercato hivernal. Il semblerait qu'une possibilité apparaisse réellement du côté de la Belgique, particulièrement chez les Mauves d'Anderlecht. Annoncé par la presse, l'intérêt a été confirmé par la direction du club.

 

Au micro de TuttoMercatoWeb, le directeur sportif du club belge Herman Van Holseebeck a validé la rumeur : «Oui, c'est vrai. Cependant, notre coach évalue en ce moment d'autres possibilités et son avis est important pour nous.» La presse belge a de son côté annoncé dès hier que Sirigu ne signera pas à Anderlecht et avançait le nom de Casteels, le portier... belge de Wolfsburg. Le DS d'Anderlecht a aussi confirmé cette piste : «C'est un très bon gardien, nous verrons...»

 

Du côté de Séville, on suit forcément la situation avec attention et se séparer de Sirigu est clairement dans les esprits. Le journal sportif local Estadio Deportivo évoque le sujet, annonçant même un accord proche entre le PSG et Anderlecht pour le portier italien. Le club espagnol va probablement se séparer d'un de ses deux gardiens remplaçants (Sirigu et Soria) et c'est le premier qui est annoncé comme étant le plus proche de la sortie, bien que les deux aient des offres. 

 

Hier, le directeur sportif de Séville, le fameux Monchi, a fait le point sur ce thème : «C'est un sujet qui est en train de bouger. Il y a des intérêts pour Salvatore et David (Soria) et nous prendrons la décision qui est la meilleure pour le club et pour eux. Nous suivons un chemin cohérent pour le présent et le futur et ce n'est pas un puzzle facile à assembler.» Lors des derniers matches de Coupe du Roi, la compétition que ne joue pas l'intouchable titulaire qu'est Sergio Rico, c'est en tout cas David Soria qui évoluait dans les buts andalous, pas Sirigu...

20/01/17  DRAXLER OBLIGE DE PARTIR

 

Recruté cet hiver pour 38 millions d'euros par Paris, Julian Draxler ne pouvait pas rester à Wolfsburg. L'ailier international allemand de 23 ans souhaitait déjà partir l'été dernier, mais le tarif demandé pour son transfert avait refroidi ses prétendants.

Vivant mal cette situation, Draxler est vite devenu un problème pour son groupe, comme l'a expliqué Valérien Ismaël à Kicker :
"Il ne pouvait pas continuer avec nous, la rupture était inévitable. S'il était resté, cela aurait été trop compliqué pour tout le monde".

Ses deux buts en deux matches démontrent que Julian est désormais heureux, et tous les supporters parisiens se réjouissent de la bonne affaire !

u et lu ce vendredi 20 janvier 2017 dans la presse nationale au sujet du PSG. « Javier Pastore et Grzegorz Krychowiak poursuivent leurs programmes de reprise après leurs blessures respectives à un genou, rapporte Le Parisien. Les milieux argentin et polonais se sont encore entraînés en marge du groupe hier. Leur retour à l’entraînement collectif est attendu en début de semaine prochaine. Layvin Kurzawa a eu droit à un programme aménagé et pourrait être dispensé du déplacement chez les Canaris. Un dernier entraînement est prévu ce matin. » « Le quotidien francilien s’interesse aussi au documentaire qui retrace les quatre années qui entourent la création du PSG (« Création du Paris Football Club, fusion avec le Stade saint-germanois, le divorce et la reconstruction… Les rebondissements ne manquent pas ») « PSG : Ce club qui a failli ne pas exister », disponible en accès payant ». « Pour l’heure, le PSG n’a pas l’intention de prêter Jesé au club des Canaries. D’abord pour des raisons financières. Même si Paris s’appuie sur une surface financière assez importante, ce n’est pas non plus le bienfaiteur du football espagnol, ironise L’Equipe. En payant 25M€ au Real pour Jesé et 30M€ à Séville pour Grzegorz Krychowiak, le PSG a déjà fait sa B.A. cette saison. Ensuite, des considérations un peu plus subjectives nourrissent les réticences parisiennes à l’expédier sur son île natale. Jesé ne sait pas toujours dire non aux amis. En trois semaines, la situation de Jesé n’a donc pas évolué. Middlesbrough vient de recruter un attaquant du même profil, Patrick Bamford. Jesé pourrait-il finalement rester cinq mois de plus au PSG, où il est sous contrat jusqu’en 2021 ? Ce n’est pas l’option privilégiée par les deux parties. Mais, à ce rythme, c’est peut-être celle qui leur sera imposée. » « Pour la majorité de nos sondés, qui citent aussi Thiago Silva ou Verratti, Cavani est la tête d’affiche de notre Championnat, constate le journal sportif. Il joue à Paris, il est avant-centre, il marque beaucoup : s’il n’a pas la personnalité ni le relief médiatique de Zlatan, l’Uruguayen lui a pris certaines habitudes. »

...Copyright (C) http://canal-supporters.com . Vous devez associer ce lien http://canal-supporters.com/2017/01/revue-de-presse-psg-jese-cavani-infirmerie/ .
Vu et lu ce vendredi 20 janvier 2017 dans la presse nationale au sujet du PSG. « Javier Pastore et Grzegorz Krychowiak poursuivent leurs programmes de reprise après leurs blessures respectives à un genou, rapporte Le Parisien. Les milieux argentin et polonais se sont encore entraînés en marge du groupe hier. Leur retour à l’entraînement collectif est attendu en début de semaine prochaine. Layvin Kurzawa a eu droit à un programme aménagé et pourrait être dispensé du déplacement chez les Canaris. Un dernier entraînement est prévu ce matin. » « Le quotidien francilien s’interesse aussi au documentaire qui retrace les quatre années qui entourent la création du PSG (« Création du Paris Football Club, fusion avec le Stade saint-germanois, le divorce et la reconstruction… Les rebondissements ne manquent pas ») « PSG : Ce club qui a failli ne pas exister », disponible en accès payant ». « Pour l’heure, le PSG n’a pas l’intention de prêter Jesé au club des Canaries. D’abord pour des raisons financières. Même si Paris s’appuie sur une surface financière assez importante, ce n’est pas non plus le bienfaiteur du football espagnol, ironise L’Equipe. En payant 25M€ au Real pour Jesé et 30M€ à Séville pour Grzegorz Krychowiak, le PSG a déjà fait sa B.A. cette saison. Ensuite, des considérations un peu plus subjectives nourrissent les réticences parisiennes à l’expédier sur son île natale. Jesé ne sait pas toujours dire non aux amis. En trois semaines, la situation de Jesé n’a donc pas évolué. Middlesbrough vient de recruter un attaquant du même profil, Patrick Bamford. Jesé pourrait-il finalement rester cinq mois de plus au PSG, où il est sous contrat jusqu’en 2021 ? Ce n’est pas l’option privilégiée par les deux parties. Mais, à ce rythme, c’est peut-être celle qui leur sera imposée. » « Pour la majorité de nos sondés, qui citent aussi Thiago Silva ou Verratti, Cavani est la tête d’affiche de notre Championnat, constate le journal sportif. Il joue à Paris, il est avant-centre, il marque beaucoup : s’il n’a pas la personnalité ni le relief médiatique de Zlatan, l’Uruguayen lui a pris certaines habitudes. »

...Copyright (C) http://canal-supporters.com . Vous devez associer ce lien http://canal-supporters.com/2017/01/revue-de-presse-psg-jese-cavani-infirmerie/ .
Vu et lu ce vendredi 20 janvier 2017 dans la presse nationale au sujet du PSG. « Javier Pastore et Grzegorz Krychowiak poursuivent leurs programmes de reprise après leurs blessures respectives à un genou, rapporte Le Parisien. Les milieux argentin et polonais se sont encore entraînés en marge du groupe hier. Leur retour à l’entraînement collectif est attendu en début de semaine prochaine. Layvin Kurzawa a eu droit à un programme aménagé et pourrait être dispensé du déplacement chez les Canaris. Un dernier entraînement est prévu ce matin. » « Le quotidien francilien s’interesse aussi au documentaire qui retrace les quatre années qui entourent la création du PSG (« Création du Paris Football Club, fusion avec le Stade saint-germanois, le divorce et la reconstruction… Les rebondissements ne manquent pas ») « PSG : Ce club qui a failli ne pas exister », disponible en accès payant ». « Pour l’heure, le PSG n’a pas l’intention de prêter Jesé au club des Canaries. D’abord pour des raisons financières. Même si Paris s’appuie sur une surface financière assez importante, ce n’est pas non plus le bienfaiteur du football espagnol, ironise L’Equipe. En payant 25M€ au Real pour Jesé et 30M€ à Séville pour Grzegorz Krychowiak, le PSG a déjà fait sa B.A. cette saison. Ensuite, des considérations un peu plus subjectives nourrissent les réticences parisiennes à l’expédier sur son île natale. Jesé ne sait pas toujours dire non aux amis. En trois semaines, la situation de Jesé n’a donc pas évolué. Middlesbrough vient de recruter un attaquant du même profil, Patrick Bamford. Jesé pourrait-il finalement rester cinq mois de plus au PSG, où il est sous contrat jusqu’en 2021 ? Ce n’est pas l’option privilégiée par les deux parties. Mais, à ce rythme, c’est peut-être celle qui leur sera imposée. » « Pour la majorité de nos sondés, qui citent aussi Thiago Silva ou Verratti, Cavani est la tête d’affiche de notre Championnat, constate le journal sportif. Il joue à Paris, il est avant-centre, il marque beaucoup : s’il n’a pas la personnalité ni le relief médiatique de Zlatan, l’Uruguayen lui a pris certaines habitudes. »

...Copyright (C) http://canal-supporters.com . Vous devez associer ce lien http://canal-supporters.com/2017/01/revue-de-presse-psg-jese-cavani-infirmerie/ .
Vu et lu ce vendredi 20 janvier 2017 dans la presse nationale au sujet du PSG. « Javier Pastore et Grzegorz Krychowiak poursuivent leurs programmes de reprise après leurs blessures respectives à un genou, rapporte Le Parisien. Les milieux argentin et polonais se sont encore entraînés en marge du groupe hier. Leur retour à l’entraînement collectif est attendu en début de semaine prochaine. Layvin Kurzawa a eu droit à un programme aménagé et pourrait être dispensé du déplacement chez les Canaris. Un dernier entraînement est prévu ce matin. » « Le quotidien francilien s’interesse aussi au documentaire qui retrace les quatre années qui entourent la création du PSG (« Création du Paris Football Club, fusion avec le Stade saint-germanois, le divorce et la reconstruction… Les rebondissements ne manquent pas ») « PSG : Ce club qui a failli ne pas exister », disponible en accès payant ». « Pour l’heure, le PSG n’a pas l’intention de prêter Jesé au club des Canaries. D’abord pour des raisons financières. Même si Paris s’appuie sur une surface financière assez importante, ce n’est pas non plus le bienfaiteur du football espagnol, ironise L’Equipe. En payant 25M€ au Real pour Jesé et 30M€ à Séville pour Grzegorz Krychowiak, le PSG a déjà fait sa B.A. cette saison. Ensuite, des considérations un peu plus subjectives nourrissent les réticences parisiennes à l’expédier sur son île natale. Jesé ne sait pas toujours dire non aux amis. En trois semaines, la situation de Jesé n’a donc pas évolué. Middlesbrough vient de recruter un attaquant du même profil, Patrick Bamford. Jesé pourrait-il finalement rester cinq mois de plus au PSG, où il est sous contrat jusqu’en 2021 ? Ce n’est pas l’option privilégiée par les deux parties. Mais, à ce rythme, c’est peut-être celle qui leur sera imposée. » « Pour la majorité de nos sondés, qui citent aussi Thiago Silva ou Verratti, Cavani est la tête d’affiche de notre Championnat, constate le journal sportif. Il joue à Paris, il est avant-centre, il marque beaucoup : s’il n’a pas la personnalité ni le relief médiatique de Zlatan, l’Uruguayen lui a pris certaines habitudes. »

...Copyright (C) http://canal-supporters.com . Vous devez associer ce lien http://canal-supporters.com/2017/01/revue-de-presse-psg-jese-cavani-infirmerie/ .
Vu et lu ce vendredi 20 janvier 2017 dans la presse nationale au sujet du PSG. « Javier Pastore et Grzegorz Krychowiak poursuivent leurs programmes de reprise après leurs blessures respectives à un genou, rapporte Le Parisien. Les milieux argentin et polonais se sont encore entraînés en marge du groupe hier. Leur retour à l’entraînement collectif est attendu en début de semaine prochaine. Layvin Kurzawa a eu droit à un programme aménagé et pourrait être dispensé du déplacement chez les Canaris. Un dernier entraînement est prévu ce matin. » « Le quotidien francilien s’interesse aussi au documentaire qui retrace les quatre années qui entourent la création du PSG (« Création du Paris Football Club, fusion avec le Stade saint-germanois, le divorce et la reconstruction… Les rebondissements ne manquent pas ») « PSG : Ce club qui a failli ne pas exister », disponible en accès payant ». « Pour l’heure, le PSG n’a pas l’intention de prêter Jesé au club des Canaries. D’abord pour des raisons financières. Même si Paris s’appuie sur une surface financière assez importante, ce n’est pas non plus le bienfaiteur du football espagnol, ironise L’Equipe. En payant 25M€ au Real pour Jesé et 30M€ à Séville pour Grzegorz Krychowiak, le PSG a déjà fait sa B.A. cette saison. Ensuite, des considérations un peu plus subjectives nourrissent les réticences parisiennes à l’expédier sur son île natale. Jesé ne sait pas toujours dire non aux amis. En trois semaines, la situation de Jesé n’a donc pas évolué. Middlesbrough vient de recruter un attaquant du même profil, Patrick Bamford. Jesé pourrait-il finalement rester cinq mois de plus au PSG, où il est sous contrat jusqu’en 2021 ? Ce n’est pas l’option privilégiée par les deux parties. Mais, à ce rythme, c’est peut-être celle qui leur sera imposée. » « Pour la majorité de nos sondés, qui citent aussi Thiago Silva ou Verratti, Cavani est la tête d’affiche de notre Championnat, constate le journal sportif. Il joue à Paris, il est avant-centre, il marque beaucoup : s’il n’a pas la personnalité ni le relief médiatique de Zlatan, l’Uruguayen lui a pris certaines habitudes. »

...Copyright (C) http://canal-supporters.com . Vous devez associer ce lien http://canal-supporters.com/2017/01/revue-de-presse-psg-jese-cavani-infirmerie/ .

18/01/17  CAVANI DONNE SES RAISONS POUR SA PROLONGATION AU PSG

 

En marge de la présentation du nouveau modèle Hypervenom de Nike, Edinson Cavani a répondu aux questions de Goal concernant sa prolongation et les objectifs européens du PSG. Selon l’Uruguayen, les ambitions du club de la capitale l’ont incité à rester, lui qui évoquait au Corriere dello Sport la possibilité de rentrer en Serie A l’été dernier.

 

« L’une des choses qui m’a aidé à prendre ma décision est la volonté du club à se développer et à grandir, afin de gagner des trophées comme les meilleurs clubs dans le monde, être le plus grand. Le club est en train de faire du très bon travail, c’est très précieux. Tous ces objectifs m’ont attiré et m’ont donné envie de rester. Je voudrais gagner avec le PSG et donner le meilleur de moi-même. Rester ici et vivre cette expérience avec ce club serait quelque chose de spécial. J’y pense depuis le premier moment où je suis arrivé au PSG et dans cette belle ville. »

 

Confronté au FC Barcelone, la marche sera élevée pour le PSG qui devra être concentré s’il veut accéder aux quarts de finale de Ligue des Champions, mais surtout s’il veut la remporter. « Gagner la Ligue des champions dépend de beaucoup de choses. La victoire finale n’appartient qu’à une équipe. Dans le football, on ne sait jamais. Les meilleures équipes avec les meilleurs joueurs ne gagnent pas toujours. […] Espérons que cette année nous gagnerons la Ligue des Champions et, sinon, nous allons continuer à travailler aussi dur que possible pour atteindre ce grand objectif. »

18/01/17  DI CAMPLI NIE TOUT CONTACT POUR VERRATTI AVEC LE BAYERN MUNICH

 

Marco Verratti fait l’objet d’une cour assidue menée par le Bayern, et son ancien entraîneur au PSG, Carlo Ancelotti en personne, affirme Le Parisien. Donato Di Campli, son agent, dément toute approche bavaroise.

 

« C’est difficile pour un club de le prendre au PSG. Il est sous contrat jusqu’en 2021, il veut le respecter. Marco veut triompher, si possible à Paris, a expliqué l’agent à Sky Sport. Le Bayern ? Il ne m’a jamais appelé. Et si cela avait été le cas, je l’aurais renvoyé vers le PSG ».

18/01/17  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 18 janvier 2017 dans la presse nationale.

 

« Javier Pastore n’a toujours pas repris l’entraînement collectif. Hier, après deux jours de repos, le milieu argentin a travaillé à part, avec le ballon. Au moins, il n’est pas resté en salle cette fois… commente L’Equipe. Le staff du PSG estime que Pastore n’est plus blessé au genou mais l’intéressé préfère écouter ses sensations. Unai Emery espérait que son joueur reprenne avec ses partenaires vendredi dernier. Ce sera peut-être le cas cette semaine. »

 

« Le PSG ne lésine pas sur les moyens quand il s’agit du confort de ses footballeurs, en matière de sécurité tout autant, remarque le quotidien sportif. La saison dernière, à la suite des attentats, un vent de panique s’est emparé de Thiago Silva et ses partenaires. Tous les domiciles des joueurs ont été sécurisés en fonction de leurs particularismes.

 

Certains joueurs ont refusé la protection. Coût global de ce dispositif, resté en action jusqu’à la fin de la saison dernière : entre 1 et 1,5 million d’euros, à la charge du club. Mais le résultat a été probant puisque aucun Parisien n’a vu son domicile cambriolé pendant ce laps de temps. Seul Marco Verratti s’est fait dérober l’un de ses véhicules qu’il avait garé dans une rue. En fin de saison, Olivier Létang a proposé que le coût de cette surveillance soit pris en charge par les joueurs. Ces derniers ont refusé et le dispositif a cessé. »

 

« Alec Georgen est programmé pour percer au plus haut niveau, avance Le ParisienLe défenseur est arrivé au PSG en 2007. Il a été repéré avec son meilleur ami Lorenzo Callegari au cours de stages d’été de la PSG Academy. « Il est programmé pour réussir, estime Jean-Claude Giuntini. Maintenant, il faut qu’il ait du temps de jeu rapidement, qu’il puisse continuer de progresser. » Un avis conforté par son entourage, qui verrait d’un bon œil un prêt, pourquoi pas en Espagne. Le PSG ferme la porte, au moins jusqu’au retour de Serge Aurier de la CAN, qui pourrait intervenir après la fin du mercato… »

16/01/17  LE PENALTY N'AURAIT PAS ETE SCANDALEUX POUR JOËL QUINIOU

 

Alors que Marco Verratti a été sanctionné "pour simulation" face à Rennes, l'arbitre de la radio de RMC Joël Quiniou a donné son avis sur cette action.

 

"C'est vrai que c'est une action délicate et l'arbitre a seulement une seconde pour prendre sa décision. Mais l'on voit bien que Costil plonge, il essaie de jouer le ballon, mais il n'arrive pas à toucher le ballon. Il fait obstruction avec son corps. Donc dans ce geste qui n'est pas maitrisé complètement, Verratti est obligé d'entrée en contact avec le gardien. C'est pour cela que l'on peut constater que cette action-là est irrégulière et que le penalty n'aurait pas été scandaleux. Verratti a peut-être amplifié son geste, mais je ne crois pas qu'il puisse éviter Costil, c'est donc dans cette configuration-là que l'on peut considérer qu'il y avait faute."

16/01/17  POUR SERGE "PERISCOPE" AURIER, THOMAS MEUNIER FERA LE BOULOT

 

Ce lundi à 17 heures, Serge Aurier va débuter la CAN 2017 avec la Côte d'Ivoire face au Togo. Le défenseur droit s'est exprimé sur psg.fr.

 

"Je serai loin de Paris pendant un petit moment, mais, comme il y a deux ans, je suivrai l’actualité du club. Je montrerai à mes coéquipiers que je suis derrière eux, que je les soutiens. Je pars à un moment où l’équipe a besoin de tout le monde, mais on peut faire confiance à Thomas (Meunier) pour faire le boulot !"

16/01/17  MONACO SERA DUR A CHERCHER SI IL NE PERD PAS AU PARC SELON PIERRE MENES

 

Pour Pierre Ménès, la démonstration de force de l’AS Monaco ce dimanche sur le terrain de l’Olympique de Marseille (1-4) en fait un des favoris pour le titre de champion de France. D’autant plus si les joueurs de Leonardo Jardim sortent du Parc des Princes dans deux semaines avec un résultat positif.

 

« On attendait avec impatience le choc en soirée entre Marseille et Monaco. Les récents bons résultats de l’OM pouvaient laisser espérer un retour au premier plan, d’autant que Monaco ne s’était pas montré bien emballant lors de ses matchs de Coupe de France et de Coupe de la Ligue. Mais les pendules ont été sévèrement remises à l’heure avec une prestation de l’ASM qu’on a souvent vue cette année, c’est-à-dire un match tué dès la première demi-heure, avec une facilité technique et un goût de l’offensive tout à fait remarquables. […] En seconde période, le même Bernardo Silva – le meilleur joueur de Ligue 1 cette saison selon moi – a tué le match en signant son deuxième but de la soirée après un raid de Fabinho. Cette victoire offre à Monaco la première place du classement, mais aussi une confiance qui en fait maintenant un vrai favori pour le titre. Beaucoup de choses vont se jouer au Parc dans 15 jours. Si les hommes de Jardim repartent de Paris sans avoir perdu, à mon avis ce sera compliqué d’aller les chercher pour le titre.  » 

16/01/17  RENDEZ-VOUS POUR RICARDO RODRIGUEZ DANS LA SEMAINE

 

Alors que la piste n’est pas prioritaire pour ce mercato d’hiver, le club cherchant avant tout un buteur, le Paris Saint-Germain n’aurait pas abandonné la piste menant à Ricardo Rodriguez évoque France Football. « Patrick Kluivert devrait rencontrer dans la semaine les représentants du joueur pour continuer les discussions autour d’une possible arrivée du latéral gauche » peut-on lire sur le site internet du média. Sous contrat jusqu’en juin 2019, le joueur est évalué à environ 25 M€ et viendrait pour succéder à Maxwell, qui arrête en fin de saison, et pour concurrencer Layvin Kurzawa. Un dossier qui pourrait se décanter en fin de saison à l’aube de la prochaine saison conclut France Football.

16/01/17  PARIS SERAIT ELLE LA DESTINATION IDEALE POUR STURRIDGE ? IAN WRIGHT REPOND

 

On s’en souvient, le PSG avait approché Daniel Sturridge, l’attaquant de 27 ans de Liverpool (3e de Premier League). Miné par les blessures, le buteur est descendu dans la hiérarchie pensée par Jurgen Klopp derrière Sadio Mané, voire Roberto Firmino ou Divock Origi. Ainsi l’international anglais affiche 634 minutes de jeu, et six buts, avec les Reds. Une bonne moyenne tout de même pour celui qui affirme être « le meilleur attaquant de Liverpool ».

Pour s’épanouir, Ian Wright, légende anglaise, lui conseille Paris. « Il devrait aller ailleurs pour se revitaliser. Je ne sais pas si cela se produira dans notre pays. Il a été à dans toutes les meilleures équipes, sauf Arsenal, a déclaré Wright consultant du Sun. Quand on regarde, on peut penser à une équipe comme le PSG. Je pense que Sturridge est fantastique, c’est un super joueur. Mais ça ne va pas le faire à Liverpool ».

16/01/17  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG ce lundi 16 janvier 2017 dans la presse nationale.

« Alors que la piste Batshuayi est toujours explorée et que le nom de Christian Benteke circule, le PSG n’écarte pas l’idée d’attendre cet été pour recruter une doublure à Edinson Cavani, écrit L’EquipeUnai Emery, s’il considère Ben Arfa comme une alternative, n’a pas abandonné l’idée d’attirer un 9 de métier. Le dossier menant à Michy Batshuayi est toujours sur la table. L’attaquant de Chelsea, en dépit de l’absence de Diego Costa – au cœur d’un conflit avec son club -, n’a disputé que six minutes face à Leicester samedi (3-0).

De quoi infléchir sa position, jamais démentie, de se donner du temps pour s’imposer chez les Blues ? Paris a fait parvenir ces derniers jours, via Patrick Kluivert, des offres de prêtsLe leader de Premier League nous a fait savoir hier soir qu’il avait refusé ces deux propositions[…] 

Dimanche, le nom de l’attaquant de Crystal Palace, Christian Benteke, revenait. Contacté, l’agent de l’international belge (26 ans) repoussait l’hypothèse : « J’ai lu comme vous mais il y a beaucoup de rumeurs dans cette période et je n’ai pas été contacté ni directement ni indirectement par les dirigeants du PSG, expliquait Eris Kismet. Le joueur est 100 % concentré sur le projet de Crystal Palace. » Très difficile d’imaginer Steve Parish, le propriétaire des Eagles, céder un joueur acheté 31 M€ l’été dernier. A fortiori alors que Crystal Palace se bat pour ne pas descendre. »

 

« La gestion des gardiens du PSG interpelle. Comme dans ses clubs précédents, l’entraîneur espagnol semble ne pas vouloir choisir de titulaire fixe, s’étonne Damien Degorre dans le quotidien sportif. Officiellement, cette situation ne perturbe pas les deux intéressés. Dans les faits, c’est un peu plus compliqué. D’abord, parce que les deux gardiens ne sont informés de leur titularisation par Emery que le jour du match, la plupart du temps. Personne, à part ses deux adjoints espagnols, Juan-Carlos Carcedo et Julen Masach, n’est au courant. […] 

Emery éprouve des difficultés à témoigner sa confiance à un même gardien sur l’intégralité d’une année. En revanche, il définit une hiérarchie par périodes au sein d’une même saison que quelques erreurs ou signes de fébrilité peuvent remettre en cause. Une méthode qu’aucun autre grand club européen n’adopte… En ce moment, il semble donc que ce soit Trapp le numéro 1, le gardien des grandes échéances. S’il ne se troue pas, il le restera ».

Marco Verratti « fait ainsi l’objet d’une cour assidue menée par Carlo Ancelotti en personne, affirme Le ParisienLe coach italien propose à son compatriote de devenir, dès la saison prochaine, le nouveau patron du milieu de terrain du Bayern. Dans l’esprit d’Ancelotti, il succéderait notamment à Xabi Alonso. L‘Italie et la Juventus en particulier, son club de cœur, le réclament aussi.

Ils devront présenter une offre XXL, égale voire supérieure à 80M€. Or, ce type de transfert somptuaire n’est pas dans la culture du Bayern. Côté Verratti, la perspective allemande est évaluée avec intérêt pour plusieurs raisons. Certes, le maestro du PSG, quatrième plus gros salaire du club (810.000 euros brut mensuels), répète à l’envi qu’il se sent heureux dans la capitale. Mais ces douze derniers mois, il a aussi perdu ses plus fidèles complices : Lavezzi d’abord, puis Ibrahimovic et Sirigu. Ensuite, Verratti a conscience de sa valeur sur l’échiquier du footballOr, Paris peine encore et toujours à se hisser au plus haut niveau européen. «Pour garder Marco, le PSG doit gagner, et pas seulement le Championnat de France», appuie un intime du joueur. Autant dire qu’un échec précoce du PSG en Ligue des champions face au FC Barcelone donnerait encore plus de poids à la proposition d’Ancelotti. »

« Jonathan Ikoné (18 ans) va être prêté à Montpellier jusqu’à la fin de la saison. Les deux clubs et le joueur formé au PSG sont tombés d’accord pour un prêt sans option d’achat », confirme le journal régional.

13/01/17  PROLONGATION POUR CAVANI AU PSG JUSQU'EN 2021 ?

 

L’histoire d’amour entre le Paris Saint-Germain et Edinson Cavani risque de se poursuivre encore quelques temps. Selon Gianluca Di Marzio, l’attaquant uruguayen viendrait de prolonger pour les quatre prochaines années avec Paris pour une échéance en 2021. Le numéro 9 devrait désormais toucher environ 10 M€ net par saison au PSG.

13/01/17  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce vendredi 13 janvier 2017.

« Le PSG s’active pour trouver un attaquant, les critères ont été définis en interne. Et ces derniers jours, Unai Emery s’est arrêté sur l’attaquant de Chelsea, Michy Batshuayi (23 ans, sous contrat jusqu’en 2021) ! Le dossier a été présenté et validé ensuite par les décideurs parisiens il y a dix jours, rapporte L’EquipePatrick Kluivert, n’a pas tardé à entrer en action. L’échange, qui aurait eu lieu en début de semaine, n’a pas duré longtemps. Chelsea a refusé d’entamer une quelconque discussion[…] Seul un prêt pourrait être une hypothèse. Ensuite, il s’agira de convaincre. »

 

« Jean-Kévin Augustin semble avoir acté l’idée d’un départ du PSG, cet hiver, sous la forme d’un prêt, lit-on également dans le journal sportif. Ces jours-ci, c’est Nantes et Rennes qui tenaient la corde, alors que Montpellier a tenté de faire coup double au moment d’obtenir le prêt de Jonathan Ikoné. Les dirigeants du MHSC n’ont pas encore perdu tout espoir puisqu’ils ont également formulé une offre de prêt pour Augustin. Le PSG ne veut pas vendre ce joueur formé au club même si, pour le moment, il n’est toujours pas parvenu à le
convaincre de prolonger son contrat, qui expire en juin 2018, en dépit d’une offre de deux ans supplémentaires. »

« Le recrutement d’une doublure à Cavani est toujours la priorité du PSG. Le départ de Jean-Kévin Augustin en prêt n’est d’ailleurs même plus conditionné à l’arrivée préalable de ce joueur mystère. Car pour l’instant la quête de l’oiseau rare est au point mort. Les pistes menant à Alario et Llorente ne sont plus d’actualité. Et la rumeur menant à Iago Aspas n’est pas assez étayée, écrit Le ParisienEn attendant, c’est donc Hatem Ben Arfa qui joue les utilités au poste d’avant-centre. Est-ce que cet intérim pourrait durer en cas d’échec du recrutement d’une doublure de Cavani ? »

Le quotidien francilien a enfin demandé à 100 acteurs de la Ligue 1 et c’est le PSG qui reste favori.

13/01/17  MAXWELL REMERCIE LE CLUB ET TOUTES LES PERSONNES L'AYANT AIDE DEPUIS SON ARRIVEE

 

Au club depuis 5 saisons maintenant, Maxwell a tenu à remercier, via son compte Facebook, ceux qui l’ont accompagnés depuis son arrivée, au sein du club, mais aussi les supporters, un « GRAND MERCI » publie l’homme de 35 ans !

11/07/17  LE BLUES DES GARDIENS

 

À son arrivée au PSG l'été dernier, Unai Emery n'a pas voulu trancher entre Kevin Trapp et Alphonse Aréola, alors que Laurent Blanc, lui, avait choisi l'Allemand au détriment de Salvatore Sirigu pour sa dernière saison sur le banc parisien.

 

Trop jeunes pour ce type de concurrence

 

À mi-saison, quelle est la situation ? C'est plutôt simple, les deux portiers sont dans le doute et hors de forme. Pas un pour rattraper l'autre en somme. Et ça, c'est la faute d'Emery. Dire que ses deux gardiens partent sur la même ligne de départ en début de saison, et l'histoire du football l'a prouvé, cela fonctionne - plutôt bien - quand les deux joueurs ont déjà de la bouteille dans le milieu du football, l'expérience aidant à surmonter la pression inhérente à ce non-choix du coach. Là, Trapp (26 ans) n'a encore jamais rien prouvé au niveau européen, et Aréola (23 ans) est dans la même situation, avec une seule bonne saison à Villarreal dans les jambes. N'ayons pas peur de le dire, Emery a fait une erreur.

 

Il le reconnait même à demi-mot en interne, mais devant la presse, relaie des supporters qui ne comprennent pas non plus cette situation, le discours est bien sûr plus lissé : "On va continuer à donner de la confiance aux deux gardiens. On verra qui jouera selon les performances" disait-il mardi, à la veille du quart de finale de Coupe de la Ligue face à Metz au Parc, où l'heureux élu n'aura, de toute façon, à l'image de la rencontre face à Bastia samedi, pas grand-chose à faire durant la partie.

 

Des gardiens en plein doute

 

Au classement des gardiens de but de Ligue 1 de FranceFootball.fr, Alphose Aréola, qui a disputé 12 des 19 rencontres, ne pointe qu'à la 18e place, avec la note de 5/10, bien loin de Stéphane Ruffier et son 6.24/10. Bref, la situation a déjà porté préjudice avant la trêve, et là, les matchs vont s'enchaîner à vitesse grand V. Il serait bien que d'ici quelques jours, pas plus, Emery donne toute sa confiance à l'un des deux gardiens de but. La confiance d'un gardien de but n'a pas de prix, et avant de jouer Barcelone en 8e de finale de Ligue des Champions, cela ne serait pas de luxe. "Pour aller haut, il faut un très grand gardien, le PSG devrait peut-être casser sa tirelire pour ça. Quand tu es le PSG, tu ne fais pas de pari" explique d'ailleurs à ce propos Eric Di Meco sur RMC. À bon entendeur !

11/01/17  PSG-METZ: LES GROUPES

 

Unaï Emery a donné son groupe de 18 joueurs pour affronter Metz mercredi à 21h05 en quart de finale de Coupe de la Ligue.

 

Le groupe du PSG face à Metz

 

Gardiens : Areola, Trapp
Défenseurs : Meunier, Silva, Marquinhos, Kimpembe, Maxwell
Milieux : Rabiot, Matuidi, Motta, Verratti, Lo Celso, Nkunku, Di Maria, Ikoné, Lucas
Attaquants : Cavani, Ben Arfa

 

Absents : Pastore (soins), Krychowiak (soins), Aurier (CAN), Draxler (soins), Jesé (entrainement), Georgen (CFA), Kurzawa (entrainement), Descamps (CFA), Augustin (CFA), Ongenda (CFA), Callegari (CFA)

 

Le groupe de Metz : Didillon, Oberhauser - Rivierez, Milan, Assou-Ekotto, Falette, Signorino, Balliu – Philipps, Mollet, Nguette, Maziz, Goudiaby, Thill, Cohade – Vion, Diallo, Erding

11/01/17  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mercredi 11 janvier 2017.

 

« Confronté au péril barcelonais en Ligue des champions, le PSG est quasi condamné à gagner les Coupes nationales pour ne pas faire moins bien que les saisons précédentes, juge L’Equipe.

 

Bien sûr, Paris peut encore caresser l’espoir de créer l’exploit contre Barcelone. Dans le cas contraire, à savoir une sortie de route précoce en C 1 combinée à la perte d’une des deux Coupes, il sera difficile de lutter contre l’idée d’une régression. […] Là où il aurait pu offrir du temps de jeu aux jeunes pousses de la maison, qui ont des fourmis dans les crampons et laissent pour certains filtrer leur déception d’être peu utilisés, Emery serre le jeu. Ces derniers jours, il a eu une discussion avec plusieurs d’entre eux (Augustin, Ikoné, Callegari, Ongenda mais aussi Jesé) pour les inviter à aller chercher du temps de jeu ailleurs. Une manière polie de leur signifier qu’ils n’entraient pas dans ses plans, en tout cas de manière prioritaire, et de leur ouvrir grand la porte, à trois semaines de la clôture du mercato. […] « Je veux une équipe avec une mentalité très forte pour jouer tous les matches à 100 % », a-t-il insisté. Metz est prévenu ».

 

« Julian Draxler est déjà sur le flanc, poursuit le journal sportif. Victime d’une « petite douleur musculaire », la recrue est restée aux soins hier et est ménagée face à Metz. Même chose pour Thiago Silva (dos) et Krychowiak (genou), légèrement diminués, ainsi que Kurzawa, laissé au repos pour ne pas réveiller sa pubalgie. Pastore, lui, est toujours contrarié par son genou droit et continue de se préparer à part. Ces absences (auxquelles il faut ajouter Aurier, à la CAN) ne devraient pas empêcher Unai Emery d’aligner une équipe de premier plan. Di Maria, Verratti et Maxwell devraient débuter, tandis que Rabiot pourrait enchaîner, à la place de Motta ou de Matuidi. Dans le but, l’entraîneur parisien n’a pas dévoilé s’il alternerait ».

 

« C’est au tour de Metz de se présenter en victime expiatoire. A quatre jours de son déplacement en championnat chez le leader niçois, Hinschberger a clairement choisi sa priorité et laissé une dizaine de joueurs à la maison, écrit Le ParisienDans la perspective du choc face à Monaco et le premier acte contre Barcelone, l’heure est à la montée en puissance. Pour se rapprocher d’un quatrième sacre de rang, Paris devra cependant faire sans Pastore (genou), Krychowiak (genou) et surtout sans Julian Draxler. Le champion du monde allemand, touché à une cuisse, s’est entraîné à part sans cependant se montrer très inquiet. Pendant son entraînement, il s’est même dit prêt à jouer ce soir, avant de se raviser et de lâcher en plein exercice dans un français convaincant : Je serai prêt à marquer des buts samedi ».

 

« Les jeunes pousses du PSG apprennent leur métier au contact du haut niveau. Arrive toutefois un moment où l’apprentissage implique de jouer régulièrement, remarque le quotidien francilien. Christopher Nkunku souhaite achever la saison à Paris et Emery n’envisage pas de le prêter. Jonathan Ikoné est prêt à quitter le cocon du PSG, mais les dirigeants parisiens ne veulent pas envisager un prêt avec option d’achat. Dijon serait sensible à son profil. 

 

Jean-Kévin Augustin, une cassure semble s’être produite récemment avec Emery. Il est donc invité par le PSG à poursuivre sa progression ailleurs, sous la forme d’un prêt. Il est suivi par des clubs italiens, allemands (Hertha Berlin), espagnols (Betis Séville) ou portugais (Sporting Lisbonne). Lorenzo Callegari, Brest, leader de Ligue 2, est intéressé, mais seulement en cas de prêt avec option d’achat. Le joueur vise, dans l’idéal, l’Italie ou l’Espagne pour se développer lors des six prochains mois et au-delà. Certains clubs de Serie A (Bologne et le Genoa) se sont déjà renseignés. Hervin Ongenda, sa carrière est au point mort et Emery ne compte pas sur lui. Il pourrait se relancer en Belgique (des contacts ont été pris avec le FC Bruges) ou aux Pays-Bas. »

 

« Selon toute vraisemblance, le FC Metz devrait soulager son calendrier de la Coupe de la Ligue, ce mercredi soir, à Paris » ironise l’Est Républicain.

10/01/17  THIAGO MOTTA SOUHAITERAIT T'IL ÊTRE ENTRAÎNEUR DU PSG ?

 

Et si Thiago Motta imitait Zidane ou encore Guardiola avec le PSG ? Une hypothèse qui ferait son chemin chez le milieu de terrain parisien annonce France Football.

 

En fin de contrat avec Paris au mois de juin 2017, l'international italien de 34 ans devrait quitter le PSG sauf rebondissement pour rejoindre la MLS ou stopper sa carrière. Mais ce départ ne sera simplement qu'un "au revoir" avec le club parisien. Pour cause, la sentinelle du PSG rêve un jour d'être l'entraîneur du PSG.

 

Pour réaliser cet incroyable projet, Thiago Motta aurait déjà un plan en tête. À l'image d'un Zidane au Real Madrid, ou encore d'un Guardiola avec le FC Barcelone, il songerait à commencer ses gammes en tant qu'entraîneur avec les jeunes du PSG avant de se lancer dans le grand bain.

 

Reste maintenant à savoir si les dirigeants parisiens partagent également cette idée...

10/01/17  PSG FEMININES: LE PSG RECEVRA LE BAYERN MUNICH AU PARC DES PRINCES

 

La décision a été prise avant la sanction de quatre points par la fédération et la crise interne qui a suivi, la section féminine du PSG recevra le Bayern au Parc des Princes. Il s’agira là d’un quart de finale retour de l’UEFA Women’s Champions League (aller le 22 ou 23 mars), probablement le mercredi 29 mars, informe Le Parisien. Soit un rendez-vous en pleine trêve internationale chez les hommes.

10/01/17  LUIS FERNANDEZ "IL Y A EU BEAUCOUP DE COMMENTAIRES SUR UNAI EMERY ET LE PSG

 

Présent hier soir (lundi) sur le plateau de The Football Show sur BeIN Sports, Luis Fernandez a donné son avis sur les chances du PSG sur la nouvelle compétitivité de la Ligue 1, et la méthode Emery.

« Il y a eu pas mal de commentaires concernant Unai et le Paris Saint-Germain de cette première partie de championnat. On est dans un championnat qui est certainement beaucoup plus relevé que les précédents, avec des équipes comme Monaco, Nice voir Lyon qui peut éventuellement aussi recoller. C’est ce qui va faire en sorte que ce PSG va devoir cravacher. […] Je pense qu’avec ce style, ce pressing, cette agressivité que demande Unai, cette équipe va certainement se relever, et revenir dans la compétition, et aura certainement obtenu en fin de saison certains de ses objectifs ».

10/01/17  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mardi 10 janvier 2017.

 

« Jesé n’ira pas à Valence. Hier, le quotidien local « Superdeporte » faisait savoir que le club espagnol avait jeté son dévolu sur l’ancien Madrilène. Peter Lim, le propriétaire du FC Valence, était d’ailleurs au Qatar la semaine dernière où il a croisé… Nasser Al-Khelaïfi, lors du tournoi de tennis. Mais les deux hommes n’ont pas abordé le sujet Jesé, affirme Le ParisienDu côté du PSG, comme dans le camp Jesé, personne n’attend un dénouement de ce dossier avant « quelques semaines », dixit le conseiller du joueur, Armando Ufarte, voire même en toute fin du mercato, le 31 janvier. Le PSG ne veut pas brader son joueur. De source anglaise, il ressort que Middlesbrough est venu s’ajouter à la liste des prétendants ».

 

 
 
 

« Thiago Silva est toujours incertain pour la réception de Metz, demain soir en Coupe de la Ligue, touché samedi à un muscle fessier, ajoute le quotidien francilien. Le staff parisien ne prendra aucun risque. Javier Pastore est forfait. »

« Alors que les négociations avec Thiago Silva et Edinson Cavani ont abouti – sous l’impulsion d’Al-Khelaïfi – à un accord, celles avec Matuidi sont au point mort. Le différend entre les deux parties étant avant tout financier, avance L’Equipe. Le clan Matuidi note bien que le PSG ne voue pas, pour l’heure, la même ardeur sur son dossier que sur celui de certains de ses coéquipiers. Il sait, aussi, que le temps joue en sa faveur. À Paris, le Français joue. Et d’ici à un an, il sera libre de s’engager dans le club de son choix sans indemnité de transfert. Si Kluivert privilégie pour l’instant la recherche d’une doublure à Cavani, il n’est pas non plus pressé. Il pourra revenir à la charge sur ce dossier à l’issue du mercato. À moins que, d’ici là, son président lui rappelle l’importance de ne pas négliger un joueur présent au PSG depuis le début du projet qatarien. »

 

 

 

« Dans sa quête d’une doublure à Edinson Cavani, la direction parisienne a pensé à Fernando Llorente, qui évolue désormais à Swansea, ajoute le journal sportif. Âgé de 31 ans, véritable attaquant de pointe, Llorente joue peu en Premier League. N’ayant pas disputé la C1, il remplit plusieurs des conditions recherchées par le PSG. Mais, comme dans le cas Alario, il semble que ce profil ne fasse pas l’unanimité entre les dirigeants parisiens. Aujourd’hui, la conclusion du dossier de la doublure de Cavani ne serait pas imminente, dit-on en interne. »

 

 

 

09/01/17  PSG FEMININES: LAIR MET LA PRESSION SUR SES DIRIGEANTS

 

Hier, la section féminine du PSG s’est défoulée en 32e de finale de Coupe de France sur Bourges. Devant 4500 spectateurs, les joueuses de Patrice Lair ont infligé un 19-0 à l’équipe de DH. De quoi oublier un instant les 4 points ôtés en Championnat par la fédération pour une erreur sur une feuille de match. Un couac qui électrise la section, le coach affirmant à son président qu’il partirait si l’encadrement n’était pas revu.

« Après avoir passé une sale nuit, j’ai pris beaucoup de plaisir", a commenté Patrice Lair au Parisien. "Les filles ont donné une très belle image, sur le terrain et en dehors, comme d’habitude. Je suis fier d’elles ! Bien sûr que mon attachement à elles peut peser dans ma décision, mais il faut les mettre dans de meilleures conditions, faire des aménagements. Et les seuls qui peuvent les faire, ce sont les propriétaires. Ce serait dommage que ce projet ne se réalise pas. »

09/01/17  DES NOUVELLES DU FC BARCELONE

 

Après une défaite en Coupe du Roi mercredi à Bilbao (2-1), le FC Barcelone filait hier tout droit vers une défaite dans l’Estadio de la Ceramica face à Villarreal, mais une égalisation de Lionel Messi à la 90e minute a sauvé un point (1-1) dans le cadre de la 17e journée de Liga. Une contre-performance qui fait les affaires du Real Madrid (leader avec 5 points d’avance, un match en moins).

Barcelone a ce point commun avec Lyon, quand les résultats ne sont pas là, l’arbitrage est le premier responsable. Ce fût le cas après la défaite contre l’Athletic Bilbao, c’est encore le cas après ce 1-1. Deux penaltys en leur faveur ont été oubliés selon les blaugranas, Gérard Piqué en tête pointait du doigt Monsieur Iglesias Villanueva. Mais actuellement, les Catalans ne sont pas flamboyants

 

Ivan Rakiticnon convoqué pour ce déplacement est en partance pour Manchester City afin de remplacer Ilkay Gündogan, blessé, affirme ce jour le journal croate Jutarnji List. Une information démentie pas Arturo Canales, son représentant. Pour l’instant.

L’équipe du Barça : Ter Stegen – Sergi Roberto, Piqué, Mascherano, Digne (Arda Turan 72e) – André Gomes (Denis Suárez 68e), Busquets, Iniesta – Messi, Suárez, Neymar.

09/01/17  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce lundi 9 janvier 2017.

 

 

« Un temps envisagée, l’opération de Layvin Kurzawa n’aura pas lieu. Le latéral gauche du PSG, qui souffrait d’une pubalgie à la fin de l’automne, a décidé de ne pas recourir à une intervention chirurgicale, écrit L’EquipeAu PSG, on a accepté sa décision. S’il a été gêné, courant novembre, au point de ne pas jouer pendant un mois, il a su observer une période de repos suffisante pour se remettre d’aplomb. Depuis, il enchaîne les matches sans se plaindre de douleurs quelconques. Ce retour aux affaires de Kurzawa a donc conduit les dirigeants à abandonner leurs recherches au sujet d’un latéral gauche, au moins pour cet hiver. »

 

« Nkunku compte cinq titularisations depuis le début de décembre. Emery l’utilise attaquant gauche ou milieu relayeur, deux postes où sa justesse technique lui permet d’évoluer sans difficulté, même s’il serait sûrement plus à l’aise en soutien de l’attaquant axial. Malgré sa bonne passe, il pourrait voir son temps de jeu se réduire dans les semaines à venir si certains cadres retrouvent de l’allant, lit-on également. Nkunku avait tapé dans l’œil de Jean-Louis Gasset, l’adjoint de Laurent Blanc, à la fin de la saison 2014-2015 et lors de la tournée américaine qui avait suivi. En moins de douze mois, il a déjà vu son contrat pro prolongé une première fois. Il est désormais lié avec Paris jusqu’en 2020. Preuve que ses dirigeants l’imaginent bien, comme Rabiot, Kimpembe ou Areola, incarner l’avenir du PSG. »

« En inscrivant cinq buts contre Lorient (5-0) au crépuscule de 2016, avant d’atomiser Bastia (7-0) au seuil de cette nouvelle année, Paris a fait le nécessaire pour éteindre les dernières braises de la crise de décembre, remarque Le ParisienLes Parisiens se sont donc retrouvés, dimanche, avec de larges sourires au camp des Loges pour préparer la venue de Metz mercredi en quart de finale de la Coupe de la Ligue. […] L’adversité relative des deux dernières victimes oblige à relativiser la théorie du retour de l’insatiable ogre parisien. […] Lancé dans un marathon jusqu’au match aller contre Barcelone le 14 février, Paris bénéficie d’un calendrier susceptible de lui permettre de monter en puissance. « Ce calendrier progressif va leur permettre de retrouver le fond de jeu qui les fuit depuis un moment, note Rabesandratana. Cela peut leur apporter pas mal de certitudes. » Et prouver le réveil durable du quadruple champion de France. »

Thiago Silva devrait être à la disposition d’Unai Emery mercredi (il a suivi des soins, la douleur a quasiment disparu), Javier Pastore se plaint toujours du genou.

04/01/17  NASSER AL-KHELAÏFI DEMONTE PAR L'EQUIPE

 

Homme le plus important du football français selon L’Equipe il y a un an, Nasser al-Khelaifi pourrait s’étrangler ce mercredi en se voyant désormais 13e derrière Deschamps, Griezmann, Zidane, Aulas, Pogba, McCourt, Jardim, Balotelli, Cavani, Dupraz, Raiola, et Le Graët… Et juste devant Dugarry (14e).

 

Quand le président du PSG lira le commentaire le concernant, il sera certainement un peu remonté…  « Cette dégringolade est le fruit de plusieurs facteurs qui ont décrédibilisé son action et celle de son club. « Al-Khelaïfi paye ses trop nombreuses absences qui l’éloignent du quotidien de son club. Sa responsabilité est engagée dans les recrutements ratés de cet été, notamment ceux de Hatem Ben Arfa, son joueur, et de Jesé et Grzegorz Krychowiak pour 55M€. Le Qatarien est tout autant fautif de ne pas avoir su trouver un successeur à Zlatan Ibrahimovic afin de donner un nouvel élan au projet PSG ainsi que du timing du remplacement de Laurent Blanc ».

 

Dans le même genre, on pourra se demander ce que fait Cavani derrière Balotelli. Entre autres bizarreries.

04/01/17  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce mercredi 4 janvier 2017.

 

Les 30 qui font le foot français selon L’Equipe

 

« Paris débute son marathon de l’année 2017 avec un match amical contre le Club africain de Tunis abordé dans une frénésie sécuritaire, écrit Le Parisien. Lo Celso, Draxler, soucieux de les intégrer au plus vite, Emery devrait les faire entrer ce soir après une séance d’entraînement prévue ce matin. « Après les vacances, c’est important de voir comment les joueurs se sentent et c’est aussi bon pour le rythme, assure l’entraîneur parisien. […] Cavani et Meunier sont touchés au genou. A priori sans trop de gravité. Leur participation au match de samedi contre Bastia est néanmoins incertaine. Pastore poursuit quant à lui sa préparation. […] Samedi, il faudra être prêt. » Un faux pas sera évidemment à proscrire. Sous peine de replonger immédiatement dans le doute et la morosité ».

 

« Hatem Ben Arfa, qui possède la double nationalité franco-tunisienne, n’est pas dépaysé à Tunis, même si le programme chargé du PSG sera moins doux que celui de ses vacances, lit-on également dans le quotidien francilien. Hier, son compte Instagram a diffusé ses arabesques lors de matchs de quartier estivaux, sur le bitume contre ses potes. Evidemment, de ce côté de la Méditerranée, Ben Arfa n’est pas un joueur du PSG comme les autres. Il trône en bonne place sur les panneaux géants qui bordent les routes pour annoncer le match. […] La parenthèse tunisienne tombe bien, au moment où son aventure dans son club de cœur arrive à un tournant : le rebond ou les regrets éternels. […] Ben Arfa n’a pas perdu le sourire. Et son escapade du côté de Tunis pourrait le booster pour les semaines à venir. »

 

« Chaque été, avant son entrée en centre de formation, le surdoué passait ses vacances dans la capitale tunisienne, le pays de ses parents, écrit L’EquipeCe soir, dans un stade de Radès où il avait joué en 2010 pour le Trophée des champions (avec l’OM contre le PSG, justement, 0-0, 5-4 aux t.a.b.), Ben Arfa lancera sa phase retour. Avec l’espoir, la conviction que 2017, l’année de ses trente ans, sera la sienne. »

 

« Arrivés hier soir à Tunis peu avant 20 heures, les hommes d’Unai Emery redécolleront ce soir pour Paris à la nuit tombée, rappelle le journal sportif. Emery voit ce match comme un exercice grandeur nature et devrait distribuer du temps de jeu à tous, notamment Draxler et Lo Celso, sachant que Cavani est resté aux soins tout comme Pastore, Meunier et Jesé, jugé pas dans les meilleures dispositions. […] Le PSG veut profiter de l’opportunité pour développer sa popularité dans ces territoires où l’OM conserve une belle cote. En 2016, le club a quasi doublé son nombre de suiveurs sur les réseaux sociaux en Tunisie, et Ben Arfa n’y est sans doute pas pour rien. »

 

Enfin, L’Equipe publie son deuxième classement des trente personnalités qui font le foot français. Avec chez « les grands perdants, Nasser al-Khelaïfi qui dégringole de la première à 13e place. La gestion du PSG depuis l’affaire Aurier la saison dernière, les 22M€ d’indemnités versés à Laurent Blanc et à son staff, prolongés par le président du PSG quelques mois avant leur éviction, pèsent énormément dans son bilan ».

02/01/17  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce lundi 2 janvier 2017.

 

L’Équipe « a pu avoir accès à certains détails du contrat de Julian Draxler. En 2017, l’Allemand percevra 421.000 euros brut mensuels dont 56.000 euros de prime d’éthique. Une prime individuelle de 300.000 euros est prévue en cas de succès en Ligue des champions. Rien de colossal dans la galaxie PSG. Dans un an, il émargera à 600.000 euros brut mensuels, prime d’éthique incluse. […] L’indemnité de transfert payée par le club parisien est de 38M€ plus bonus. […] Draxler doit être à Paris aujourd’hui afin de passer sa visite médicale et de parapher son contrat dans la foulée. Si ces formalités s’effectuent rapidement, Julian Draxler pourrait faire la connaissance de ses coéquipiers cet après-midi au camp des Loges, où les Sud-Américains doivent effectuer leur retour. Si ce n’est pas le cas, il devrait pouvoir les croiser demain matin à l’occasion de l’entraînement prévu avant le départ l’après-midi pour Tunis. »

 

 

« Pour le PSG d’Emery, il reste un mois et demi avant d’affronter le FC Barcelone, observe Le Parisien. Pour que le PSG redevienne le PSG, il doit régler les problèmes qui ont miné ses derniers mois. Ils sont physiques et mentaux. Le chantier est donc vaste. Paris doit aussi reconstruire sa confiance. L’équipe va devoir jongler avec les compétitions dans un mois de janvier piégeux : deux matchs de coupes, contre Bastia et Metz, et deux matchs de L 1 à l’extérieur, où le PSG reste sur deux défaites. En 2017, Emery devra convaincre pour répondre au franc soutien que lui a accordé Nasser Al-Khelaïfi. Le Basque sera aussi jugé sur sa capacité à intégrer les recrues, principalement Julian Draxler, qui devrait devenir officiellement aujourd’hui — ou au plus tard mercredi — le 5e transfert le plus cher de l’histoire du club (42M€ + 6 de bonus). […] Comme dans la plupart des enceintes françaises, les gradins du Parc des Princes affichent parfois des trous inquiétants. Le PSG constate que de plus en plus d’abonnés désertent les « petits » matchs. Certaines affiches n’ont pas dépassé les 25 000 spectateurs (PSG – Angers par exemple). Au moment où le club va soigner son image internationale cette semaine en Tunisie, il doit aussi faire revenir ses fans les plus proches. »

02/01/17  ENTRETIEN AVEC UNAI EMERY

 

Unai Emery a accordé un long entretien à Marca. Nous vous proposons les principaux extraits. A lire impérativement.

 

« Passée la barrière de la langue, et c’est en cours, l’étape suivante c’est le style, la méthodologie, l’implanter avec le temps pour prendre la voie du succès. Il fallait d’abord intégrer la langue et la culture locale. Une fois cela acquis, on peut installer de nouvelles idées pour être réactif dans ce football et au niveau du vestiaire. Nous sommes dans cette progression. […] Quand on arrive dans une équipe le feedback entraîneur-joueur n’est pas immédiat. D’abord tu montres aux joueurs qui tu es. Tu leur montres le cap. Tu transmets ce que tu attends sur le terrain. A ce niveau, la langue n’est pas forcément un souci. La langue est plus importante au niveau humain, quand il faut transmettre de la passion. Je vois un vestiaire impliqué et ça me rend confiant. […] Dans le football, on mesure avec les résultats d’un point de vue extérieur.

 

En interne, on peut évaluer le développement. On ne gagne pas en septembre ou en décembre, mais c’est à ce moment qu’on met en place le processus. Le Club veut se consolider en tant que vainqueur en France et développer ses succès à l’extérieur, je parle de la Champions League. Mais il faut du temps pour cela. »

 

 
 
 
 

« L’équipe possède une capacité à avoir un jeu de possession. Nous voulons qu’elle pense plus au but, qu’elle augmente son efficacité offensive, qu’elle soit plus agressive. Il faut aussi améliorer le rendement défensif sachant que nous avons à 60/70% la possession. Mais contre des équipes comme le Barça, plus fortes, il s’agira plus de 50/50 en terme de possession, il faudra savoir défendre sans le ballon. Face au FC Barcelone, nous aurons un défi et une grande opportunité de faire un pas en avant. Cette envie, cette motivation et cette exigence sont très positives ».

 

« Cavani a un objectif, validé par le PSG, celui d’être LA pointe de l’attaque du PSG, le leader en attaque, et il y parvient. Son travail pour l’équipe est très bon ».

 

« Marquinhos est un jeune joueur avec déjà un bon rendement et un avenir qui laisse de grands espoirs, dans la lignée d’un PSG qui gagne et qui veut gagner encore plus ».

« Di Maria ? Quand un leader comme Ibrahimovic part, la responsabilité que doit assumer d’autres grands joueurs est plus importante. Un Di María se retrouve plus exposé, y compris par rapport aux supporters. Ángel a beaucoup d’expérience, il est très important. Je suis sûr qu’il sera meilleur en seconde partie de saison ».

 

« Jesé a besoin de jouer. On va analyser ce qui est le mieux pour lui et pour l’équipe. Avec l’idée qu’il atteigne le niveau qu’on escompte trouver chez lui ».

« Avec Draxler, nous intégrons un jeune joueur avec un niveau contrasté. Il va apporter de la verticalité et la dernière passe en phase offensive, et la capacité de jouer plus près du but adverse ».

02/01/17  JULIAN DRAXLER EST ARRIVE A PARIS

 

Ce matin, Julian Draxler est arrivé à Paris, à Roissy, en provenance de Miami où l’attaquant a passé le réveillon. Prochaines étapes pour l’international allemand, visite médical et signature du contrat avec le PSG.

14/12/16  LES COMPOS SELON LA PRESSE

 

Ce mercredi soir à 21h05, le PSG affrontera Lille en 8e de finale de Coupe de la Ligue. Pour cette rencontre, Unai Emery a annoncé qu'il allait faire tourner son effectif.
 

Le journal Le Parisien explique que le PSG jouera en 4-3-3 avec la composition suivante : Trapp - Meunier, Marquinhos, Kimpembe, Maxwell - Krychowiak, Verratti, Matuidi - Lucas, Jesé, Augustin.

Le quotidien L'Équipe donne la même composition, à l'exception de Matuidi, qui serait remplacé par le jeune Nkunku.

14/12/16  PSG-LILLE COUPE DE LA LIGUE: LE GROUPE PARISIEN ET CELUI DU LOSC

 

Unaï Emery a donné son groupe de 19 joueurs pour affronter Lille mercredi à 21h05 en 8e de finale de Coupe de la Ligue.

 

 

 

Javier Pastore et Adrien Rabiot sont forfaits. Christopher Nkunku, Jonathan Ikoné et Presnel Kimpembe sont de retour dans le groupe. Serge Aurier, Hatem Ben Arfa, Layvin Kurzawa et Javier Pastore sont absents également.

 

Le groupe du PSG face à Lille

 

Gardiens : Areola, Trapp
Défenseurs : Kimpembé, Marquinhos, Maxwell, Meunier, Silva
Milieux : Krychowiak, Lucas, Matuidi, Motta, Verratti, Nkunku, Ikoné, Callegari
Attaquants : Augustin, Cavani, Di Maria, Jesé

 

Absents : Aurier (entraînement), Ben Arfa, Kurzawa, Pastore, Rabiot (soins), Ongenda, Georgen, Descamps (CFA)

 

Le groupe du LOSC : Enyeama, Maignan - Arcus, Basa, Béria, Civelli, Corchia, Mendyl, Palmieri, Soumaoro, Sunzu, Vanbaleghem - Amadou, Bissouma, Sankharé, Sliti - Benzia, De Préville, Eder, Terrier

14/12/16  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mercredi 14 décembre 2016.

 

« Si le PSG recherche en priorité une doublure à Cavani, il pourrait aussi s’attacher les services de Julian Draxler, écrit Le Parisien. L’international allemand va quitter cet hiver un club où il ne s’est jamais véritablement intégré. Son prix aurait chuté de 75 à 30 M€. Une aubaine pour les clubs qui le courtisent depuis l’été : Arsenal, la Juventus et le PSG. Mais Paris semble désormais le mieux placé. Il offrirait une option intéressante pour suppléer Di Maria ou Lucas, voire Pastore ou Ben Arfa. Draxler pourrait jouer en Ligue des champions. Son arrivée pourrait précipiter le départ de Jesé vers la Roma et pousser Ben Arfa à se poser des questions sur son avenir. »

 

« Une seule titularisation, un seul but inscrit : Jesé peine à sortir de l’ombre depuis son arrivée au PSG. Et si la Coupe de la Ligue provoquait un déclic… ajoute le quotidien francilien. Car, pour l’instant, l’attaquant espagnol de 23 ans brille surtout par son absence, et ses quatre premiers mois ressemblent à une énigme. Ou à un calvaire, c’est selon. Pour Jesé, c’est finalement l’histoire qui se répète.

 

La saison dernière, Zinedine Zidane, après sa prise de fonctions au Real, avait promu Lucas Vazquez à son détriment pour suppléer la BBC. Pour faire court, Ikoné et Augustin sont logés à la même enseigne qu’un Jesé. L’ancien prodige du Real supportera-t-il longtemps cette situation ? Pour l’instant, il diffuse en interne l’image d’un garçon calme […] 

 

Une volonté de s’ancrer dans la capitale ? A voir. Frederic Massara, le directeur sportif de l’AS Roma, était à Paris la semaine dernière pour essayer de conclure un prêt. « Il n’y a rien dans ce sens pour l’instant », confiait dimanche Kluivert, le directeur du football, expliquant qu’un point serait fait prochainement. Là aussi la porte ne semble pas totalement fermée. »

 

« Unai Emery l’a annoncé hier : son PSG veut « tout gagner » cette saison, lit-on dans L’Equipe. Malgré la situation en L 1, hors de question de brader les Coupes nationales dont il est double tenant du titre. « La direction n’a pas directement dit : “Ton objectif, c’est ça.” Mais c’est clair, pas besoin de le dire », a précisé le technicien basque, ajoutant qu’il alignerait donc face au LOSC « la meilleure équipe possible » en tenant compte des blessures et des états de fatigue. Il faut croire que ceux-ci sont nombreux en cette mi-décembre.

 

Si l’on s’en tient à la mise en place effectuée hier, Emery devrait opérer un vaste turnover. De nombreux cadres devraient être ménagés, à commencer par Cavani, tandis qu’Augustin, Jesé ou Kimpembe devraient débuter. Dans le but, Areola devrait céder sa place à Trapp. Pastore, Rabiot, Kurzawa et Ben Arfa sont forfait et Aurier est ménagé.

 

« Le calendrier 2017-2018 n’est pas du goût du PSG. Enfin pas de tout le monde au club, rapporte Arnaud Hermant. Hier, le conseil d’administration de la Ligue, dont Nasser al-Khelaïfi, a voté à l’unanimité le calendrier de la saison prochaine, où la L1 débutera le 5 août 2017. Si cette date de reprise n’a, semble-t-il, pas heurté le président parisien, elle ne convient pas à Jean-Claude Blanc. Le directeur général délégué regrette qu’elle intervienne une semaine plus tôt que cette saison et limite ainsi le club dans ses dates de tournée estivale, probablement en Asie. »

13/12/16  SELON FRED HERMEL LE PSG EST SOUMIS AU BON VOULOIR DE LIONEL MESSI

 

Frédéric Hermel, journaliste français spécialiste du football espagnol, estime que le Barça repose beaucoup sur Lionel Messi. Et si un souci devait toucher le pilier catalan…

 

« Je suis quelqu’un de positif, je vois toujours le verre à moitié plein. C’est vrai que c’est le pire tirage pour le PSG. Je ne sais pas comment sera le Barça le jour de la Saint-Valentin, je peux vous dire comment il est aujourd’hui. Le vrai motif d’espoir du PSG, c’est la condition de Messi. Aujourd’hui, le Barça c’est Messi et pas beaucoup plus. A Osasuna, c’est Messi qui permet de gagner la rencontre face à la lanterne rouge. Dans beaucoup de matches, c’est Messi. S’il n’est pas là ou pas en forme, il y a peut-être un coup à jouer pour le PSG. Neymar n’est pas le joueur qu’on annonce. Il a une épée de Damoclès avec ses contrôles fiscaux. Suarez, extraordinaire la saison dernière, on ne le voit pas dans les matches importants. Avec Busquets, il y a un souci, il a l’air fatigué, dépassé. Le Barça n’aura peut-être pas retrouvé son niveau d’excellence parce que ça ne suit pas toujours de Messi. Emery ? Tout le monde le respecte ici. Ils n’étaient pas contents du tirage au Barça. »

13/12/16  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 13 décembre 2016 dans la presse française.

 

« Enfin aligné au poste d’avant-centre, Cavani s’épanouit comme jamais à Paris. Ses temps de passage sont même supérieurs à ceux de Zlatan lors de sa première saison dans la capitale (22 buts), constate L’EquipeCette formidable efficacité a enfanté une ultradépendance. Patrick Kluivert, a confirmé dimanche que Paris allait passer à l’action au mercato d’hiver.

 

Le profil est assez simple : un avant-centre de métier, qui a déjà fait ses preuves, opérationnel à court terme et disposé à endosser un statut de numéro 2 pour ne pas faire d’ombre à Cavani, en train de finaliser sa prolongation (jusque 2020). Les dirigeants parisiens ont déjà engagé des discussions avec l’Argentin Lucas Alario. Les prétentions financières du club de Buenos Aires (20 à 25M€) ont pour le moment refroidi le dossier. D’autres pistes pourraient attirer les Parisiens.

 

Ciro Immobile (26 ans) mais pas sûr que la Lazio soit vendeuse. Iago Aspas (29 ans) qui a participé au début de saison canon du Celta (11 buts). Carlos Bacca (30 ans, AC Milan), Carlos Tévez (32 ans, Boca Juniors) mais il songe plus à la retraite qu’à un retour en Europe. Robin Van Persie (33 ans, Fenerbahçe) mais le pari reste coûteux pour un rendu incertain. Mauro Icardi (23 ans) qui ne ressemble pas à un candidat du mercato d’hiver. Mais la saison catastrophique de l’Inter pourrait pousser le club à se séparer d’actifs. Jonas (32 ans, Benfica), blessé en début de saison, il n’a quasiment pas joué. Il serait donc qualifié pour la C 1 avec Paris. Marcus Rashford (19 ans, Man. United). »

 

Il est encore question de vestiaire dans le quotidien sportif, cette fois après le PSG/Nice : « Certains étaient encore tendus. Ce fut notamment le cas d’Aurier, qui a vertement reproché à Ben Arfa d’avoir choisi la frappe, à la 86e, plutôt que le centre. HBA a alors demandé à son coéquipier de cesser de crier sur ses partenaires et de parler plus calmement. À ce moment, Kurzawa entre dans la danse et abonde dans le sens de son copain Aurier. Le ton monte entre les trois hommes au point que plusieurs joueurs sont obligés d’intervenir. Parmi ceux-là, Thiago Silva, qui répète depuis plusieurs semaines que le groupe doit rester uni.

 

Mais le défenseur était, lui aussi, un brin énervé au sortir du match, il a eu une altercation avec Belhanda et a eu du mal à contenir son énervement. Hier matin, à l’heure du décrassage, l’atmosphère était de nouveau à la détente, même si la désignation de Barcelone a refroidi quelques ardeurs, notamment du côté du staff. Mais, au moins, tous ces épisodes prouvent que les Parisiens ne se satisfont pas de leur sort du moment. »

« Les Parisiens savaient que le match nul face à Ludogorets pourrait leur être fatal lors du tirage. Ça n’a pas manqué : ils affronteront le FC Barcelone, écrit Le Parisien.

 

C’est un avis de tempête en bonne et due forme, à un moment qui tombe mal. Dans deux mois, il lui faudra pourtant répondre aux assauts de Messi, Neymar, Suarez et leurs amis. Sous peine de passer le printemps prochain loin des jardins européens. En fait, à cet instant, rien de sérieux n’invite à l’optimisme côté parisien. Ni la dynamique actuelle, même si le FC Barcelone, 2e de la Liga à six points du Real, ne brille pas chaque week-end. Ni la richesse comparée des deux effectifs, à moins que le PSG ne se renforce cet hiver et compense ses échecs du dernier mercato, ce qui reste à démontrer. Ni l’historique entre les deux équipes.

13/12/16  GIOVANNI LO CELSO DIT ADIEU A SES COEQUIPIERS

 

Son prêt de six mois au sein de son club formateur de Rosario Central prenant fin, Giovani Lo Celso a tenu à dire adieu à ses coéquipiers et amis à travers un message sur son compte Instagram.

 

« Ne rêve pas ta vie, vis tes rêves »… Merci pour vos messages de soutien et d’affection. Beaucoup de sentiments… #VamosQueVamos »

06/12/16  RÜDIGER CONTRE JESE LORS DU MERCATO ?

 

Le Corriere dello Sport, quotidien sportif romain, avance qu’une double opération entre la Roma et le PSG, en janvier, est à envisager. Le défenseur central et international allemand de 23 ans, Antonio Rüdiger, prendrait la direction de Paris, et croiserait Jesé (23 ans). A la recherche d’un attaquant, la Roma a intensifié les contacts ces derniers jours avec Jesé Rodriguez, affirme le quotidien transalpin. De son côté, le PSG a choisi le joueur d’1m91 qui avait failli signer cet été à Chelsea, avant de se blesser. Avec entre autres Vermaelen et Mario Rui, la Roma pourrait supporter ce départ.

06/12/16 REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mardi 6 décembre 2016.

« Simple passage à vide ou remise en cause de ses maigres certitudes ? Le PSG, balayé 3-0 à Montpellier samedi, doit remettre de l’ordre dans sa maison mardi contre Ludogorets pour assurer la tête de son groupe en Ligue des champions, à défaut de pouvoir s’en emparer tout de suite en L1, publie l’AFPLa réaction est impérative, à double titre. À court terme, le PSG a une première place à consolider en C1 en faisant mieux que son rival Arsenal, en déplacement à Bâle, pour bien lancer une semaine déterminante. Car dimanche soir, le PSG, quadruple champion en titre relégué à quatre points du leader Nice, disputera contre les Aiglons un match clé pour ne pas être distancé en haut du classement. L’objectif sera surtout d’éteindre tout début de remise en cause du projet d’Unai Emery, qui a repris des allures de chantier permanent après la déroute subie au stade de la Mosson. »

 
 

« Devant le vestiaire, dimanche, Unai Emery a demandé à son groupe de ne pas choisir ses matches, écrit L’EquipeLes joueurs ne paraissaient pas forcément abattus par le scénario de la veille et l’Espagnol, réveillé tôt pour revoir la rencontre, a tenu à remettre quelques pendules à l’heure. Debout face à son groupe, le ton s’est voulu plus ferme, le débit en français toujours aussi rapide. « Tous les matches ont la même importance, a-t-il attaqué en substance, comme habité par le sentiment que son équipe avait négligé le rendez-vous à Montpellier. On doit montrer le même investissement, tout le temps. » Lundi, Nasser al-Khelaïfi est venu en rajouter une petite couche, discrètement. […] À Montpellier, aucun joueur n’a pris la parole. Dimanche non plus. Et lundi, tous sont apparus souriants, détendus, chambreurs pendant les toros d’échauffement, concentrés pendant le travail tactique. « Ils sont convaincus que le match de samedi était un accident », assure un intime du vestiaire.

« L’identité et la performance du gardien qui défendra le but parisien contre Ludogorets seront scrutées de près. Samedi, Alphonse Areola a accompagné le naufrage de son équipe en étant plus ou moins impliqué sur les premier et troisième buts du MHSC, lit-on également dans le quotidien sportif. Une prestation qui confirme l’impression mitigée laissée ces dernières semaines. […] Le Français a pour lui de se montrer irréprochable en C1. Un terrain de jeu où, il y a un an à Madrid, Trapp avait coûté la première place du groupe au PSG face au Real (ce qui est faux, un 0-0 plutôt qu’un 1-0 n’aurait pas donné la 1ere place à Paris, ndlr)[…] Verratti suspendu, Rabiot et Pastore toujours indisponibles, ce sont Matuidi et Thiago Motta qui devraient être alignés à la récupération. La défense parisienne devrait, elle, de nouveau être aux trois quarts brésilienne. »

« La claque reçue à Montpellier (3-0) laisse dans son sillage un parfum de crise automnale que n’avait plus connu Paris depuis bien longtemps, juge Le ParisienLudogorets n’a rien à envier à Toulouse ou Montpellier, les deux derniers bourreaux du PSG. A Sofia, les Bulgares avaient ouvert le score puis vu Areola stopper un pénalty. Au Parc des Princes, ils viendront chercher une éventuelle troisième place qui leur permettrait de poursuivre l’aventure en Ligue Europa. »

« Ce soir encore le Parc des Princes devrait sonner creux, ajoute le journal francilien. Hier soir, il y avait encore des tickets aux quatre coins du stade et à des prix divers pour assister à la réception de Ludogorets. Il restait même quelques fauteuils pour la réception de Nice, dimanche. Cette désaffection du public du Parc a pris un tour historique mercredi face à Angers, avec seulement 23 000 spectateurs, la plus faible affluence depuis le rachat du club par le Qatar. Les services commerciaux du club s’activent pour décrypter ce ralentissement, et ont déjà identifié certaines causes comme l’absence de suspense la saison dernière en L1 et le manque d’ambiance au stadeLe PSG met aussi en avant le phénomène des « no show » pour expliquer ses tribunes partiellement vides. On ne peut pas non plus exclure une banalisation du produit PSG, après qu’il a représenté le dernier endroit à la mode au début de l’aventure qatarienne, et un effet post-attentatsLe PSG espère maintenant que la lutte pour le titre avec Monaco et Nice, le retour des ultras au Parc et la modernisation du stade vont faire revenir les spectateurs. Même si, à très court terme, personne au club ne s’attend à des miracles. »

02/12/16  DOMINIQUE ROCHETEAU: "LE PSG A EU RAISON DE FAIRE CONFIANCE A CAVANI"

 

Dominique Rocheteau et Edinson Cavani ont un point commun notable, ils ont inscrit 100 buts sous le maillot du PSG. Le premier, dirigeant stéphanois, juge l’attaquant en place à Paris.

 

« On le sent libéré aujourd’hui. Ce n’est pas qu’il ne l’était pas avec Ibra mais celui-ci prenait de la place. C’est vraiment un grand attaquant. Je l’aime beaucoup, commente Rocheteau dans Le ParisienLe PSG a eu raison de lui faire confiance. Aujourd’hui, il n’y a plus vraiment de doute. […] Il est impressionnant. Je l’ai encore vu à Lyon dimanche, il marque deux buts, il revient, il gêne la première relance, il presse, il travaille énormément. C’est un joueur moderne, complet. Beaucoup d’efforts, beaucoup d’appels dans le vide. Il joue aussi pour ses partenaires. Je ne le connais pas personnellement mais je pense que ça doit être un homme généreux. »

02/12/16  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce vendredi 2 décembre 2016.

 

« Laissé en tribune mercredi en raison d’un petit souci musculaire à la cuisse, Marco Verratti est resté aux soins hier matin. Le jeune Italien ne semble pas inquiété par cette blessure, rapporte Le Parisien. Adrien Rabiot (cuisse) est lui aussi resté en salle. En revanche, Blaise Matuidi s’est entraîné et postulera à une place. Il a eu droit à un travail spécifique tout comme Pastore. L’Argentin n’est pas certain de revenir à l’occasion du match de ce week-end. Kurzawa, toujours un peu gêné par sa pubalgie, a participé à l’entraînement avec ceux qui n’ont pas joué mercredi. »

 

« L’annonce, à la mi-octobre, du contrat historique entre Chelsea et Nike pour 70M€ annuels pendant quinze ans n’a pas laissé insensible la direction du PSG. Actuellement, le club de la capitale perçoit entre 20 et 25M€ annuels, en fonction de ses résultats, lit-on dans le quotidien sportif. Ce deal court jusqu’en 2022 mais, aujourd’hui, le PSG veut renégocier. Il n’est pas certain que Nike soit sur cette ligne. « Le PSG oublie qu’il n’a pas la renommée internationale de Chelsea, qui joue en Premier League, un Championnat diffusé partout dans le monde, confie un proche du dossier. Et en 2014, l’offre de Nike était très bonne pour le club, d’autant qu’elle était la seule. À l’époque, ni Puma ni Adidas ne s’étaient positionnés.» Dernier aspect, dans le contrat avec Chelsea, les Blues ont abandonné leurs droits merchandising. Le PSG ne compte pas, a priori, externaliser ce secteur d’activité. »

 

Enfin, quant à la polémique du carton jaune à Cavani, il est écrit : « Au PSG, cet avertissement ne soulève pas de contestation particulière avec un joueur qui n’avait été sanctionné qu’une seule fois avant en Championnat. Le club parisien n’envisageait pas, jeudi, de monter un dossier devant la commission de discipline de la LFP afin de demander l’annulation du carton jaune. »

 

« Layvin Kurzawa n’a plus participé à une rencontre du PSG depuis le 1er novembre, il a été rattrapé par la maladie du footballeur, la pubalgie, rappelle Le Parisien. Il devrait effectuer son retour dans le groupe. Il devrait même débuter la rencontre. Sa probable titularisation s’inscrit dans la suite logique de son programme. La pubalgie se soigne au jour le jour. La sienne semble moins grave que celle qui a éloigné Marco Verratti des terrains. Mais une opération demeure toujours possible.

 

C’est le joueur qui en décidera. Blaise Matuidi et Marco Verratti, ménagés, doivent revenir dans le groupe. Angel Di Maria est également prêt. Il pourrait débuter à Montpellier alors que Lucas semble tirer la langue. Enfin, dernier souci récent : le ligament latéral du genou droit de Javier Pastore. L’Argentin est soigné mais l est-ce une bonne idée de l’emmener dans l’Hérault ? »

28/11/16  BRUNO SALOMON RECLAME A NOUVEAU LE 4-2-3-1 A L'AVENIR

 

Bruno Salomon, journaliste de France Bleu Paris, veut voir un PSG en 4-2-3-1 et avec du cœur. Des ingrédients vus hier au Parc OL.

 

« C’est pour moi très clairement la victoire la plus significative de la saison en Ligue 1 pour le PSG. J’ai beaucoup aimé la tactique d’Unai Emery en première mi-temps avec ce 4-2-3-1 et Ben Arfa derrière Cavani. Je l’ai trouvé bon Ben Arfa pendant 40 minutes. Après, il était un peu court physiquement. Cette tactique donne plus de liberté aux joueurs sur le terrain, les mouvements sont plus fluides.

 

Si le PSG avait été plus tueur, il y aurait eu 0-2 ou 0-3 à la pause. Vivement que l’on revoit ce système de jeu. Avec la patte Emery et ce pressing très haut, il fait mal à l’adversaire. L’autre chose que j’ai aimée, c’est le cœur du PSG. L’envie de se battre ensemble de cette équipe. Tout n’a pas marché à merveille en seconde période, l’équipe a été bougée. Mais les joueurs se sont arrachés. On a vu un vrai collectif à Lyon ».

28/11/16  DAMIEN DEGORRE VOIT DU POSITIF EN CE PSG

 

Damien Degorre, journaliste de L’Equipe, tient un discours positif sur le PSG. Il voit une dynamique se crée.

 

« Les Parisiens prennent un peu plus la mesure de ce que leur demande Unai Emery. Leur succès à Lyon a de nouveau montré les progrès réalisés. Leur première période fut un exemple dans la récupération haute et rapide sitôt la perte du ballon quand la seconde a dessiné une formation capable de laisser passer l’orage du réveil lyonnais avant de le punir de son insolence, commente le journaliste dans l’édition du jour.

 

"Tout n’est pas réglé comme du papier à musique et l’esprit que souhaite diffuser l’entraîneur espagnol du PSG dans ses rangs s’évanouit encore par instants, mais il est de plus en plus perceptible, surtout lorsque le technicien aligne une formation en 4-2-3-1, comme au coup d’envoi hier. Ce schéma correspond davantage à ce qu’il souhaite instaurer et offre une gamme de solutions offensives plus large. Les prochains retours de blessure de Pastore, Di Maria et Rabiot devraient permettre à Emery de s’appuyer sur une variété d’options supplémentaires et promettent une suite alléchante. Le technicien parisien en aura besoin parce que, du côté de Monaco, le train ne décélère pas. »

28/11/16  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu dans la presse nationale au sujet du PSG ce lundi 28 novembre 2016.

 

« La soirée lyonnaise, comme prévu, a parfaitement renseigné sur la véritable taille du moment du PSG : trop grand pour l’OL, écrit L’Equipe. Dans le choc des gros bras des années 2000, Paris a montré plus de qualités qu’il y a quelques semaines, mais encore quelques défauts. Il n’aurait pas dû mener seulement 1-0 au repos, mais il n’aurait pas mérité, peut-être, non plus, de s’imposer sur un contre au long cours (81e), alors qu’il ne trouvait plus d’oxygène depuis un moment. Le doublé de Cavani confirme une dépendance encore creusée par le constat, en première période, du décalage entre la grande qualité du jeu du PSG et son faible nombre d’occasions très nettes. C’était déjà le cas, à Arsenal. […] Paris, en remportant enfin une grande affiche, cette saison, a peut-être commencé de changer de braquet ».

 

« Titulaire pour la première fois depuis deux mois, Hatem Ben Arfa a été utile dans une position de meneur. Son manque de rythme l’a toutefois empêché d’être décisif, ajoute le quotidien sportif. Pendant la première période, Ben Arfa a affiché ce visage beaucoup plus collectif – certains diront contre-nature, même s’il signa une belle accélération achevée par une frappe trop croisée de Lucas. […] cette soirée lyonnaise a aussi montré tout ce qui lui faisait encore défaut pour prétendre à mieux. Le plus criant ? Son manque de rythme. Sa participation au pressing parisien, ébouriffant en première période, fut bien moindre que ses coéquipiers offensifs et Matuidi devait souvent se recentrer pour le seconder. Interrogé sur la pelouse par Canal + à la pause, Ben Arfa souffla d’ailleurs avant de rejoindre le vestiaire : Je suis mort. »

 

Les notes de L’Equipe : Areola : 6 / Aurier : 7 / Marquinhos : 7 / Thiago Silva : 7 / Maxwell : 6 / Thiago Motta : 5 / Verratti : 6 / Lucas : 4 / Ben Arfa : 4 / Matuidi : 6 / Cavani : 8

 

Les notes du Parisien : Areola : 6 / Aurier : 7.5 / Marquinhos : 6.5 / Thiago Silva : 7 / Maxwell : 5.5 / Thiago Motta : 7 / Verratti : 6.5 / Lucas : 5.5 / Ben Arfa : 5 / Matuidi : 6 / Cavani : 8

 

« Le PSG vient de boucler la plus belle semaine de sa saison. Unai Emery vient de faire basculer son bilan du très bon côté. Malgré un gros trou dû au réveil lyonnais au début de la seconde période, les Parisiens recollent à un point de Nice et restent dans la roue de Monaco, son principal concurrent pour le titre, au regard de son expérience et de son banc, idéalement fournis pour un potentiel champion de France, juge Le Parisien.

 

Le grand mérite du PSG aura été de rendre quelques coups dans la bataille même si le champion de France a vacillé. […] Cavani a (presque) fait oublier Zlatan Ibrahimovic. En enchaînant les buts depuis le début de la saison — il en compte désormais 18, toutes compétitions confondues —, Edinson Cavani a su s’imposer comme la star offensive de son équipe.

 

Celle sans qui aucune victoire ou presque n’est possible. Il compte désormais 99 buts sous ce maillot et n’est donc plus qu’à une longueur de cette barre des 100 que seulement trois Parisiens avant lui ont atteint. Et pas n’importe lesquels : Rocheteau (100), Pauleta (106) et bien sûr Ibrahimovic (156). »

 

« L’OL pouvait espérer mieux, estime Le Progrès. Auteurs d’une belle deuxième période, les Lyonnais n’ont pas su concrétiser leurs temps forts et prendre l’avantage face à une équipe parisienne qu’ils n’ont pas su bouger lors des 45 premières minutes. Battus 2-1, les hommes de Bruno Genesio, désormais à 10 points du 3e, voient le podium s’éloigner. »

26/11/16  RESUME DE LA CONFERENCE DE PRESSE D'EMERY

 

Demain le PSG sera à Lyon, un choc de la Ligue 1. Unai Emery tenait un point presse d’avant-match. Extraits choisis avant rediffusion en vidéo.

–– ADVERTISEMENT ––
 
 

Groupe

 

 
 

Nous avons fini l’entraînement, Layvin (Kurzawa) a fait tout l’entraînement mais c’est le premier depuis 2/3 semaines. Il n’est pas convoquéDi Maria a fait 30 minutes, il est sorti parce qu’il n’est pas à 100%. Il restera ici pour travailler dans la perspective de mercredi. Pastore s’est entraîne avec le kiné, il ne sera pas là non plus.

Matuidi ailier gauche

Si l’adversaire a la capacité d’avoir par phases la possession de balle, tu peux mettre des joueurs pour faire un pressing. Matuidi est le meilleur dans cet exercice. En plus il fait des appels en profondeur, il plonge dans la surface. Le travail qu’il a fait est très important. C’est une possibilité pour quelques matches. Quand Hatem est rentré, il est devenu plus axial, c’était bien aussi. Jesé continue son adaptation. En 5 minutes, il a fait de bonnes choses pour l’attaque. Le 4-2-3-1 ? Cela revient àpasser de 1-2 à 2-1 dans l’entre-jeu. Cela a été une bonne solution pour Hatem qui est à l’aise dans l’axe. C’est pareil si Pastore est là.

Lyon

Les Lyonnais souhaitent voir Hatem sur le banc ? J’ai beaucoup de respect pour Lyon. Ils veulent gagner, et nous aussi.  Je donne le 11 aux joueurs le dimanche. Ils sont les premiers informés. Pour moi les joueurs sont des x, peu importe les noms. Je veux des x performants. Un test à Lyon ? Oui. J’ai confiance dans la progression de l’équipe. Face à Arsenal, il y a eu un bon travail. L’OL est bien aujourd’hui, il a surmonté des doutes. Ce sera un match difficile. Fekir, Lacazette pourraient plaire au PSG ? Lyon a beaucoup de bons joueurs. Lacazette marque beaucoup, il joue très bien, Fekir est un grand joueur, international. Si certains pensent que ce n’est pas un championnat fort, il l’est. Lyon peut se qualifier en C1. On le voit aussi avec Monaco, 1er et qualifié en C1. C’est un bon championnat. Les propos de Ventura ? Je ne connais pas le contexte de ces propos. Pour Verratti, il lui faut trois mois pour revenir avait dit le staff médical. Il est content à Paris, au PSG, une des équipes les plus importantes du monde.

Contre-performance en cas de défaite ?

J’ai une approche positive. Je veux un grand match et gagner. 

Lucas

Je suis content de lui, il est très impliqué dans l’équipe, à droite, à gauche, offensivement, défensivement. Il est encore jeune, il peut faire plus, grandir. Il a fait beaucoup de bons centres mercredi. Je veux qu’il grandisse ici, je le vois très bien au PSG.

26/11/16  TOLISSO SE REFUSE A COMPARER AVEC LA SAISON DERNIERE

 

Dimanche, le PSG tentera de faire un résultat face à l’Olympique Lyonnais. Une terre assez hostile puisque depuis dix ans, Paris ne compte qu’une victoire, en mai 2013 à Gerland, match du titre (but de Jérémy Ménez). La saison dernière, l’OL avait d’ailleurs infligé au PSG sa première défaite de la saison en Championnat, sur deux au total, c’était alors la 28e journée. Un contexte totalement différent rappelle le milieu de terrain lyonnais Corentin Tolisso au Progrès.

« Ce match est différent, la saison passée on était dans la 2e partie du championnat, on n’avait pas perdu dans notre stade. Mais ce qui ne change pas c’est que nous devons gagner ».

25/11/16  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce vendredi 25 novembre 2016.

 

 

« La phase aller a conforté le PSG dans la nécessité de recruter une doublure à Cavani en vue des échéances du printemps. Le profil : un avant-centre opérationnel tout de suite, mais sans qu’il puisse faire trop d’ombre à « Edi ». Les dirigeants ont ciblé l’Argentin Lucas Alario (24 ans), affirme L’Equipemais les prétentions financières du club (20 à 25M€) ont quelque peu refroidi les ardeurs parisiennes. De quoi raviver la piste menant à Carlos Bacca ? Le Colombien n’a jamais rompu le contact avec Unai Emery et a un accord verbal avec l’AC Milan qui le libérera en cas d’offre de 30M€. Une somme importante pour un attaquant de trente ans (lié jusqu’en 2020). Le départ de David Luiz n’a pas été compensé, il pourrait l’être cet hiver, même si ce ne sera pas la priorité et que Paris ne sautera pas sur le premier venu. Enfin, rayon départs, une réflexion entoure plusieurs jeunes (Ongenda, Callegari, Georgen, Nkunku) en vue d’un éventuel prêt. Très courtisé à travers l’Europe, Augustin, lui, devrait a priori rester dans la capitale. »

 
 

« Rentrés chez eux dans la nuit, aux alentours de 3 h 30, les Parisiens se sont retrouvés au Camp des Loges, jeudi, vers 11 heures pour un décrassage, rapporte le quotidien sportif. Ceux qui n’ont pas ou peu joué contre Arsenal ont participé à une opposition face aux jeunes du club. Angel Di Maria (cuisse) et Javier Pastore (genou) n’y ont pas pris part. Les deux internationaux argentins sont restés aux soins et leur participation au déplacement à Lyon, dimanche, demeure incertaine. »

« Le match nul arraché à Arsenal permet de tirer un premier bilan globalement positif du mandat d’Unai Emery, juge Le ParisienL’entraîneur espagnol a su conquérir son vestiaire et affiche pour le moment des résultats qui sont dans les critères fixés en début de saison. Le technicien a su faire preuve de pragmatisme, écoutant ses joueurs pour revenir à un jeu de possession qu’ils maîtrisent à merveille. 

Une adaptation mais pas un reniement. Sous sa houlette, les Parisiens récupèrent le ballon plus haut, plus vite et se projettent plus rapidement. Ce travail de longue haleine n’est logiquement toujours pas abouti, mais l’effectif parisien semble enclin à suivre Unai Emery qui est en train de faire oublier le vide laissé par Ibrahimovic. (…) Paris s’appuie sur une défense qui se place parmi les plus compétitives d’Europe. Offensivement, Paris est également en avance sur ses derniers exercices avec 41 buts inscrits lors des 19 matchs. (…) Le reproche le plus fréquent à l’encontre d’Unai Emery est sa gestion pour le moins surprenante de ses recrues estivales. »

« Lucas a inscrit sept buts au total : cinq en Ligue 1, un en Ligue des champions (contre Bâle, 3-0, celui de mercredi ne lui a pas été attribué par l’UEFA) et un lors du Trophée des champions contre Lyon (4-1). Il n’a d’ailleurs jamais été aussi prolixe à Paris, constate le journal régional. Son apport offensif pourrait se révéler meilleur encore puisqu’il n’a délivré qu’une seule passe décisive cette saison. Mais le Brésilien paie certainement ses nombreux replis défensifs. (…) Un nouveau Lucas est en train de naître. Et celui-ci pourrait bien devenir une pièce maîtresse de cette équipe parisienne. »

« Unai Emery peut se prévaloir d’un bilan satisfaisant au niveau européen,tranche l’AFPEt contrairement aux apparences, son bilan n’est pas non plus négatif en championnat: bien sûr, si on compare aux 35 points déjà engrangés après 13 journées de championnat la saison dernière, les 29 dans la besace parisienne font pâle figure. Mais il faut tenir compte d’un facteur cyclique pour lisser la comparaison: celui de la préparation estivale, qui, une saison sur deux, est perturbée par une grande compétition, Euro ou Coupe du Monde. 

Les années paires, celles de l’Euro-2016 ou du Mondial-2014, voient le PSG patiner en début de saison. Au contraire, les années impaires, qui laissent plus de temps aux joueurs pour reposer les organismes fatigués pendant l’été, sont celles où le PSG débute le mieux son championnat. A cette aune, il faudrait comparer le début de saison d’Emery à celui de la saison 2014/2015, qui avait vu le PSG prendre 27 points, deux de moins, ou à celui de la saison 2012/2013, lors de laquelle le PSG avait empoché 23 points. Avec 39 buts marqués, le PSG d’Emery est aussi le plus prolifique de l’ère qatarie après les 13 premières journées. »

24/11/16  SERGE AURIER REND HOMMAGE A SES COEQUIPIERS

 

Privé de territoire anglais suite à ses problèmes judiciaires, Serge Aurier est resté devant son poste de télévision hier soir pour voir le PSG faire un beau match nul face à Arsenal. Et comme l’on pouvait s’y attendre, le latéral droit parisien a posté sur son compte Twitter un message pour ses coéquipiers afin de les remercier de leur prestation, sûrement exhortés par un sentiment d’injustice.

 

 

24/11/16  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale  ce jeudi 24 novembre 2016.

« Paris a souffert. Paris a failli plier. Mais s’il n’a pas battu Arsenal et reste en quête d’une victoire dans un gros choc cette saison, le PSG a fait le nécessaire pour terminer en tête du groupe. Ce n’est pas rien, juge Le ParisienIl faut raconter un PSG qui a livré plusieurs facettes de lui. Des bonnes intentions puis de la gestion dangereuse, un creux et enfin un redécollage. Par Lucas en plus, pas l’un des plus inspirés hier. (…) La dictature du résultat ne l’emporte pas sur tout (…) Quand on se trompe sur une composition d’équipe, il n’y a pas de secrets, on finit par s’attirer des ennuis. Unai Emery a choisi l’aventure pour palier le forfait de Di Maria et le match lui a donné souvent raison mais parfois tort. Car le contenu reste vraiment imparfait. (…) Candidat crédible, parmi d’autres, à la victoire finale en Ligue des champions, le PSG aurait tort de se priver de faire peur à ses adversaires plus longtemps. »

« Avant de quitter l’Emirates stadium, le président du PSG a tenu à faire une mise au point concernant l’affaire Serge Aurier, qui n’a pas obtenu son visa pour entrer sur le territoire britannique », lit-on par ailleurs : « Le cas de Serge Aurier est un scandale, lance Nasser Al-Khelaïfi. Le PSG s’est senti très seul dans cette histoire. Personne ne nous a aidé en France. L’Uefa non plus ne nous a pas aidé. Ils ont envoyé un e-mail peut-être mais c’est bien peu. L’organisateur de la Ligue des champions doit protéger la compétition de ce genre d’affaire. Mélanger la politique et le sport, ce n’est pas bien. Serge Aurier est un gentil garçon. Prétendre qu’il menace la sécurité anglaise, c’est un scandale ».

Les notes du Parisien : Areola 5 / Meunier 6 / Marquinhos 7 / Thiago Silva 6 / Maxwell 5 / Verratti 4 / Krychowiak 3 / Thiago Motta 7 / Lucas 7.5 / Cavani 6 / Matuidi 5

Les notes de L’Equipe : Areola 5 / Meunier 6 / Marquinhos 6 / Thiago Silva 7 / Maxwell 5 / Verratti 4 / Krychowiak 3 / Thiago Motta 6 / Lucas 7 / Cavani 6 / Matuidi 6

« Il faudra sans doute un peu de chance au tirage, le 12 décembre, quand bien même le PSG achèvera sans doute cette phase de groupes à la première place, après ce nul (2-2) à Londres. Il faudra aussi accomplir quelques progrès dans le jeu d’ici au mois de février, coup d’envoi des huitièmes de finale de la Ligue des champions, pour espérer vivre un printemps européen encore plus radieux que les précédents. Mais, pour l’heure, les Parisiens savourent le plaisir de ne pas dépendre des autres : une victoire sur Ludogorets, dans deux semaines, au Parc des Princes, lui garantira un huitième retour à domicile, ce qui n’est pas négligeable, déjà, observe L’EquipeHier soir, Paris a confirmé à la fois sa nature compétitrice, sa capacité à réunir son énergie et sa concentration autour d’un objectif majeur, mais également ses difficultés du moment. (…) Emery fut plus inspiré en cours de match qu’au début : en remplaçant Krychowiak par Hatem Ben Arfa et, surtout, en passant dans un système à deux récupérateurs avec l’ancien Niçois dans un rôle de numéro 10, le PSG a su s’arracher à la fatalité d’une défaite. (…) Le PSG doit se douter que la marche vers les étoiles nécessitera d’autres ressources que celles aperçues hier. »

« Deux hommes sont jugés six ans après la disparition de Yann Lorence devant le Parc des Princes, écrit Le MondeJusqu’au 30 novembre, les virages du Parc des Princes vont se retourner sur leur passé honteux. Celui qui a conduit à la mort d’un supporteur, devant le virage Auteuil, le 28 février 2010. Ce soir-là, avant le coup d’envoi d’un PSG-OM sans supporteurs marseillais, une confrontation oppose des abonnés de la tribune Boulogne à ceux du virage Auteuil, en conflit depuis des années. Yann Lorence, 37 ans et ancien de Boulogne, tombe dans le coma dans cette bagarre générale, et succombera à ses blessures deux semaines plus tard. La cour d’assises de Paris tente, du 24 au 30 novembre, de reconstituer l’affrontement et de juger la responsabilité de deux accusés, alors habitués de la tribune Auteuil. »

24/11/16  RIOLO S'EXTASIE DU RESULTAT DU PSG A LONDRES

 

Unai Emery a tenté encore une fois face à Arsenal, et il a dominé encore les Gunners d’Arsène Wenger même si c’est encore un nul qui conclut la confrontation. De quoi réjouir Daniel Riolo sur RMC Sport.

« Le PSG aurait dû gagner, mais se contente d’un résultat qui le place en tête du groupe. Les experts fossoyeurs qui attendent l’échec du PSG d’Emery peuvent ranger les couteaux. Ce soir, ils ont pris une grosse claque ! »

22/11/16  L'OL FIER DE SA BLAGUE DE LEURS BOUCHONS D'OREILLES TOUS VENDUS

 

Fier de ses petites blagues se vantant d’avoir un stade très bruyant, l’Olympique Lyonnais continue de se payer la tête des parisiens. A tel point qu’à la veille d’un match de Champions League à Zagreb, le Community Manager du club lyonnais explique que ses « bouchons d’oreille » sont épuisés pour la rencontre face au Paris Saint-Germain dimanche prochain. En amont, les rhodaniens avaient commercialisé ces produits « à destination des parisiens pour ‘faire gaffe’ avec un stade bruyant ».

 

 

View image on Twitter

22/11/16  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse française ce mardi 22 novembre 2016.

 

« Alors que le PSG peine à séduire les plus grands noms de la planète, il doit tenter de retenir les plus ronflants de son effectif, écrit L’EquipeThiago Silva veut rester. En contact direct avec le président Nasser al-Khelaïfi, il serait même d’accord sur le principe d’une année supplémentaire (jusqu’en 2019, donc), ce qui l’amènerait à 35 ans à l’issue de son nouveau contrat. Cependant, si les grands traits sont réglés (salaire et durée), quelques détails sont à peaufiner et, sur ces points, notamment la définition de certaines primes. (…) Le 7 novembre, une réunion a eu lieu à Paris entre le clan Cavani et ses dirigeants pour avancer sur ce dossier si important aux yeux d’Al-Khelaïfi. Après celle-ci, aucune des parties ne tirait de conclusion sur l’avenir de l’attaquant (29 ans). « Il faut continuer à parler », déclarait-on en substance. Difficile d’imaginer, pourtant, Paris laisser filer son attaquant sous contrat jusqu’en 2018. (…) Probablement l’un des Parisiens les plus courtisés avec Marco Verratti, Marquinhos n’envisage pourtant pas encore de quitter le PSG (où il est arrivé en 2013), ce qui n’était pas forcément le cas cet été. Selon des proches du défenseur (22 ans), « Marqui se plaît à Paris et il veut rester ». Cela tombe plutôt bien : le club veut lui offrir deux années de plus, ce qui porterait la fin de son contrat à 2021, comme pour le milieu italien. Fin octobre, Giuliano Bertolucci, l’agent du défenseur central, a rencontré les dirigeants parisiens, mais les positions financières des deux parties étaient encore trop éloignées pour aboutir à un accord. »

 

Le journal sportif revient sur la prolongation de contrat de Presnel Kimpembe : ‘Résolu à stabiliser sa situation, il a lui-même sifflé la fin des tractations, début novembre. Le chiffre de 180.000 euros mensuels est avancé. Pas de confirmation du camp Kimpembe : « On n’est pas là pour commenter les chiffres. L’enjeu est sportif : continuer à jouer. » Le défenseur s’est fixé un objectif : 25 matches cette saison. Il en est à 9. »

 

« Unai Emery connaît mieux que tous l’enjeu du déplacement du PSG à Arsenal,commente Le ParisienUn examen de passage pour l’entraîneur espagnol, le plus relevé depuis son arrivée dans la capitale cet été. La révolution prônée par l’Espagnol a fait long feu et c’est avec pragmatisme qu’il s’appuie désormais sur les fondations du quadruple champion de France sous l’ère qatarienne.

L’ancien technicien de Séville tente juste d’apporter un jeu de transition rapide et une récupération du ballon plus haute. Un travail de longue haleine qui n’a pas encore abouti. (…) L’objectif prioritaire est d’entrer dans le dernier carré de la Ligue des champions. (…) Ses trois succès en Ligue Europa lui offrent en effet de la crédibilité sur la scène européenne mais interrogent sur sa capacité à franchir le cap en Ligue des champions. Y compris dans son vestiaire. »

« Angel Di Maria effectuera ce matin le voyage pour Londres, confirme le journal francilien. Pastore souffre du genou droit et ne sera pas rétabli, Kurzawa continue de soigner sa pubalgie. Alphonse Areola a, lui, repris l’entraînement depuis quelques jours. Le gardien sera présent mais n’a pas de certitude sur sa capacité à retrouver sa place. Du côté d’Arsenal, Cazorla est toujours gêné par son tendon d’Achille et ne pourra pas affronter Paris. Bellerin est out pour un mois et Debuchy vient juste d’effectuer son retour avec la réserve. Jenkinson devrait donc débuter au poste d’arrière droit pour son deuxième match de la saison. Une rencontre pour laquelle Giroud doit retrouver sa place de titulaire. »

21/11/16  SUPPOSITIONS SUR LA COMPO DU PSG CONTRE ARSENAL

 

Adversaires mercredi soir pour la finale du groupe A de Ligue des Champions, Arsenal et le PSG vont surtout penser à panser leurs plaies d'ici l'affrontement. Comme l'explique la presse du jour, des joueurs importants sont incertains dans les deux camps.

Du côté d'Arsenal, Arsène Wenger a fait jouer Alexis Sanchez à moitié blessé contre Manchester United (1-1) comme il l'a expliqué après la rencontre. Déjà incertain avant le match du Chili mardi dernier (qu'il a finalement joué), il a encore joué 90 minutes ce week-end. Il devrait encore enchaîner contre le PSG mais se retrouver en soutien de Giroud et pas en pointe comme samedi puisque le Français est attendu dans le onze de départ après son entrée décisive à Old Trafford. En revanche, on ne devrait pas retrouver El Nenny devant la défense aux côtés de Coquelin mais plutôt Ramsey ou Xhaka. Des rumeurs évoquent un Cazorla parti se faire soigner en Espagne, et donc forfait. Pour le reste, l'équipe sera proche de celle alignée dernièrement.

L'équipe probable : Ospina - Jenkinson, Mustafi, Koscielny, Monreal - Coquelin, Ramsey (ou Xhaka) - Walcott, Özil, Sanchez - Giroud.

Côté parisien, la principale inconnue concerne bien évidemment Angel Di Maria, titulaire, buteur et blessé samedi contre Nantes. La presse dépeint un staff parisien plutôt optimiste mais sa participation reste douteuse. Le journal L'Equipe évoque Ben Arfa dans le onze si l'Argentin venait à manquer. Pour le reste, Areola devrait reprendre sa place tandis que Maxwell part avec de l'avance sur Kurzawa, très incertain. Au milieu, c'est également Thiago Motta qui est annoncé devant la défense. 

L'équipe probable : Areola - Aurier, Marquinhos, Thiago Silva ©, Maxwell - Verratti, Motta, Matuidi - Di Maria ou Ben Arfa, Cavani, Lucas.

21/11/16  DRAXLER LIBRE DES CET HIVER ?

 

Une venue de Julian Draxler a fuité dans la presse en toute fin de mercato estival. Et si le joueur semble à tout prix vouloir quitter son club, Wolfsburg l’a contraint à rester au sein du VFL. Mais la donne semble changée puisque dimanche, son entraîneur Klaus Allofs a déclaré sur le plateau de Sport1 que le club pourrait laisser partir Draxler.

 

« Il se peut que la prochaine fois nous évaluons la situation différemment afin d’éventuellement le laisser partir. L’histoire ne l’a pas aidé et n’a pas aidé non plus Wolfsburg. »

 

Kicker affirme aujourd’hui qu’un départ cet hiver serait également envisageable, le club de Wolfsburg ayant besoin de se renflouer. Fussballtransfer évoque également ce dossier mais rappelle que Arsenal avait également montré de l’intérêt pour le joueur l’été dernier.

21/11/16  UN ALLEMAND POUR ARBITRER ARSENAL-PSG

 

La rencontre de mercredi face à Arsenal sera dirigée par l’Allemand Felix Brych, bien connu des Parisiens pour avoir arbitré la rencontre de la saison dernière face à Chelsea (victoire 2-1 du PSG et qualification pour les quarts de finale). 41 ans, il officie depuis 2004 en Bundesliga et avait déjà arbitré le PSG avant Chelsea, ce fut face à l’Olympiakos en 2013-2014 (victoire 4-1). Cavani a déjà côtoyé cet arbitre, ce fut lors de Chelsea / Naples en 2012 (qualification des Blues). L’Allemand est réputé sévère avec les joueurs visiteurs puisque lors des matches européens qu’il a dirigé, il a en moyenne expulsé deux fois plus de joueurs visiteurs que de joueurs locaux.

21/11/16  RIOLO A LA CRITIQUE FACILE SUR CE PSG

 

La victoire face à Nantes d’un PSG très gestionnaire (2-0) lui vaut une kyrielle de critiques. Comme celles de Daniel Riolo qui doute fortement de la qualité de l’effectif.

 

« 29 points, qualifié en 8e de la LDC dès la 4e journée, les amoureux des chiffres et du seul le résultat compte peuvent affirmer que le PSG est dans les clous. La série de succès peut, de surcroît, valider le raisonnement. Mais je ne fais pas partie des apôtres de l’essentialisme sportif.

 

Il faut, en effet, être très peu exigeant pour ne pas s’être ennuyé devant PSG/Nantes. Les autres années aussi avant et après les retours de trêve internationale, avant et après match de LDC, on a vu des purges parisiennes. Certains font mine de découvrir ça cette année. Malhonnêteté intellectuelle. Passons, écrit le journaliste sur RMC Sport

 

Reste l’évidence, ce PSG n’est pas bon. Ce PSG n’a pas de banc, pas de style. Pas de banc, parce que Lucas est passé de remplaçant à titulaire. Et le pire, c’est que ni Jesé, ni Ben Arfa ne semblent pouvoir lui prendre sa place ! Les avocats de Ben Arfa ont vu sa prestation.

 

Toute petite. Ah oui, c’est vrai, il faudrait construire l’équipe autour de lui. Absurde. Même Di Maria ne peut pas sortir. Qu’on le veuille ou non, et tant que Pastore ne sera pas totalement opérationnel, c’est le meneur de jeu ! Le seul capable de créer offensivement.

 

Le jeu sur les côtés ? Vous avez vu Aurier ? Aucun appel, aucune dispo, le néant. Reste le milieu à 3 qui ronronne, comme l’an passé. A ceci-près que Motta est plus vieux et Verratti bon par séquences seulement. Cette équipe du PSG est bien moins bonne qu’on ne le pense.

 

Emery ? Pour l’instant, il ne fait pas grand-chose. Il accompagne l’équipe, rien de plus. Il ne se défait pas des statuts des uns et des autres. Mais avec quels joueurs pourrait-il le faire ? Il paraît que les joueurs ont eu du mal à se concentrer. La tête à Londres ? Ok, alors on verra mercredi. En attendant, si on a jeté un œil au Real, à l’Atlético, au Bayern, à Dortmund, à beaucoup d’autres équipes encore, on a bien vu que Paris était bien loin de ce niveau-là ! »

21/11/16  DEUX ABSENTS DE TAILLE POUR ARSENAL ?

 

Alexis Sanchez a joué samedi, à Old Trafford, contre Manchester United (1-1) blessé. Arsène Wenger a avoué ce choix « qui n’est pas dans ses habitudes ». Huit buts et sept passes décisives en 16 matches, les statistiques du Chilien expliquent cette option, de pari risqué face aux Red Devils. Le technicien français tentera-t-il le coup mercredi face au PSG pour conserver la première place du groupe A ? Ce n’est pas évident.

On devrait retrouver les Gunners dans un 4-2-3-1 contre Paris. David Ospina dans lacage, devant une ligne composée de Carl Jenkinson (Hector Bellerin est forfait),Shkodran Mustafi et Laurent Koscielny. Le poste à gauche devrait de jouer entre Kieran Gibbs et Nacho Monreal. Mohamed Elneny, aligné à Manchester, devrait laisser sa place à Granit Xhaka, au côté de Francis Coquelin. Dans la ligne de trois, Wenger pourrait associer Aaron Ramsey (Theo Walcott est incertain), Mesut Ozil et Alex Iwobi. En pointe, Olivier Giroud, sauveur.

21/11/16  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG ce lundi 21 novembre 2016 dans la presse nationale.

 

« Confiné dans les limbes de l’effectif parisien depuis août (54 minutes de jeu), Jean-Kévin Augustin est réapparu soudainement au grand jour samedi face à Nantes,écrit Le ParisienUne performance encourageante qui ne lui ouvre toutefois aucune perspective à court terme. En fait, c’est plutôt sur le long terme qu’il pourrait tirer profit de son match réussi. Augustin, lié avec le PSG jusqu’en juin 2018, ne nourrit pour l’instant aucun projet de départ cet hiver. Il sait au contraire que la seconde partie de saison, avec son cortège de matchs de coupe et ses rendez-vous majuscules de Ligue des champions, peut lui offrir la possibilité d’exister. « Il travaille dans l’ombre pour être prêt dès que le coach fait appel à lui », glisse l’un de ses proches. »

 

 

« Victime d’une distension assez bénigne d’un ligament latéral du genou, Javier Pastore devrait être absent pour une durée évaluée entre une et deux semaines. Quant à Di Maria, lui aussi touché contre Nantes, son cas n’inspire pas d’inquiétude,rapporte le quotidien sportif. Les joueurs parisiens, au repos hier, reprennent l’entraînement cet après-midi. »

« Même face à un adversaire de calibre modeste, comme Nantes, Unai Emery laisse ses renforts de l’été sur le banc. Comme si l’entraîneur parisien comptait peu sur eux, écrit L’EquipeLe seul qui sort (un peu) du lot est Thomas Meunier, titulaire à sept reprises. Mais il faut aussi lire cette statistique à la lumière des absences de Serge Aurier. »

Le quotidien sportif fait publique une « affaire qui a mis le PSG en ébullitionpendant plusieurs jours. Elle ne concernait pas un joueur mais le confident et physiothérapeute de l’un d’eux, et pas n’importe lequel : Thiago Silva. Il y a quelques semaines, Marcelo Pereira Da Costa s’est fait livrer au Camp des Loges,comme il en a pris l’habitude, un colis personnel de produits Nike… Après plusieurs jours à guetter son arrivée, il s’étonne de ne pas l’avoir reçu et contacte l’expéditeur qui lui apprend que le paquet a bien été livré. Il dispose du bon de réception signé.

Le dossier s’envenime parce que, depuis plusieurs mois, les relations entre les employés ne sont pas idéales. (…) Après enquête interne, les faits démontrent qu’un intendant a ouvert le colis et vidé le carton. Les accusés ont expliqué qu’ils pensaient que le colis était destiné à Roli Pereira de Sa. Leur confusion serait due à la quasi-homonymie entre le footballeur et Marcelo Pereira Da Costa. Le kiné de Thiago Silva a finalement récupéré sa commande. Mais le malaise n’en a pas moins disparu. L’auditeur Najib Abdelilah, qui s’occupe du PSG depuis plusieurs mois à la demande du président Al-Khelaïfi, a été chargé de se pencher sur cette drôle d’affaire. »

18/11/16  PATRICE LAIR NE CONSIDERE PAS LA LIGUE DES CHAMPIONS COMME UNE PRIORITE

Avec un score cumulé de 7-1, le PSG n’a pas souffert en 8e de finale d’ UEFA Women’s Champions League. Hier, à Charlety, les Parisiennes se sont imposées 4-1.Une première mi-temps très calme malgré, dès la 5ème minute, une frappe puissante de Veronica Boquete qui passe au dessus des cages de Zheleznyak. Ce n’est qu’à la 43e que Shirley Cruz Trana ouvre le score en faveur des Parisiennes. Une ouverture du score qui sera rapidement suivie par un deuxième but de Ouleymata Sarr, d’un retourné, à l’approche de la mi-temps.(45e). Le BIIL Kazygurt réussit à trouver une solution à la 67e minute, mais la « bannie » Marie-Laure Delie creuse l’écart à la 71e minute, ce qui permet au PSG de mener 3 -1 peu avant que Ouleymata Sarr concrétise totalement sa soirée en inscrivant un doublé (80e).

illusLaura Georges est revenue sur cette victoire : « On était déterminées à gagner malgré un début compliqué pour nous en première période. Maintenant on peut respirer avec cette victoire en Ligue des champions et se préparer pour le championnat et le match de dimanche contre Bordeaux. »

Concernant les changements que l’effectif a connu, la défenseure fait remarquer la dynamique actuelle : « Malgré les nombreux départs on a compté sur les jeunes. Le public pensait que cela allait être compliqué pour Paris, mais on s’en tire plutôt bien et nous allons continuer à travailler et à nous améliorer. » Pourtant ce soir ce sont d’autres joueuses qui ont réussi à se démarquer. « C’est important pour le collectif de pouvoir compter sur d’autres joueuses, certaines reviennent, et on a besoin qu’elles se sentent bien, qu’elles marquent et j’espère que cela va les mettre en confiance. »

Anissa Lahmari : « Le déplacement à l’aller était déjà très compliqué, donc nous sommes très satisfaites d’avoir doublé aller-retour, l’objectif était de rester sur un sans faute.  Dans la catégorie masculine comme féminine, c’est toujours satisfaisant de jouer et de se qualifier pour un quart de la Ligue des Champions, on ne nous attendait pas mais on a su répondre sur le terrain. (…) Le mélange de jeunes et de joueuses expérimentée apporte un bon mélange, c’est notre force et ce ce qui fait que notre groupe se porte bien »

Patrice Lair : « La Ligue des Champions ce n’était pas forcément un objectif précis, c’est un peu prétentieux de penser à la scène européenne, il faut déjà penser à la scène nationale cela permet d’avoir un objectif déterminé et de surtout garder une certaine motivation. Satisfait ? Malgré les deux buts marqués en première mi-temps, nous avons manqué de précision et de justesse dans la phases offensive. Néanmoins je suis content que les attaquantes marquent à nouveau, mais le plus important c’est que j’ai pu préserver certaines joueuses ».

18/11/16    REVUE DE PRESSE PSG

 

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce vendredi 18 novembre 2016.

« Unai Emery a retrouvé l’intégralité de son groupe, hier après-midi, avec le retour de ses quatre internationaux sud-américains rentrés la veille au soir de leurs sélections respectives. Il pourra compter sur eux, demain, pour la réception de Nantes, écrit L’EquipeEn revanche, l’entraîneur sera privé, comme prévu, d’Adrien Rabiot, absent au moins trois semaines , et vraisemblablement de Layvin Kurzawa, qui se plaint toujours de douleurs à la cuisse gauche. Enfin, Alphonse Areola, blessé à la cheville gauche depuis quinze jours, a très peu de chances de jouer demain et devrait, une nouvelle fois, être remplacé par Kevin Trapp dans le but. L’objectif du staff parisien est avant tout que son gardien français soit prêt pour le rendez-vous de Ligue des champions à Arsenal. »

« En prévision des matchs à venir, Unai Emery doit gérer au mieux l’état de forme de ses quatre internationaux sud-américains, commente Le ParisienAlexandre Marles, ancien responsable performance du PSG lors de la saison 2013-2014, abonde : « Ibrahimovic voulait tout jouer. Thiago Silva, lui, nous disait s’il se sentait apte ou pas. » La fatigue d’un long voyage n’est d’ailleurs pas à négliger. (…) « Dans un avion, tu as moins de retour veineux à cause de la différence de pression, donc tu élimines moins les toxines, précise Marles. Il faut généralement une heure par jour pour récupérer d’un décalage horaire. C’est impossible de récupérer si tu n’as que deux jours entre deux matchs. L’idéal, c’est quatre. » Mais l’entraîneur doit prendre en compte les besoins de son équipe. »

17/11/16  MESSI ET MASCHERANO DEPOSES AU FRAIS DU PSG A BARCELONE

 

L’avion affrété par le PSG pour rapatrier Angel Di Maria d’Argentine, depuis San Juan, a effectué deux haltes avant de rejoindre Le Bourget. La première à Dakar, la seconde à Barcelona El Prat. Et pour cause, deux étoiles du Barça étaient à bord : Javier Mascherano et Lionel Messi. Une amabilité qui fait un peu grincer des dents en Catalogne où l’on soupçonne le PSG de penser au 10 de l’Albiceleste.

17/11/16  STAGE HIVERNAL: PLUTÔT TUNISIE QUE QATAR ?

 

En attendant la confirmation officielle du Paris Saint-Germain, plusieurs médias annoncent que le club français se déplacera en Tunisie cet hiver pour son traditionnel stage de mi-saison. Après avoir étudié la possibilité de se rendre en Algérie, le club a finalement choisi de se rendre chez le voisin tunisien, deux années après avoir joué au Maroc. La délégation francilienne partira au début du mois de janvier pour trois jours avant de rentrer jouer les 32es de finale de Coupe de France. Au programme, un match amical contre le Club Africain de Tunis le 4 janvier prochain.

17/11/16  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu dans la presse au sujet du PSG ce jeudi 17 novembre 2016.

 

« Unai Emery a surpris le week-end dernier en écrivant directement aux supporters. Sa communication est ciblée mais aussi encadrée par le PSG, affirme L’EquipeLe texte n’a pas été rédigé par Unai Emery mais par son frère, Igor, qui gère sa communication personnelle et ses différents médiasCette proximité avec les fans n’est pas feinte de la part du technicien basque même si, en procédant ainsi, il cherche à s’assurer leur soutien, au moins pour un temps, alors que les résultats ne sont pas ceux attendus. (…) En arrivant au PSG, les frères Emery imaginaient pouvoir fonctionner comme à Séville, où ils jouissaient d’une grande liberté de communication. Mais le club les freine, comme il le fait aussi avec les joueurs ou les dirigeants. Récemment, ces restrictions ont pu engendrer quelques différends et quelques tensions en interne, comme lorsque le technicien a été critiqué, voire moqué, sur la scène médiatique, pour son français encore hésitant. (…) Il a été notamment demandé à Emery de parler plus lentement afin d’être mieux compris. (…) Conscient de ses difficultés, Emery a décidé, il y a peu, de suivre des cours de français plus intensément. »

 

 

« L’entraîneur a instauré une communication interne rigoureuse. Avec notamment une règle : celle de parler en français. Et ce dans toutes les situations, sur le terrain et en dehors. Seuls Jesé, qui ne maîtrise pas encore la langue, et Angel Di Maria, sur certaines séquences, bénéficient d’un traitement à part, ajoute le quotidien sportif. Il n’est pas rare de voir les adjoints Zoumana Camara ou Juan Carlos Carcedo, en bord de terrain ou dans le vestiaire, affiner les consignes auprès des joueurs restés interdits devant des demandes pas forcément limpides. (…) Emery a su faire évoluer son rapport avec ses joueurs depuis quelques semaines. 

Les séances vidéo, particulièrement longues les quatre premiers mois, ont été raccourcies. Ce qui a été loin de déplaire à certains cadres, un peu lassés de ces cours théoriques. Son rapport avec certains de ses joueurs a également évolué. Emery a su entendre que certaines de ses attitudes trop démonstratives sur le bord du terrain agaçaient. Il s’est adapté. »

« Vexé par l’arrivée de Patrick Kluivert à la tête du département football du club parisien, Olivier Létang a eu des velléités de départ durant l’été. Il a proposé ses services à Monaco. Létang prendra également la température auprès de clubs anglais.

Tout le petit milieu du football sait que Létang a remué ciel et terre cet été pour aller voir ailleurs. Avant d’être conforté à l’automne dans son rôle de directeur sportif, écrit Le ParisienC’est le signe qu’il conserve quelques relais de poids à Paris où l’on apprécie sa capacité de travail. (…) Les tensions persistent aujourd’hui et Létang aime en privé brocarder le rôle de Kluivert, n’acceptant finalement pas l’idée d’être son… adjoint. Aujourd’hui, les prolongations de contrat achevées ou en cours de Kimpembe, Cavani ou Thiago Silva sont traitées par le directeur du football. »

Au sujet d’Adrien Rabiot (déchirure), L’Equipe évalue à trois semaines son absence, Le Parisien table sur un mois d’indisponibilité.

16/11/16  CAVANI MARQUE MAIS PERD AVEC L'URUGUAY

 

Edinson Cavani était bien sur le terrain pour disputer le Chili/Uruguay. Mieux, le Matador a ouvert la marque à la 17e minute, servi à l’entrée de la surface par son compère Luis Suarez. Un but qui permet à l’attaquant du PSG d’occuper la tête du classement des buteurs des qualifications de la zone AmSud, avec 8 buts.Cavani aurait également pu obtenir un penalty à la 34e minute suite à un contact avec Claudio Bravo. Le tournant du match selon les Uruguayens.

Une première mi-temps totalement dominée par la Céleste donc, mais qui a contrasté avec la seconde… Les Chiliens ont inscrit trois buts, grâce à un doublé d’Alexis Sanchez, blessé selon Arsenal, sur le terrain avec la Roja. A signaler, un penalty raté en toute fin de rencontre par Luis Suarez. Après ce 3-1, l’Uruguay conserve sa 2e place avec 23 points.

16/11/16  REVUE DE PRESSE PSG

 

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mercredi 16 novembre 2016.

« La soirée d’Adrien Rabiot s’est mal terminée. Sa blessure à la cuisse gauchelui fera certainement manquer le choc contre Arsenal mercredi prochain en Ligue des Champions avec le PSG. Mais ce billet pour l’infirmerie ne lui a pas retiré le sourire que sa première apparition réussie » écrit Le Parisien.

 

« C’est l’ischio de la cuisse gauche qui a été touché, peut-être une déchirure.Je ne comprends pas cette blessure parce que je n’avais pas de signe avant-coureur particulier, explique le joueur au journal. Pour Arsenal, je pense que c’est râpé. »

Le quotidien francilien donne un 7/10 à Rabiot pour son match en Bleu : « Il a joué avec beaucoup de maturité. Très disponible et sûr techniquement, il a vu de nombreux ballons passer par lui. Une erreur qu’il a récupérée. » Il hérite d’un 5/10 dans L’Equipe : « Entreprenant pour ses débuts, demandant le ballon et essayant de jouer vers l’avant. Après une bonne première demi­heure, il a décliné. Victime d’une déchirure à l’ischio ».

Le quotidien sportif annonce un nouveau sponsor pour le PSG. Ericsson devrait être partenaire du PSG pour plusieurs saisons. Grâce à ce contrat, le PSG devrait empocher une somme à environ 1,8 M€ par an.

« Aujourd’hui, l’hypothèse de voir Thiago Motta prendre sa retraite en fin de saison pour embrasser la carrière de technicien est la plus probable, lit-on également. En privé, il ne s’en cache pas. Mais il ne se réorientera pas l’été prochain sans projet ambitieux. Difficile de l’imaginer commencer à un niveau inférieur. C’est le sens du deuxième message de son interview à la Gazzetta. Citer directement le président du PSG peut difficilement s’analyser autrement que comme un appel du pied. Intégrer le staff du club, comme Zoumana Camara en 2015, serait loin de lui déplaire. Au sein du club, on ne repousse par l’hypothèse de l’intégrer à l’organigramme, mais plutôt à moyen terme. « Il n’y a pas eu de discussion dans ce sens-là pour l’instant, mais on sera à l’écoute, explique-t-on en interne. Un joueur comme Thiago Motta, qui analyse aussi bien le foot, connaît parfaitement le club, peut jouer un rôle de trait d’union et apporter toute son expérience, c’est forcément intéressant. » Le PSG attend d’être libéré de dossiers brûlants (prolongations de Thiago Silva, Marquinhos, Cavani) et du mercato hivernal avant d’aborder cette question avec lui. »

15/11/16  LA SITUATION DE BACCA A EVOLUE FAVORABLEMENT

 

 

Fortement désiré par Unai Emery, le Paris Saint-Germain s’intéresse au profil de Carlos Bacca depuis l’été dernier, et était même sur le point de le faire signer lors du dernier mercato. Mais alors que le club de la capitale affichait déjà complet pour ses places extracommunautaires au sein de son effectif, le joueur formé au Junior de Barranquilla n’avait finalement pas bougé du Milan AC.

Resté au Milan AC, le club Lombard envisageait de renouveler le contrat de son buteur afin de réaliser une belle plus-value sur la prochaine revente, lui qui s’était engagé avec le club Lombard en 2015 en provenance du FC Séville pour un peu plus de 30M€.

Mais à présent la réalité serait tout autre, les pourparlers avec les représentants du joueur étant dans le rouge, ayant refusé de parapher un nouveau contrat, les dirigeants Milanais auraient décidé de céder l’homme de 30 ans dès l’hiver prochain contre un chèque de 25M€, selon les dernières révélations du quotidien sportif transalpin Calciomercato. Alors que Maxwell devrait acquérir la nationalité française en janvier prochain, ce qui libérerait une place supplémentaire extracommunautaire, si l’information se confirme, les dirigeants Parisiens ne devraient pas tarder à entrer en scène pour s’attacher les services du Colombien.

Resté au Milan AC, le club Lombard envisageait de renouveler le contrat de son buteur afin de réaliser une belle plus-value sur la prochaine revente, lui qui s’était engagé avec le club Lombard en 2015 en provenance du FC Séville pour un peu plus de 30M€.

Mais à présent la réalité serait tout autre, les pourparlers avec les représentants du joueur étant dans le rouge, ayant refusé de parapher un nouveau contrat, les dirigeants Milanais auraient décidé de céder l’homme de 30 ans dès l’hiver prochain contre un chèque de 25M€, selon les dernières révélations du quotidien sportif transalpin Calciomercato. Alors que Maxwell devrait acquérir la nationalité française en janvier prochain, ce qui libérerait une place supplémentaire extracommunautaire, si l’information se confirme, les dirigeants Parisiens ne devraient pas tarder à entrer en scène pour s’attacher les services du Colombien.

Homme fort d’Unai Emery lorsque ces derniers défendaient encore les couleurs de Séville, Bacca serait une bonne opération à ce prix pour épauler Edinson Cavani en pointe.

 

Mais à présent la réalité serait tout autre, les pourparlers avec les représentants du joueur étant dans le rouge, ayant refusé de parapher un nouveau contrat, les dirigeants Milanais auraient décidé de céder l’homme de 30 ans dès l’hiver prochain contre un chèque de 25M€, selon les dernières révélations du quotidien sportif transalpin Calciomercato. Alors que Maxwell devrait acquérir la nationalité française en janvier prochain, ce qui libérerait une place supplémentaire extracommunautaire, si l’information se confirme, les dirigeants Parisiens ne devraient pas tarder à entrer en scène pour s’attacher les services du Colombien.

15/11/16  KRYCHOWIAK AUTEUR D'UNE BONNE PREMIERE PERIODE AVEC LA POLOGNE

 

La Pologne de Grzegorz Krychowiak était opposée à la Slovénie ce lundi soir en match amical. Si sa sélection n'a pu faire mieux que 1-1, le joueur du PSG a réussi une bonne mi-temps avant de sortir à la pause.

 

Dans un stade de Wroclaw bien plein, l'équipe nationale polonaise n'a pu faire mieux que 1-1 en match amical face à la Slovénie. Après un bon début de match, ce sont les visiteurs qui ont ouvert le score peu avant la demi-heure de jeu suite à une bonne tête au premier poteau sur un coup-franc excentré. La Pologne va ronronner avant d'accélérer dans le dernier quart d'heure pour s'éviter une défense à domicile. Kuba va délivrer un bon ballon depuis la droite pour Teodorczyk qui égalise de près.

Concernant le milieu défensif du PSG Grzegorz Krychowiak, il était titulaire dans le 4-2-3-1 polonais et le capitaine de la sélection a joué la première mi-temps, donc la moins bonne de ses troupes. Malgré tout, il a été l'auteur d'un bon match durant les 45 minutes qu'il a jouées, en tout cas meilleur que lors de ses dernières sorties sous le maillot national. Présent au duel, il a réussi plusieurs passes pour casser des lignes et a bien su servir ses ailiers en profondeur, particulièrement lors de la première demi-heure. On l'a même retrouvé en train de tenter une frappe, certes sur le gardien. Son manque de rythme a toutefois semblé apparaître par moment, notamment quand il a ralenti des actions qu'il aurait probablement accompagnées à une époque plutôt récente. Malgré cet impair, le capitaine polonais semble sur la bonne voie.

15/11/16  ALEXIS SANCHEZ SERAIT PRET POUR JOUER EN SELECTION PUIS POUR ARSENAL-PSG

 

 

À une semaine d'Arsenal-PSG, la sélection du Chili est sur le point de prendre une décision concernant Alexis Sanchez qui risque de faire péter un câble Arsène Wenger.

 

Touché au mollet lors d'un entraînement avec sa sélection la semaine dernière, l'attaquant chilien était annoncé indisponible pour six semaines, mais à la surprise générale il a repris l'entraînement ce dimanche annonce le quotidien L'Equipe et pourrait même jouer contre l'Uruguay la nuit prochaine.

 

Une décision qui risque de mettre hors de lui l'entraîneur des Gunners comme il l'a témoigné dernièrement "Leur staff essaye de le remettre sur pieds. J'espère qu'ils ne prendront pas la décision suicidaire de le faire jouer, car il pourrait ensuite être absent trois mois" a-t-il lâché au micro de BeIN Sports.

 

Les oreilles du sélectionneur Chilien Juan Anonio Pizzi risquent sérieusement de siffler...

15/11/16  DOUBLE DE TROPHEE UNFP POUR EDINSON CAVANI

 

 

Engagé pour le Trophée UNFP du meilleur joueur de Ligue 1 pour le mois d'octobre, Edinson Cavani a été sacré devant le Niçois Wylan Cyprien. L’attaquant du PSG a recueilli 44% des suffrages contre 37% pour le milieu de terrain des Aiglons. Également en lice, le meilleur buteur de l'OGCN Alssane Pléa récolte seulement 19% des voix.


 

C'est le deuxième trophée UNFP consécutif pour Edinson Cavani qui a déjà touché par le fait de recevoir cette récompense : "C'est un trophée qui me donne beaucoup de plaisir, cela te donne également la certitude que tu fais un bon travail. C'est quelque chose de très beau de remporter un trophée UNFP et d'être reconnu par les supporters" avait-il déclaré après avoir reçu celui du mois de septembre, le mois dernier.

 

El Matador succède ainsi à Javier Pastore qui était le dernier joueur du PSG à recevoir deux Trophées d'affiliés en mars et avril 2015.