DERNIER MATCH

PARIS SG HB-HBC NANTES

35-27

 

EHF LIGUE DES CHAMPIONS

1/8eme DE FINALE RETOUR

SAMEDI 1er AVRIL 2017

STADE PIERRE DE COUBERTIN

PARIS XVIe

RESUME DU MATCH

 

 

 

Samedi après-midi, le Paris Saint-Germain Handball recevait Nantes, à l’occasion de son huitième de finale retour de la Velux EHF Champions League. Après son match nul de l’aller (26-26), il se devait de faire un résultat positif pour voir les quarts.

 

Un mano à mano d’entrée



Le début de rencontre est fidèle au match aller : il est très serré. Si le H parvient à mener les débats (4’ : 2-3), Nedim Remili remet rapidement les compteurs à zéro par deux fois (6’ : 3-3). Paris peut également s’appuyer sur une très bonne défense. En plus de retarder au maximum le tir adverse, elle réussit à contrer plusieurs tentatives (8’ : 4-4). La cage reste donc souvent inviolée, mais l’attaque n’en profite pas pour se détacher, malgré les efforts de Luka Karabatic pour marquer dos à la cible (10’ : 5-5) et de Nedim, auteur d’une belle réalisation en angle fermé (11’ : 6-6).

 

Paris ne lâche rien



Même quand les visiteurs prennent deux longueurs d’avance (13’ : 5-7), les Rouge et Bleu ne mettent que quelques instants à revenir à hauteur grâce à la fratrie Karabatic (15’ : 8-8). Nos deux internationaux se trouvent à merveille, à l’image de la passe de Niko pour Luka, qui égalise de nouveau malgré l’infériorité numérique parisienne (17’ : 9-9). C’est ensuite Thierry Omeyer, par l’intermédiaire d’une double parade (20’ : 10-11), qui se joint à la réussite des deux frères. De son côté, Nedim poursuit son festival et permet encore à sa formation de rejoindre son adversaire (22’ : 11-11).

 

Puis prend les devants !



Nikola Karabatic et Nedim Remili sont deux des hommes forts de ce premier acte. Alors que le premier donne pour la première fois l’avantage au club de la capitale (23’ : 12-11), il sert quelques instants plus tard le second qui marque sur un kung-fu (24’ : 13-11). Notre équipe est dans un temps fort et inflige un 5-0 aux Nantais, au moment où Uwe Gensheimer part seul en contre et marque dans la cage désertée par Arnaud Siffert (26’ : 14-11). Après une nouvelle réalisation de Niko et un arrêt de Titi dans les ultimes secondes, Paris regagne les vestiaires avec deux unités d’avance.

 

Score mi-temps : 15-13

 

Un très grand Nedim



Comme en première période, c’est Nedim Remili qui dicte le rythme de la reprise. L’arrière droit tricolore s’offre un doublé (33’ : 17-15), avant d’obtenir un jet de 7 mètres, qu’Uwe transforme (36’ : 19-16). On le retrouve ensuite à la passe pour servir décisivement Luc Abalo, buteur depuis son aile droite (38’ : 20-17). Dans une très bonne forme, il se débrouille ensuite tout seul pour trouver le coin opposé du but de Cyril Dumoulin et permettre aux Rouge et Bleu de maintenir l’écart dans une ambiance de folie au Stade Pierre de Coubertin (42’ : 23-20).

 

 

Paris s'envole


Poussés par leur public, les joueurs de Zvonimir Serdarusic en rajoutent une couche grâce à une nouvelle réalisations de Lucio (44’ :24-20). Même réduits à six, ils ne relâchent pas la pression. Pour preuves, ce chabala de Luka Stepancic, esseulé dans la base arrière défensive nantaise (46’ : 25-21), ou le chef d’œuvre de Nikola Karabatic, qui parvient à trouver la transversale rentrante depuis les 9 mètres, malgré la grossière faute dont il est victime (47’ : 26-22). Ils prennent six longueurs d’avance suite à un rush solitaire de Mikki et créent le plus gros écart de la double confrontation (51’ : 29-23).

 

Avant de dérouler


L’international danois fait preuve de réalisme en s'engouffrant une nouvelle dans une brèche créée par l’arrière-garde du H et en décrochant la lucarne (53’ : 30-24). Plus rien ne semble alors en mesure de pouvoir stopper l’armada parisienne. Pas même une barre devant Stepancic, ou une parade de Siffert face à Luka Karabatic, puisque Uwe Gensheimer est à l’affût et fait une nouvelle fois trembler les filets (55’ : 31-25). Jepser Nielsen signe en fin de rencontre un très joli lob et voit son équipe s’imposer brillamment.

 

Score final : 35-27

 

 

Après avoir été tenu en échec au match aller, le Paris Saint-Germain Handball a parfaitement maîtrisé son sujet samedi après-midi, dans une superbe ambiance. Il se qualifie donc pour les quarts de finale de la Velux EHF Champions League et affrontera le vainqueur de l’opposition entre Szeged et Silkeborg (24-26 pour les Hongrois lors de la première rencontre).

 

Les buteurs parisiens :

Nedim Remili (10 buts), Uwe Gensheimer (6), Nikola Karabatic, Mikkel Hansen, Luka Karabatic (4), Luc Abalo, Jepser Nielsen (3), Luka Stepancic (1).

 

 

www.psghand.fr