PARIS SAINT-GERMAIN-MONTPELLIER-HERAULT SC

2-0

LIGUE 1

34eme JOURNEE

SAMEDI 22 AVRIL 2017

PARC DES PRINCES

PARIS

ÎLE DE FRANCE

RESUME DU MATCH

 

Les buts : Cavani (1-0, 29e, passe décisive de Matuidi), Di Maria (2-0, 48e, passe décisive de Cavani)

Les avertissements : Di Maria (68e, obstruction sur Roussillon)

 

Le match : 

 

Dans un Parc des Princes loin d'être plein, les deux équipes pénètrent sur le terrain, Paris en 4-3-3 quand Montpellier se présente en 3-5-2. Le PSG donne le coup d'envoi et tente vite de prendre la main mais les erreurs techniques sont nombreuses (3e). Maxwell est enfin trouvé en profondeur mais le MHSC revient bien (4e). Montpellier joue, bien, et Trapp est content de voir un centre en retrait très dangereux être dévié pour le capter (5e). Paris peine à percer et Pastore tente de trouver Matuidi en profondeur mais Pionnier sort avec à propos (8e). Peu à peu, le PSG arrive à s'approcher mais le centre au second poteau pour Cavani est trop fuyant (10e). La 1e grosse occasion est pour les visiteurs : Mbenza est trouvé côté droit et il centre pour Mounié qui loupe son plat du pied tout seul au second poteau (13e) !

Paris tente de s'approcher et la 1e frappe est pour Di Maria, de loin et sans puissance (16e). Côté MHSC, c'est sur un nouveau centre très dangereux de Mpenza que l'on est dangereux (18e). Le PSG pense aussi marquer sur un centre de Di Maria qui trouve Cavani de la tête mais le Matador est hors-jeu (19e). Paris enflamme le match et Verratti se retrouve à tenter un ciseau devant les 6m, sans réussite (20e). Matuidi est ensuite servi dans la surface sur un contre fabuleusement mené par Di Maria et relayé par Verratti mais Pionnier gagne son duel (23e) ! Sur le corner, Paris trouve le poteau par Skhri, proche du contre-son-camp, et Cavani sollicite aussi le gardien, sans succès, en angle fermé (24e). Pastore enflamme le Parc pour lancer une action collective mais le centre de Maxwell est repoussé en corner (27e). Enfin, le PSG ouvre le score, d'une action limpide : Maxwell décale Di Maria côté gauche qui trouve Matuidi à l'intérieur. Son centre est parfait pour Cavani qui surgit devant Pokorny et marque (1-0, 29e).

 

Sur l'engagement, Montpellier va obtenir un corner, Kimpembe dévie et Skhiri reprend de la tête, trouvant la barre transversale (31e) ! Paris a fait le plus dur et frôlé l'égalisation mais tente de continuer à jouer. En bonne position, Di Maria rate malheureusement son centre (34e). Paris a des balles de contre, Montpellier souhaitant jouer, mais Paris gâche à l'image d'une louche ratée de Di Maria (39e). Aurier rate aussi sa frappe excentré côté droit (40e). Paris se fait même peur sur un ballon mal relancé mais Mukiele rate sa reprise en excellente position (42e). Sessegnon est aussi trouvé aux 20m, il arme sa frappe tout seul mais Silva sauve la maison en taclant pour dévier en corner (44e). Di Maria tente bien une frappe enroulée mais Pionnier capte tranquillement pour finir la mi-temps. A la pause, le PSG mène logiquement mais a parfois eu chaud sur des contres de Montpellier, loin d'avoir abdiqué.

A la pause, rien ne chagne et Montpellier revient très bien, dominant les premières minutes (48e). Pourtant, c'est le PSG qui va vite doubler la mise : Matuidi récupère haut la balle, Cavani talonne pour Di Maria et l'Argentin ajuste Pionner des 20m (2-0, 48e). Mais comme après le premier but, Paris se fait très peur : Trapp capte un centre et veut dégager au pied mais il allume Cavani de près. Aurier intervient ensuite pour sauver le PSG d'un but ridicule (51e). Le match part dans tous les sens et Pastore est trop gourmand dans la surface tandis que Trapp repousse une frappe croisée de Paul Lasne (54e). La partie est très ouverte et Di Maria centre mais Pokorny sauve de la tête devant Cavani (56e).

 

A l'heure de jeu, Gasset réagit et tente un double changement pour relancer son équipe, lançant notamment Ikoné dans le bain. Le premier effet est pour Matuidi qui tente sa chance de loin d'une reprise un brin trop audacieuse (61e). Paris envoie une action de rêve qui permet à Aurier de centrer pour Di Maria. Il reprend en bonne position mais un Montpelliérain dégage devant la ligne (62e). C'est ensuite Cavani qui est un poil court sur un bon centre au cordeau d'Aurier (63e). Boudebouz est toutefois tout proche de ramener son équipe dans le match sur un raid conclu par une frappe du gauche qui frôle la lucarne opposée (65e). Paris est toutefois bien au-dessus techniquement et Pastore régale dans ce domaine, à défaut de conclure (66e). Montpellier a toujours des contres et Di Maria s'arrache pour tacler Roussillon devant la surface, offrant un bon coup-franc plutôt qu'un penalty (68e).

 

La 70e est complètement folle : Kimpembe réussit un retour incroyable sur Ikoné en contre, Cavani sollicite Pionnier, Pastore régale et une frappe de Di Maria lèche le cadre en toute fin d'action. Paris régale mais gâche parfois, à l'image de Cavani qui frappe mais est contré (72e). Les Parisiens s'amusent et Di Maria envoie un corner parfait sur la tête de Matuidi, puissante mais hors-cadre (76e). Ikoné va quant à lui cadrer sa tentative mais Trapp veille (79e). Pastore régale mais est aussi blessé quand il sort, avec une pointe derrière la cuisse (81e). La fin de match est gérée et Aurier envoie un bon centre dans les 6m, bien repoussé (83e). Motta est toutefois inattentif sur un pressing d'Ikoné qui permet à Boudebouz de s'avancer et de frapper mais Trapp repousse en corner (87e).

La fin de partie est tranquille et marquée par l'entrée de Lo Celso, sa première au Parc des Princes, et le PSG s'impose donc 2-0 de façon logique même si Montpellier s'est montré dangereux.

Résumé: www.culturepsg.com